FacebookTwitter
mercredi, 08 juin 2016 06:00

Bravo monsieur le commissaire Boileau

Le commissaire des services en français de l’Ontario vient de déposer ce que plusieurs considèrent comme son rapport le plus ambitieux à ce jour. Dans ce neuvième rapport à la législature ontarienne, Me François Boileau demande au gouvernement de réécrire complètement la Loi sur les Services en français. Et il suggère des pistes d’action.

La Loi sur les Services en français a 30 ans cette année. Selon le commissaire – et là-dessus il a l’appui d’une vaste majorité des penseurs et décideurs franco-ontariens – la loi est dépassée et répond mal aux besoins d’une communauté francophone qui a beaucoup changé. Le commissaire donne en exemple la section de la Loi qui désigne les régions de la province où le gouvernement doit offrir des services en français.

Cette désignation régionale, peut-être acceptable il y a 30 ans, mène aujourd’hui à des non-sens. Dans la région d’Oshawa, par exemple, une communauté francophone grandissante ne réussit pas à dépasser le seuil des 5 % de la population totale qui lui garantirait des services en français. Les francophones y jouissent pourtant d’institutions comme des écoles et un centre communautaire, mais ils ne peuvent être servis en français par le gouvernement. À Peterborough, un francophone peut obtenir un procès en français qui est garanti par la Loi sur les tribunaux judiciaires, mais il ne peut recevoir de services en français au palais de justice. Ça frise le ridicule.

Le commissaire propose donc qu’une nouvelle loi garantisse les services gouvernementaux en français partout en province. Il recommande aussi que le gouvernement consulte largement les Franco-Ontariens en vue de modifier la Loi et que sa refonte soit entamée dès cette année.

Ce neuvième rapport annuel présenté la semaine dernière suit un rapport spécial sur l’offre active que Me Boileau a déposé en mai dernier. Le commissaire veut que les ministères et agences gouvernementales soient obligés non seulement d’offrir des services en français, mais de s’assurer que les citoyens sachent que ces services existent. Surtout qu’ils n’aient pas besoin de demander et souvent de se battre pour les obtenir.

Selon le commissaire, une telle refonte de la loi répond en grande partie aux désirs des Franco-Ontariens qui, lors d’une récente consultation, indiquaient que leur priorité est un Ontario bilingue. C’est ce qu’a demandé la grande majorité des 2 500 personnes qui ont répondu à un sondage mené par l’Assemblée de la francophonie de l’Ontario (pour un souci de transparence : je siège au conseil de l’AFO) l’été dernier.

Me Boileau croit qu’étendre l’offre active des services gouvernementaux en français partout en province rendra l’Ontario bilingue. Et il maintient que ce bilinguisme non officiel ne provoquera pas de grands débats publics houleux sur la place du français en Ontario. Il affirme d’ailleurs avoir l’appui des deux partis d’opposition à Queen’s Park.

Ce sera donc au gouvernement libéral de proposer une nouvelle loi. Le dossier devrait normalement être piloté par la ministre déléguée aux affaires francophones, Madeleine Meilleur, et par la première ministre, Kathleen Wynne. Voyons de quel bois elles se chauffent.

Lu 1820 fois Dernière modification le mardi, 07 juin 2016 13:32
Réjean Grenier

Éditorialiste

Sudbury

Actualité du Nord

  • Satisfaire sa curiosité et sa dent sucrée
    Satisfaire sa curiosité et sa dent sucrée North Bay — Kiku Ng, bientôt une élève de la 12e année de l’École secondaire catholique Algonquin, a décidé de combiner sa passion pour les bonbons et sa culture en démarrant son propre commerce. Avec l’aide d’une bourse de 3000 $ du…
    Ecrit le vendredi, 13 juillet 2018 16:10
  • Si vous allez à l’urgence, apportez une collation
    Si vous allez à l’urgence, apportez une collation Sudbury — Les médecins Hospitalistes — spécialistes des interventions d’urgence et des patients orphelins — sont inquiets du manque d’intérêt et d’empathie de la direction d’Horizon Santé Nord (HSN) par rapport à leur travail et leurs patients. Malgré les fonds…
    Ecrit le mercredi, 11 juillet 2018 16:13
  • Les aidants naturels des anciens combattants ne sont pas tous égaux
    Les aidants naturels des anciens combattants ne sont pas tous égaux Sudbury — Jenny Migneault dénonce depuis plusieurs années le manque d’appui du gouvernement canadien pour les aidants naturels des anciens combattants souffrant d’un syndrome de stress posttraumatique (SSPT). Avec son conjoint, Orlando Fantini, elle parcourt présentement l’ouest du Canada afin…
    Ecrit le mardi, 10 juillet 2018 15:42
  • 20 ans de popote
    20 ans de popote Sudbury — Les trois dames qui préparaient les bons repas du Centre de santé communautaire du Grand Sudbury (CSCGS) depuis plusieurs années, Cécile Levac, Irène McLaughlin et Roxanne Blais, ont décidé de prendre leur retraite en même temps. Le diner…
    Ecrit le vendredi, 06 juillet 2018 16:38
  • La communauté semble favorable à une COOP à Earlton
    La communauté semble favorable à une COOP à Earlton Sudbury — Les premières réactions des participants à une rencontre d’information semblent favorables à la création d’une coopérative alimentaire à Earlton après la fermeture il y a deux semaines de la seule épicerie, Earlton Grocery King, qui desservait toute cette…
    Ecrit le vendredi, 29 juin 2018 11:39
  • Deux prix Coup de cœur pour des diplômées de la Laurentienne
    Deux prix Coup de cœur pour des diplômées de la Laurentienne Sudbury — Martine Belanger, diplômée du programme francophone de sciences infirmières de l’Université Laurentienne de Sudbury depuis le mois de mai, a remporté l’un des trois prix Coup de cœur du jury lors du 7e Congrès mondial des infirmières et infirmiers…
    Ecrit le jeudi, 28 juin 2018 12:42
  • Centre de counselling : Mauvais changements ou résistance aux changements?
    Centre de counselling : Mauvais changements ou résistance aux changements? Sudbury — «Un environnement de travail toxique» : le terme a été utilisé plus d’une fois par des employés et la clientèle lors de l’assemblée générale annuelle du Centre de counselling de Sudbury (CCS) samedi dernier. Les relations entre la…
    Ecrit le mercredi, 27 juin 2018 10:00

RokStories

Calendrier du Nord

Twitter

Member Login