FacebookTwitter
mardi, 28 juin 2016 13:12

Le Canada : comment déjouer la peur

Dans le journal de mercredi dernier, je nous mettais en garde contre les politiciens sans vision d’avenir qui tentent de se bâtir du capital politique en nous faisant peur. Et voilà t’y pas que le lendemain, jeudi dernier, ces oiseaux de malheur gagnaient le référendum sur la sortie de la Grande-Bretagne de l’Union européenne, le vote sur ce que l’on a appelé le Brexit. Mais, vu du Canada, nous avons de quoi être fiers et peut-être même pouvons-nous donner l’exemple aux autres pays aux prises avec ces hypocrites.

Nigel Farage, Boris Johnson et Michael Gove ont menti à tour de bras pour faire peur aux Britanniques. Farage voulait donner une crédibilité à son parti de l’extrême droite, UKIP, qui ne détient actuellement qu’un siège au Parlement britannique; Johnson et Gove, eux, voulaient tout simplement battre le premier ministre Cameron pour prendre sa place. Ils ont utilisé la crainte des classes défavorisées envers la mondialisation et l’immigration pour gagner le référendum. L’avidité politique et les mensonges de ces trois « stooges » ont créé le chaos en Grande-Bretagne et en Europe et maintenant leurs alliés — Trump aux USA, Wilder en Autriche et Le Pen en France — vont utiliser ce désastre pour tenter de prendre le pouvoir. Les Nazis ont fait exactement la même chose il y a 80 ans.

Au Canada, nous avons jusqu’à présent résisté aux sirènes de la peur. Lors de la dernière élection fédérale, lorsque les Conservateurs ont tenté de miser sur le niqab et sur la création d’une ligne téléphonique de délation contre les étrangers, nous les avons tout simplement défaits aux urnes. Et nous avons élu un premier ministre qui a plutôt fait campagne sur l’espoir. Quand le gouvernement a décidé d’admettre 25 000 réfugiés syriens au Canada, on a vu la société civile se mobiliser afin de préparer leur venue et plusieurs propriétaires offrir des appartements gratuits pour accueillir ces gens qui ont souffert de nos guéguerres.

Le Canada est un des seuls pays au monde à ne pas encore s’être laissé emberlificoter par les colporteurs de peur. Cela nous donne une responsabilité dans le monde. Notre pays peut jouer un rôle fondamental pour déjouer la peur. Il faut d’abord continuer à miser sur notre système social afin de donner une chance aux moins démunis de notre pays. Seulement quand les gens sont acculés au mur qu’ils écoutent les extrémistes de gauche ou de droite. Il faut maintenir des politiques qui nous donnent espoir.

Le Canada doit aussi revenir à son rôle de pacificateur dans le monde. S’il y a tant de réfugiés et d’immigrants dans le monde, c’est parce qu’il n’y a pas d’espoir chez eux. Il y a plusieurs raisons à ceci : la corruption de certains dirigeants, l’intolérance des religions et les changements climatiques qui affectent les récoltes. Mais le fléau qui force le plus de gens à fuir leur pays, c’est la guerre. Nous l’avons vu de 1939 à 1945, nous le voyons aujourd’hui en Irak, en Syrie et en Afghanistan. Ce n’est pas en bombardant les gens que nous donnons de l’espoir. Le Canada doit repenser son engagement mondial en fonction du développement économique et social, de promotion de la démocratie, du respect des droits de la personne et non en termes de AK-47 et de bombardements. Nous sommes un peuple chanceux, nous avons des obligations.
Lu 1643 fois Dernière modification le mardi, 28 juin 2016 13:29
Réjean Grenier

Éditorialiste

Sudbury

Actualité du Nord

  • Distinction provinciale pour Gaëtane Pharand
    Distinction provinciale pour Gaëtane Pharand Sudbury — La directrice générale du Centre Victoria pour femmes (CVF), Gaëtane Pharand, et l’une des 19 personnes qui ont reçu ce matin le Prix de distinction du procureur général pour les services aux victimes. Ce prix reconnait le travail exceptionnel…
    Ecrit le jeudi, 12 avril 2018 13:45
  • Une autre expérience réussie pour Rochelle Larivière
    Une autre expérience réussie pour Rochelle Larivière Sudbury — Pour une deuxième année consécutive, Rochelle Larivière, de l’École St-Paul de Lively, se rendra à l’Expo-sciences pancanadienne. Rochelle est la seule francophone qui a remporté l’une des six places disponibles, décernées lors de l’Expo-sciences régionale de Sudbury dimanche…
    Ecrit le mercredi, 11 avril 2018 21:57
  • Caricature du 11 avril : Nous y avons vu une critique des médias
    Bonjour à tous, La caricature publiée cette semaine dans Le Voyageur provoque de fortes réactions. Nous tenons tout d’abord à vous assurer que nous avons, nous aussi, été attristés par l’accident tragique qui a eu lieu en Saskatchewan. Qui plus…
    Ecrit le mercredi, 11 avril 2018 21:38
  • Décès d’une pionnière de l’éducation en français à Sudbury
    Décès d’une pionnière de l’éducation en français à Sudbury Ottawa – Sudbury — La première femme francophone élue comme conseillère scolaire au Sudbury Board of Education (SBE), Thérèse Lebel-Brunet, est décédée à Ottawa le 30 mars. Si l’éducation des francophones était importante pour cette enseignante de formation, ce n’est pas…
    Ecrit le mercredi, 11 avril 2018 13:00
  • CSF : Le gouvernement doit protéger les médias francophones
    CSF : Le gouvernement doit protéger les médias francophones Ontario — Dans un nouveau rapport publié le 11 avril, le Commissariat aux services en français de l’Ontario (CSF) fait six recommandations qui visent l’établissement d’une meilleure équité dans les placements publicitaires faits par le gouvernement, en anglais et en français,…
    Ecrit le mercredi, 11 avril 2018 06:30
  • Le Musée de Callander recherches de photos de Quintland
    Le Musée de Callander recherches de photos de Quintland Le Musée du patrimoine de Callander espère trouver de nouvelles images du parc thématique Quintland pour une exposition d’artéfacts des quintuplées Dionne, qui débutera le 26 mai prochain, dans le cadre de l’anniversaire de naissances des jumelles Dionne (le 28 mai). Quintland,…
    Ecrit le mercredi, 04 avril 2018 14:47
  • Comment une autiste a trouvé sa place grâce au sport
    Comment une autiste a trouvé sa place grâce au sport Le 2 avril est la Journée mondiale de sensibilisation à l’autisme Sudbury — Les bienfaits de l’exercice physique sur le corps et l’esprit sont bien connus. Les enfants qui vivent avec un syndrome du spectre de l’autisme ne font pas…
    Ecrit le lundi, 02 avril 2018 10:14

RokStories

Éditorial de la semaine

Calendrier du Nord

Twitter

Member Login