FacebookTwitter
mardi, 22 septembre 2015 16:15

Septembre est synonyme de récolte

Écrit par 


Mois de la rentrée scolaire, des derniers plaisirs d’été et des belles couleurs d’automne qui ne devraient pas tarder à se pointer, septembre est aussi symbole de récolte pour plusieurs adeptes du jardinage.

Quoi de mieux que de planter nous-mêmes nos fruits et légumes préférés, sachant qu’aucun produit chimique n'est venu altérer la croissance et la composition nutritionnelle de ces aliments? Dans le cas où une contrainte de temps ou d’espace nous empêcherait de nous adonner à cette activité, plusieurs individus ou groupes locaux peuvent vendre leurs aliments frais. Il suffit de s’assurer qu’ils n’ont pas ajouté toutes sortes de pesticides néfastes en les questionnant sur leurs pratiques et les produits qu’ils utilisent, le cas échéant. Les jardins communautaires sont aussi une autre option.

Pour ceux et celles qui se retrouvent avec une abondance de courgettes et de betteraves de leur jardin, voici des informations pertinentes à leurs sujets. Vous saurez exactement ce qu’elles feront dans votre corps la prochaine fois que vous les consommerez : soyez-en conscient. Des recettes sont aussi affichées au bas de cet article.

Photo : Courtoisie                     Photo : Priscilla Pilon

Les courgettes

Je parle ici des petites courgettes d’été, elles peuvent être vert foncé, vert pâle ou jaunes. Lorsqu’on les laisse trop pousser, elles deviennent fibreuses avec de plus grosses graines. C’est la raison pour laquelle il ne faut pas attendre trop longtemps avant de les récolter.

Elles sont une excellente source de vitamine C et de manganèse. Le manganèse active les enzymes, aide à conserver une structure osseuse saine, à l’absorption du calcium, au bon fonctionnement de la glande thyroïde et des hormones sexuelles, à la régulation du niveau de sucre dans le sang et au métabolisme des graisses et des glucides. Quant aux antioxydants retrouvés dans les courgettes, ils aident à la protection des yeux et agissent contre la formation d’éventuelles cataractes reliées au vieillissement. Ce légume est aussi une bonne source de fibres (2.5 g par tasse).

Comme tout autre aliment, la meilleure façon de la consommer en préservant le maximum de sa valeur nutritive est en la mangeant crue. Les courgettes crues peuvent être ajoutées à toutes sortes de salades. On peut aussi utiliser un découpeur en spirale pour faire de ces courgettes de longs spaghettis (photo). Elles se mangent aussi bien froides que légèrement sautées avec d’autres légumes (voir recette au bas de l'article). Elles peuvent aussi être cuites légèrement à la vapeur.

Photo : Priscilla Pilon

Les betteraves

De leur teinte particulière et prononcée, les betteraves se marient bien aux salades et donnent une vibrante couleur fuchsia aux jus maison (photo). Ses feuilles vertes sont aussi comestibles, excellentes lorsqu’elles sont mélangées avec d’autres sortes de feuilles à salade. Les feuilles de betterave sont une bonne source de lutéine qui aide à prévenir les cataractes et ralentit la progression de la dégénérescence maculaire.

Photo : Priscilla Pilon

Quant à la racine, la betterave, elle est riche en antioxydants, est antiinflammatoire et aide à la guérison et au bon fonctionnement du foie. Ce légume prévient plusieurs cancers, dont celui des poumons, du foie, de la peau, de la rate et du colon. La betterave est bénéfique pour les yeux, nettoie le sang et protège contre les maladies cardiaques et les anomalies congénitales. C’est aussi une bonne source de potassium, aidant au bon fonctionnement des muscles et des nerfs. Comme la courgette, elle est riche en vitamines C, en fibres et en manganèse.

Cependant, il faut faire attention puisqu’en la cuisant trop longtemps, on perd les bienfaits de sa bétalaïne, le puissant pigment antioxydant. Ce dernier neutralise les toxines et soutient le processus de détoxication naturelle de la cellule. Une différence significative en matière de bétalaïnes se retrouve entre des betteraves cuites 15 minutes à la vapeur versus 25 minutes, ou encore rôties 60 minutes au lieu de 90.

Petit à côté biologique

Spécialement pour les courgettes, il vaut mieux choisir une option biologique si possible, car la peau de l’aliment renferme une grande partie de sa valeur nutritive (donc, ne pas éplucher!). En général, plus la peau d’un fruit ou d’un légume est mince, comme les tomates ou les petits fruits (bleuets, fraises et framboises), plus facilement y pénètrent les produits chimiques. Les bananes et les avocats ont une membrane plus épaisse, protégeant donc mieux sa partie comestible. Beaucoup peut-être exploré à ce sujet (vaut mieux le réserver pour une autre chronique!).

Si ces deux aliments ne faisaient pas encore partie des légumes que vous avez semés cette année, vous avez maintenant plusieurs raisons de vous en procurer l’an prochain. Autre que les épiceries, on peut aussi se les procurer directement d’un fermier ou des Boites de Bonne Bouffe, une initiative offerte à plusieurs endroits dans le Grand Sudbury. Les points de chute sont tous énumérés ici :  https://boitedebonnebouffe.wordpress.com/points-de-chutes/

Par l’entremise de ces deux légumes que l’on peut facilement faire pousser dans notre région, il devrait être assez facile de mettre la main dessus et de poursuivre ou de commencer son parcours santé. En vous informant, vous avez déjà entrepris un processus de découverte qui vous conscientise. L’important c’est de s’améliorer peu à peu.

Sources :

www.whfoods.org.

www.naturalnews.com

articles.mercola.com/

www.passeportsante.net/

amazingdailypay.com/120YearsYoung/betalains/?lang=fr

Recettes

Pâtes de courgettes avec sauce au basilic et à l’avocat

Photo : Priscilla Pilon

Ingrédients

1 ognon rouge

1 tasse de champignons tranchés

1 tasse de tomates cerises

1 tasse de feuilles d’épinards

3 courgettes de taille moyenne passées dans un découpeur en spiral

(Poulet cuit optionnel)

(Fromage parmesan fraichement râpé optionnel)

Sauce

1 ou 2 gousses d’ail

¼ de tasse de feuilles de basilic frais

4 à 6 c. à thé de jus de citron fraichement pressé

1 c. à table d’huile d’olive extravierge

1 avocat dénoyauté

Sel et poivre au gout

Directives

  1. Dans un robot culinaire, hacher l’ail et les feuilles de basilic. Ajouter le jus de citron, l’huile d’olive, l’avocat, 1 c. à table d’eau et mélanger jusqu’à l’obtention d’une sauce crémeuse. Si la sauce est trop épaisse, ajouter un peu d’eau. Saler et poivrer au gout.
  2. Faire revenir les ognons dans un peu d’huile d’olive. Ajouter les champignons, les tomates et les feuilles d’épinard. Vous pouvez aussi ajouter du poulet déjà cuit à cette étape.
  3. Ajouter les pâtes de courgettes et faire sauter 2 minutes.
  4. Vous pouvez mélanger la sauce directement au mélange ou bien la verser sur le dessus du mets une fois dans l’assiette (comme dans l’image). Il suffit de mettre la sauce dans un sac ziploc et de couper un petit coin du sac. La sauce sortira facilement et ça donne un beau résultat.
  5. Si désiré, ajouter du fromage parmesan sur le dessus et du poivre fraichement concassé.
Recette : Priscilla Pilon



Salade de betteraves (8 portions)

Photo : Priscilla Pilon

Ingrédients

6 betteraves

1 tasse d’eau

8 tasses de feuilles vertes de votre choix

1 tasse de persil frais

¼ de c. à thé de sel

¼ de c. à thé de poivre noir

2 c. à table d’huile d’olive extravierge

½ tasse de fromage de chèvre

¼ de tasse de noix de Grenoble hachés grossièrement et grillés

Directives

  1. Préchauffer le four à 375°.
  2. Brosser les betteraves pour les nettoyer. Garder les racines et 1 pouce de tiges. Les placer dans un plat allant au four et y verser la tasse d’eau. Couvrir d’un couvercle ou de papier d’aluminium. Cuire à 375° pour 1 h 30 ou jusqu’à ce qu’elles soient tendre. (Vous pouvez aussi les couper en quartiers pour réduire le temps de cuisson)
  3. Laisser refroidir, couper les racines et enlever la pelure. Couper les betteraves en morceaux et laisser refroidir complètement.
  4. Mettre les feuilles vertes et le persil frais dans un grand bol et mélanger.
  5. Mélanger le vinaigre, le sel, le poivre et graduellement intégrer l’huile d’olive en continuant de brasser. Verser la vinaigrette sur les feuilles et mélanger.
  6. Diviser la salade entre 8 huit bols, et ajouter les betteraves en divisant également. Ajouter 1 c. à table de fromage de chèvre et 1 ½ c. à thé des noix de Grenoble à chaque bol.
Recette : Alison Fishman
Lu 3451 fois Dernière modification le jeudi, 24 septembre 2015 13:30
Priscilla Pilon

Journaliste

Sudbury

705-673-3377, poste 6212

priscilla.pilon@levoyageur.ca

Actualité du Nord

RokStories

Éditorial de la semaine

Calendrier du Nord

Twitter

Member Login