FacebookTwitter
jeudi, 14 avril 2016 15:07

La doctrine des signatures : science ou folklore?

Écrit par 


Vous êtes-vous déjà arrêté pour penser à la forme de certains aliments? Peut-être avez-vous même remarqué que certains fruits, légumes ou noix ont l’apparence de certaines parties du corps. Ne trouvez-vous pas que les noix de Grenoble ressemblent à de petits cerveaux? Cette connexion est connue sous le nom de la doctrine des signatures.

Il s’agit en fait d’une ancienne philosophie selon laquelle les plantes évoquant les formes des parties du corps ont des propriétés qui leur sont relatives. On a longtemps accusé cette doctrine de relever du folklore. Cependant, plusieurs études scientifiques ont tenté de faire lumière sur les preuves qui amalgament finalement cette intuition et la science derrière la composition nutritive des aliments.

Cette doctrine est parfois expliquée sous différents angles. Dans un premier temps, le plus évident, c’est lorsque l’aliment ressemble à une partie du corps par sa forme. Deuxièmement, on peut les catégoriser par couleur. Finalement, par leur contexte ou fonctionnement. Par exemple, une plante qui porte plusieurs fruits pourrait indiquer un aliment qui favorise la fertilité. Un bananier donne de nombreuses bananes et, de plus, les bananes ont également la même forme que l’organe sexuel masculin. Des études démontrent que de consommer des bananes aiderait avec la fertilité.1 Un autre exemple, si un aliment produit un liquide rouge, il serait bon pour le sang. La betterave est un parfait exemple, puisqu’elle aide à nettoyer le sang et à réduire la pression sanguine.

Couleurs

Pour ce qui est des couleurs, on peut tenter de classifier les fruits et légumes en simplicité malgré la nature complexe de chaque aliment, qui comporte ses propres caractéristiques nutritives spécifiques. Les aliments rouges amélioreraient la circulation. Ceux de couleur orange sont antispasmodiques, donc bons pour soulager les douleurs et les crampes. Les fruits jaunes et les courges de cette couleur seraient des stimulants  : ils aident à bien démarrer la journée et renforcent les nerfs et la digestion. Les aliments verts nettoient eux aussi le sang, tuent les bactéries et tranquillisent. Les aliments bleus, comme les bleuets, les prunes et les raisins, aideraient avec les maux de tête. Les noix et les pommes de terre entrent aussi dans cette catégorie.1

Formes

Maintenant, attardons-nous à la partie la plus évidente, celle des formes, dont l’exemple de la banane qui a déjà été mentionné. Une carotte tranchée en rondelle ressemble beaucoup à un œil. Il s’agit probablement de la combinaison la plus populaire : les carottes sont bonnes pour les yeux. Mais je me suis toujours demandé à quel point cela était vrai. Explorons donc le thème sous un angle plus concret que le simple bouche-à-oreille.



« La combinaison de la carotte et de la vision est certainement juste. Nos yeux ont besoin de bêtacarotène pour avoir une vision optimale et afin de prévenir des problèmes reliés aux yeux [comme les cataractes, par exemple] », assure la récente diplômée conseillère-nutritionniste originaire d’Alban, Roxanne Thomas, NNCP (Natural Nutrition - Clinical Practitioner).

Roxanne Thomas, NNCP

Photo : courtoisie

Un autre exemple que soulève Mme Thomas est celui de la racine de gingembre. « Le gingembre ressemble souvent à l’estomac. Un de ses plus grands bienfaits est d’aider à la digestion. Les Chinois l’utilisent depuis plus de 2000 ans afin d’apaiser l’estomac et de soigner les nausées. C’est aussi une solution populaire pour soigner le mal des transports. Les médicaments pharmaceutiques tels Gravol utilisent même le gingembre dans leurs publicités pour faire la promotion d’une solution plus “santé” », remarque la conseillère-nutritionniste.

Une autre image relevée est celle de tiges de cèleri et les os. «Lorsqu’on pense au cèleri, la santé des os n’est pas tout à fait la première chose qui nous vient en tête. Toutefois, le cèleri est une bonne source de magnésium, de calcium et de phosphore, qui sont tous des éléments clés pour avoir des os en santé. Cependant, il ne faut pas oublier qu’il y a d’autres légumes qui ont des valeurs plus importantes en minéraux. Par exemple, les bettes à carde, les épinards, les fèves de soja cuites et les patates ont tous des taux plus élevés de ces trois éléments précis. L’avantage sur la santé le plus important du cèleri est sa capacité de tonifier le système vasculaire, de diminuer la pression sanguine et même d’aider avec les migraines», détaille Mme Thomas. Il est cependant intéressant de noter que les os sont composés de 23 % de sodium tout comme le cèleri l’est également.2



Un autre élément qui ressemble à une partie du corps est l’huitre et l’organe sexuel de la femme. L’huitre est l’aliment qui contient la source de zinc la plus concentrée. « Le zinc est très important pour la conception [et la production de sperme aussi] », avance-t-elle. Une carence en zinc pourrait même perturber le cycle menstruel et ralentir la production d’œufs de bonne qualité.1

D’autres exemples que relève la doctrine des signatures sont les agrumes et les glandes mammaires. Le lien peut aussi être fait du point de vue de la rondeur : les pamplemousses contiennent des limonoïdes, qui freinent le développement du cancer dans les cellules de la poitrine.1

Pour revenir à l’exemple des noix de Grenoble, elles seraient bonnes pour le cerveau en raison de leur bonne source d’omégas-3, d’antioxydants, d’acide folique (vitamine B9) et de vitamine E. On conseille de les laisser tremper avant de les consommer afin d’activer les enzymes pour une absorption optimale des nutriments.2



Survolons rapidement d’autres exemples : un champignon coupé en deux a la forme d’une oreille, l’avocat ressemble à l’utérus, une grappe de raisin est semblable aux poumons, la patate douce est formée comme le pancréas et une tomate tranchée en deux rappelle le cœur avec ses cavités. Pour la tomate et le cœur, Mme Thomas en était surprise. Elle soupçonnait qu’elle aurait été bénéfique pour la prostate due à son haut niveau de lycopène. « En fait, les tomates sont un des aliments les plus couramment associés aux réactions allergiques. Lorsque je songe à améliorer la santé cardiaque de quelqu’un, je crois que l’idéal est de consommer une variété de différents légumes riches en fibres, en antioxydants et une diète qui inclue des omégas-3, dont les graines de lin ou de l’huile de poisson », conseille-t-elle.



« Il y a tellement de fruits et de légumes qui peuvent être reliés à un certain organe. Ces aliments offrent tellement de bienfaits pour nos organes qu’il est important d’en consommer une bonne variété afin de répondre aux besoins de notre corps en matière de nutriments, de vitamines et de minéraux », ajoute l’experte.

Mme Thomas, soulève également un autre point : malgré que de la doctrine des signatures fasse d’importantes connexions entre les aliments et les parties de notre anatomie, il est important de souligner que nous sommes tous différents sur le plan biochimique et que certains d’entre nous ne peuvent pas consommer certains aliments dus à des allergies. « Nous pouvons juste faire notre possible en consommant une bonne variété d’aliments qui fourniront les nutriments essentiels à nos organes », conclut-elle.

Sources :

1) http://foreverhealthy.blogspot.ca/2012/05/doctrine-of-signatures-foods-that.html

2) http://erinjanus.com/foods-that-look-like-body-parts-theyre-good-for/

Lu 1447 fois Dernière modification le jeudi, 14 avril 2016 15:58
Priscilla Pilon

Journaliste

Sudbury

705-673-3377, poste 6212

priscilla.pilon@levoyageur.ca

Actualité du Nord

  • Des dons pour des êtres sociaux
    Des dons pour des êtres sociaux Grand Sudbury — Sarah Lemieux et Imran Bagha ont organisé de leur propre chef une collecte de produits hygiéniques pour la Clinique du coin du Centre de santé communautaire du Grand Sudbury. Les boites de collectes seront en place jusqu’au…
    Ecrit le mardi, 15 août 2017 13:43
  • Déménager le musée, mais où?
    Déménager le musée, mais où? Sudbury — Le musée du Moulin à Fleur ne reçoit pas de visiteurs cet été puisqu’il est fermé pour des rénovations. Selon le gestionnaire des Ressources documentaires et du patrimoine du Grand Sudbury, Brian Harding, il est évident depuis plusieurs…
    Ecrit le mercredi, 09 août 2017 10:48
  • Une application pour mettre fin à l’isolement des jeunes mères
    Une application pour mettre fin à l’isolement des jeunes mères Sudbury — Après avoir elle-même connu les méfaits de l’isolement que vivent plusieurs jeunes mamans, la résidente de Shefford au Québec, Audrey Poulin, a décidé de lancer l’application mobile Social.mom, qui crée des réseaux entre mères de famille d’une même…
    Ecrit le mercredi, 09 août 2017 09:49
  • Un rassemblement des cultures fondatrices au bord du lac Nipissing
    Un rassemblement des cultures fondatrices au bord du lac Nipissing North Bay — Les diverses communautés culturelles du Nipissing se sont rassemblées à la maison mère (Motherhouse) Saint-Joseph de North Bay lundi pour assister à une cérémonie de réconciliation avec les Premières Nations. Dans le cadre du Pèlerinage canadien en…
    Ecrit le jeudi, 03 août 2017 19:25
  • Recensement 2016 : le Canada est plus bilingue
    Recensement 2016 : le Canada est plus bilingue Ottawa — Le taux de bilinguisme a atteint un nouveau sommet au Canada, passant de 17,5 à 18 % à l'échelle nationale entre 2011 et 2016, selon les données du recensement 2016 de Statistique Canada. Pendant ce temps, l'anglais a gagné…
    Ecrit le mercredi, 02 août 2017 11:58
  • Une première coopérative jeunesse de services
    Une première coopérative jeunesse de services Temiskaming Shores — La première Coopérative jeunesse de services dans la province, Jeunes en action, a été inauguré jeudi dernier au bureau de l’Association canadienne-française de l’Ontario (ACFO) du Témiskaming. Le regroupement de jeunes coopérants de la 7e et 8e année…
    Ecrit le mercredi, 02 août 2017 11:20
  • Commissaire aux langues officielles : l’avis de recherche est relancé
    Commissaire aux langues officielles : l’avis de recherche est relancé Ottawa — On efface et on recommence. Après avoir échoué au premier essai, le gouvernement de Justin Trudeau réenclenche le processus de nomination afin de pourvoir le poste de commissaire aux langues officielles. Le poste a été affiché vendredi midi…
    Ecrit le vendredi, 28 juillet 2017 17:34

RokStories

Éditorial de la semaine

Calendrier du Nord

Twitter

Member Login