FacebookTwitter
vendredi, 14 octobre 2016 09:29

L’épicerie de Earlton menacée de fermeture

Écrit par 
L’épicerie de Earlton menacée de fermeture Photo : Courtoisie
Earlton — Selon son propriétaire, la seule épicerie d’Earlton, Earlton Grocery King, éprouve d’énormes difficultés financières et pourrait bientôt devoir fermer ses portes. La hausse du salaire minimum et du prix de l’électricité rendent la compétition avec les commerces des villages avoisinants plus difficile.

Quelques mois après la fermeture de l’unique épicerie d’Earlton en 2009, Michel Maurice avait décidé de racheter le commerce. Il indique avoir voulu en partie éviter la dépréciation du marché immobilier, qui découle habituellement du manque d’infrastructures dans une localité. «Les gens se plaignaient qu’il n’y avait pas de magasin d’épicerie et j’ai décidé de me lancer dans cette aventure», avance-t-il.

Bien que les ventes se soient bien déroulées au début des opérations, il a rapidement été difficile pour M. Maurice de concilier les prix de l’électricité et les salaires de ses dix employés avec les prix de ses produits. «Le prix de l’électricité a doublé au cours des sept dernières années et les gens préfèrent de plus en plus aller magasiner ailleurs», explique le propriétaire, dont la dernière facture d’électricité s’élevait à 7 500 $. «C’est impossible pour nous de faire compétition aux grands magasins comme Walmart», souligne-t-il.

Dans l’espoir d’encourager la clientèle locale à fréquenter son magasin, M. Maurice, qui effectue déjà la livraison des marchandises à ses clients ainés, a récemment offert des rabais de 10 % sur l’entièreté de ses produits.

Le député provincial de la circonscription de Timiskaming-Cochrane, John Vanthof, a offert son soutien à M. Maurice en écrivant aux membres de sa circonscription afin de les sensibiliser à l’importance d’Earlton Grocery King.

«Lorsque les gens contribuent à l’économie locale, tout le monde y gagne. C’est aussi soutenir mes dix employés. Si le magasin ferme, ils perdront leur emploi. Notre communauté devrait comprendre cela. Si le magasin ferme, ce sera peut-être l’école qui fermera par après et bientôt il ne restera plus personne en ville», fait-il remarquer. Il demande également au gouvernement provincial de revoir à la baisse les prix de l’électricité afin de permettre aux petites entreprises de survivre.

Même s’il affirme ne ménager aucun effort pour éviter la fermeture de son commerce, M. Maurice pourrait bien être contraint de le vendre et d’ainsi mettre fin à ses activités. «Je veux bien le garder, mais je ne veux pas perdre ma chemise non plus», dit-il.

Lu 7519 fois
Bienvenu Senga

Journaliste

Sudbury

705-673-3377, poste 6210

bienvenu.senga@levoyageur.ca

Actualité du Nord

  • Une Franco-Ontarienne de Timmins est Miss Northern Ontario
    Une Franco-Ontarienne de Timmins est Miss Northern Ontario Sudbury et Timmins — Valérie Demers de Timmins, Miss South Porcupine, sort grande gagnante du concours Miss North Ontario Regional Canada Pageant 2019 qui a été présenté à Sudbury du 9 au 11 mai. Mme Demers n’est pas la seule Franco-Ontarienne…
    Ecrit le lundi, 13 mai 2019 10:10
  • Quelle est la différence entre une IP et une IA?
    Quelle est la différence entre une IP et une IA? Le médecin est loin d’être le seul professionnel de la santé qui peut vous soigner. En raison d’une pénurie de médecins il y a quelques années, le système de santé de l’Ontario a fait une plus grande place aux divers…
    Ecrit le mercredi, 08 mai 2019 15:45
  • Une femme de Timmins à la tête du futur Centre de santé
    Une femme de Timmins à la tête du futur Centre de santé Timmins — Le futur Centre de santé communautaire de Timmins a trouvé sa première directrice générale en la personne de Julie Béchard. Elle entrera en fonction le 21 mai. Mme Béchard est la directrice générale et fondatrice du Centre Passerelle…
    Ecrit le mercredi, 08 mai 2019 11:46
  • La Place des Arts a trouvé son premier directeur général
    La Place des Arts a trouvé son premier directeur général Sudbury — Léo Therrien a été choisi comme directeur général fondateur de la Place des Arts du Grand Sudbury. M. Therrien quittera donc la direction de la Maison McCulloch, qu’il dirige depuis 20 ans, et prendra les rênes de l’organisme le 15 mai.…
    Ecrit le mardi, 07 mai 2019 10:00
  • 100 ans de présence francophone à Kirkland Lake
    100 ans de présence francophone à Kirkland Lake Kirkland Lake — Les élèves et le personnel de l’École secondaire catholique Jean-Vanier ont présenté une soirée de reconnaissance des fondateurs francophones qui se sont installés à Kirkland Lake au début du XXe siècle. Dans le cadre du 100e anniversaire de la…
    Ecrit le jeudi, 02 mai 2019 13:00
  • Il y a plus de théâtre en français que l'on pense
    Il y a plus de théâtre en français que l'on pense Sudbury — L’École secondaire catholique l’Essor de Tecumseh repart du Festival Théâtre action en milieu scolaire (FTAMS) avec le prix Première ligne pour le meilleur texte pour leur pièce Au-delà du cadre. Cependant, le jury a tenu à remettre une…
    Ecrit le mardi, 30 avril 2019 15:44
  • Une jeune franco-ontarienne regagne son souffle
    Une jeune franco-ontarienne regagne son souffle Bonfield et North Bay — Natalie Daoust, une jeune femme de 24 ans qui demeurait à Bonfield jusqu’à tout récemment, commence tranquillement à regagner ses forces à la suite d’une greffe des deux poumons. Souffrant de problèmes pulmonaires depuis quelques années,…
    Ecrit le mercredi, 24 avril 2019 14:00

RokStories

Éditorial de la semaine

Calendrier du Nord

Twitter

Member Login