FacebookTwitter
mercredi, 18 mai 2016 06:00

Lettre ouverte à la première ministre au sujet de notre université

Madame Wynn,

La semaine dernière, vous avez répondu à une question de l’opposition sur la création d’une université de langue française et vous avez déçu près de 1 million de parlants français en Ontario. Vous avez dit n’avoir jamais promis de construire une université franco-ontarienne, mais plutôt que vous vouliez augmenter les programmes disponibles en français. Je vous souligne que vous ne répondez pas à la question : Quand allez-vous créer une université franco-ontarienne?

D’emblée, permettez-moi d’être un peu d’accord avec vous. Dans un premier temps, la création d’une université de langue française ne nécessiterait pas un gros projet de construction. Ses programmes, transférés des universités dites bilingues, pourraient très bien être regroupés dans des édifices universitaires où collégiaux existants. En fait vous devriez lire le texte du professeur de l’Université Laurentienne, Serge Miville, (www5.tfo.org/onfr/luniversite-franco-ontarienne-cest-ltemps/). Il vous explique pas à pas comment mettre notre université sur pied. Vous épargneriez ainsi quelques sous.

En parlant de sous, ne vous méprenez pas, il en faudra. Peut-être pourrions-nous, au début, cohabiter dans d’autres institutions, mais, à moyen terme, nous voulons nos propres campus, partout en province. De toute façon, vous nous devez de l’argent. Depuis 1849, date de création de l’Université de Toronto, les Franco-Ontariens payent des taxes — rappelez-vous, nous sommes ici depuis 400 ans — pour l’éducation postsecondaire des Anglo-Ontariens. Ne croyez-vous pas qu’il serait temps d’équilibrer les comptes?

Je sais bien que l’Ontario doit composer avec une dette de près de 300 milliards $, mais je vous rappelle que votre parti est au pouvoir depuis 2003 et a accumulé, en moyenne, des déficits de 9,7 milliards $ par année. Ce sont vos gouvernements qui ont géré ces finances, pas les Franco-Ontariens. Je vous prie de ne pas tenter de régler vos problèmes financiers sur notre dos.

En fait, Les Franco-Ontariens pourraient probablement vous donner quelques trucs sur comment gérer des institutions à moindre cout. Nous le faisons depuis des siècles. La semaine dernière, par exemple, vous auriez pu visiter l’Université de Hearst alors que vous étiez de passage dans cette ville.

Vous y auriez vu comment une petite poignée d’administrateurs et de professeurs réussit à offrir 19 programmes à 150 étudiants sur trois campus. Vous auriez compris comment avec seulement 4 millions $ de financement, l’université a lancé un nouveau mode d’enseignement en bloc ainsi qu’un effort de recrutement innovateur qui lui ont permis d’accroitre son offre de programmes... et de faire vivre un édifice. Eh oui, un édifice.

En somme, Madame Wynne, arrêtez de tergiverser. Depuis plus de quatre ans, les jeunes Franco-Ontariens — notre avenir — ont monté un solide dossier appuyant la création d’une université franco-ontarienne. Ils ont consulté la population, présenté des rapports, rencontré vos ministres et obtenu l’appui des deux partis d’opposition pour ce projet.

«Do the right thing». Comme dirait l’autre, on est en 2016.

Lu 2924 fois Dernière modification le mardi, 17 mai 2016 13:58
Réjean Grenier

Éditorialiste

Sudbury

Actualité du Nord

  • Retour sur 25 ans de souvenirs de La Nuit sur l’étang
    Retour sur 25 ans de souvenirs de La Nuit sur l’étang Sudbury — La Nuit sur l’étang célèbrera son 46e anniversaire cette année. En utilisant cette «folie collective d’un peuple en party», comme le disait l’artiste franco-ontarien André Paiement, la deuxième présentation des Midi-causeries de l’Université de Sudbury fera revivre les 25 premières…
    Ecrit le lundi, 18 mars 2019 09:00
  • Actualités Le Loup FM 15 mars - Cérémonie en hommage à Stéphanie Lacroix
    Actualités Le Loup FM 15 mars - Cérémonie en hommage à Stéphanie Lacroix Une cérémonie aura lieu demain samedi à la mémoire de Stéphanie Lacroix, cette jeune franco-ontarienne de Timmins décédée lors de l’écrasement d’avion en Éthiopie. La cérémonie se déroulera à 16h à l’auditorium de l’école secondaire catholique Thériault. Une deuxième cérémonie…
    Ecrit le vendredi, 15 mars 2019 16:21
  • (audio) Gilles Bisson - Importants changements en éducation
    (audio) Gilles Bisson - Importants changements en éducation Le gouvernement Ford a annoncé ce vendredi matin d'importants changements dans le milieu de l'éducation. -De la 4e à la 8e année, augmentation moyenne d'un élève par classe. -Au secondaire, la moyenne d'élèves passe de 22 à 28. -Les parents…
    Ecrit le vendredi, 15 mars 2019 14:42
  • (audio) Assemblée citoyenne sur l'autisme à Sudbury
    (audio) Assemblée citoyenne sur l'autisme à Sudbury Jeudi soir se tenait une assemblée citoyenne à Sudbury. Des parents inquiets venaient témoigner des situations vécues dans leurs familles. Le gouvernement Ford entend accorder à chaque famille d'enfant autiste un budget limité pour pouvoir accéder aux différents services. Les…
    Ecrit le vendredi, 15 mars 2019 14:33
  • La santé est plus qu’un chiffre sur une balance
    La santé est plus qu’un chiffre sur une balance Sudbury — Le Centre de santé communautaire du Grand Sudbury (CSCGS) a annoncé une nouvelle approche en ce qui concerne la santé et le poids. La santé à tous les poids est axée sur le bienêtre, l’acceptation de soi et…
    Ecrit le vendredi, 15 mars 2019 12:50
  • Actualités Le Loup FM 14 mars - bulletin météo spécial en vigueur; pas de courrier à Timmins; assemblée citoyenne à Sudbury sur l'autisme
    Actualités Le Loup FM 14 mars - bulletin météo spécial en vigueur; pas de courrier à Timmins; assemblée citoyenne à Sudbury sur l'autisme Bulletin météorologique spécial en vigueur pour tout le nord-est ontarien. On prévoit de 15 à 25 mm de pluie parfois forte d'ici tôt vendredi matin. Quelques orages isolés sont aussi possibles aujourd'hui, ce soir et cette nuit. Ensemble, la pluie…
    Ecrit le jeudi, 14 mars 2019 16:36
  • 5 à 7 francophone
    5 à 7 francophone Sudbury — L’Association canadienne-française de l’Ontario (ACFO) du grand Sudbury dévoilera les produits finaux de deux projets sur lesquels elle a travaillé lors de son 5 à 7 de la Journée internationale de la francophonie. La sénatrice franco-ontarienne Lucie Moncion…
    Ecrit le jeudi, 14 mars 2019 09:00

RokStories

Calendrier du Nord

Twitter

Member Login