FacebookTwitter
mercredi, 18 mai 2016 06:00

boites d’incertitude

Écrit par 
Il y a deux semaines, la Foire d’art alternatif de Sudbury (FAAS) a occupé le terrain de stationnement à l’angle des rues Elgin et Larch. La FAAS est organisée par la GNO, où je travaille en tant que responsable des communications. Je suis toujours émerveillé par l’inventivité des artistes visuels et leur capacité de relever les défis que nous leurs lançons.

boites d’incertitude

combien de bras plus ou moins forts ont tiré les tiges vertes du nez saignant l’asphalte et le pavé saturé d’hypothèses
on se gratte la tête avec les équipements d’une remorque sous-marine qu’on traine sur la roche avec des câbles gros comme des troncs d’arbre
on fait beugler la besogne comme des militaires dont les ordres doivent être soumises à la déconstruction intellectuelle et le financement public

l’édition souterraine fera appel aux forces coordonnées de bestioles qui imitent le torrent digital et autres phénomènes émergents
l’intelligence, par exemple, des phalènes qui évitent la lumière pour se heurter contre la solitude d’une sagesse accidentelle
le torticolis des tunnels qui descendent jusqu’au sous-sol du dire et s’entremêlent comme tes cheveux et les miens dans le drain

gluantes toiles et interstices forment l’esprit dans le cerveau comme un nid d’abeilles forme le bruit d’un nid d’abeilles
le soleil dans un labyrinthe – les mammifères dans l’espace – la musique dans les tympans et le chronomètre sanguin
tient au fantastique comme une canne à pêche autour d’une piscine dans le centre commercial – c’est correct – c’est rien que des poissons

Lu 1826 fois Dernière modification le mardi, 17 mai 2016 14:06
Daniel Aubin

Journaliste

Arts et culture

Plus dans cette catégorie : « poème pas jardinier victoire »

Actualité du Nord

RokStories

Éditorial de la semaine

Calendrier du Nord

Twitter

Member Login