FacebookTwitter
mercredi, 08 juin 2016 06:00

Bravo monsieur le commissaire Boileau

Le commissaire des services en français de l’Ontario vient de déposer ce que plusieurs considèrent comme son rapport le plus ambitieux à ce jour. Dans ce neuvième rapport à la législature ontarienne, Me François Boileau demande au gouvernement de réécrire complètement la Loi sur les Services en français. Et il suggère des pistes d’action.

La Loi sur les Services en français a 30 ans cette année. Selon le commissaire – et là-dessus il a l’appui d’une vaste majorité des penseurs et décideurs franco-ontariens – la loi est dépassée et répond mal aux besoins d’une communauté francophone qui a beaucoup changé. Le commissaire donne en exemple la section de la Loi qui désigne les régions de la province où le gouvernement doit offrir des services en français.

Cette désignation régionale, peut-être acceptable il y a 30 ans, mène aujourd’hui à des non-sens. Dans la région d’Oshawa, par exemple, une communauté francophone grandissante ne réussit pas à dépasser le seuil des 5 % de la population totale qui lui garantirait des services en français. Les francophones y jouissent pourtant d’institutions comme des écoles et un centre communautaire, mais ils ne peuvent être servis en français par le gouvernement. À Peterborough, un francophone peut obtenir un procès en français qui est garanti par la Loi sur les tribunaux judiciaires, mais il ne peut recevoir de services en français au palais de justice. Ça frise le ridicule.

Le commissaire propose donc qu’une nouvelle loi garantisse les services gouvernementaux en français partout en province. Il recommande aussi que le gouvernement consulte largement les Franco-Ontariens en vue de modifier la Loi et que sa refonte soit entamée dès cette année.

Ce neuvième rapport annuel présenté la semaine dernière suit un rapport spécial sur l’offre active que Me Boileau a déposé en mai dernier. Le commissaire veut que les ministères et agences gouvernementales soient obligés non seulement d’offrir des services en français, mais de s’assurer que les citoyens sachent que ces services existent. Surtout qu’ils n’aient pas besoin de demander et souvent de se battre pour les obtenir.

Selon le commissaire, une telle refonte de la loi répond en grande partie aux désirs des Franco-Ontariens qui, lors d’une récente consultation, indiquaient que leur priorité est un Ontario bilingue. C’est ce qu’a demandé la grande majorité des 2 500 personnes qui ont répondu à un sondage mené par l’Assemblée de la francophonie de l’Ontario (pour un souci de transparence : je siège au conseil de l’AFO) l’été dernier.

Me Boileau croit qu’étendre l’offre active des services gouvernementaux en français partout en province rendra l’Ontario bilingue. Et il maintient que ce bilinguisme non officiel ne provoquera pas de grands débats publics houleux sur la place du français en Ontario. Il affirme d’ailleurs avoir l’appui des deux partis d’opposition à Queen’s Park.

Ce sera donc au gouvernement libéral de proposer une nouvelle loi. Le dossier devrait normalement être piloté par la ministre déléguée aux affaires francophones, Madeleine Meilleur, et par la première ministre, Kathleen Wynne. Voyons de quel bois elles se chauffent.

Lu 1648 fois Dernière modification le mardi, 07 juin 2016 13:32
Réjean Grenier

Éditorialiste

Sudbury

Actualité du Nord

  • Distinction provinciale pour Gaëtane Pharand
    Distinction provinciale pour Gaëtane Pharand Sudbury — La directrice générale du Centre Victoria pour femmes (CVF), Gaëtane Pharand, et l’une des 19 personnes qui ont reçu ce matin le Prix de distinction du procureur général pour les services aux victimes. Ce prix reconnait le travail exceptionnel…
    Ecrit le jeudi, 12 avril 2018 13:45
  • Une autre expérience réussie pour Rochelle Larivière
    Une autre expérience réussie pour Rochelle Larivière Sudbury — Pour une deuxième année consécutive, Rochelle Larivière, de l’École St-Paul de Lively, se rendra à l’Expo-sciences pancanadienne. Rochelle est la seule francophone qui a remporté l’une des six places disponibles, décernées lors de l’Expo-sciences régionale de Sudbury dimanche…
    Ecrit le mercredi, 11 avril 2018 21:57
  • Caricature du 11 avril : Nous y avons vu une critique des médias
    Bonjour à tous, La caricature publiée cette semaine dans Le Voyageur provoque de fortes réactions. Nous tenons tout d’abord à vous assurer que nous avons, nous aussi, été attristés par l’accident tragique qui a eu lieu en Saskatchewan. Qui plus…
    Ecrit le mercredi, 11 avril 2018 21:38
  • Décès d’une pionnière de l’éducation en français à Sudbury
    Décès d’une pionnière de l’éducation en français à Sudbury Ottawa – Sudbury — La première femme francophone élue comme conseillère scolaire au Sudbury Board of Education (SBE), Thérèse Lebel-Brunet, est décédée à Ottawa le 30 mars. Si l’éducation des francophones était importante pour cette enseignante de formation, ce n’est pas…
    Ecrit le mercredi, 11 avril 2018 13:00
  • CSF : Le gouvernement doit protéger les médias francophones
    CSF : Le gouvernement doit protéger les médias francophones Ontario — Dans un nouveau rapport publié le 11 avril, le Commissariat aux services en français de l’Ontario (CSF) fait six recommandations qui visent l’établissement d’une meilleure équité dans les placements publicitaires faits par le gouvernement, en anglais et en français,…
    Ecrit le mercredi, 11 avril 2018 06:30
  • Le Musée de Callander recherches de photos de Quintland
    Le Musée de Callander recherches de photos de Quintland Le Musée du patrimoine de Callander espère trouver de nouvelles images du parc thématique Quintland pour une exposition d’artéfacts des quintuplées Dionne, qui débutera le 26 mai prochain, dans le cadre de l’anniversaire de naissances des jumelles Dionne (le 28 mai). Quintland,…
    Ecrit le mercredi, 04 avril 2018 14:47
  • Comment une autiste a trouvé sa place grâce au sport
    Comment une autiste a trouvé sa place grâce au sport Le 2 avril est la Journée mondiale de sensibilisation à l’autisme Sudbury — Les bienfaits de l’exercice physique sur le corps et l’esprit sont bien connus. Les enfants qui vivent avec un syndrome du spectre de l’autisme ne font pas…
    Ecrit le lundi, 02 avril 2018 10:14

RokStories

Éditorial de la semaine

Calendrier du Nord

Twitter

Member Login