FacebookTwitter
jeudi, 15 décembre 2016 14:27

Desjardins ferme sa succursale de Haileybury

Écrit par 
Desjardins ferme sa succursale de Haileybury Photo : Google Street View
Temiskaming Shores —  La Caisse populaire Desjardins Cochrane-Témiskaming a annoncé à ses membres la fermeture de son centre de services de Haileybury le 27 janvier prochain. L’institution justifie sa décision par la transformation des habitudes de consommation et la rentabilité «pour les générations futures».

Selon le directeur général de l’institution, Yves Toupin, la tâche n’a pas été facile, pour le conseil d’administration, mais s’imposait pour assurer la viabilité à moyen et à long terme de la coopérative. «[Les membres] utilisent une multitude de moyens pour effectuer leurs transactions financières, telles que AccèsD, leur téléphone intelligent, leur tablette, le paiement direct», dit-il, précisant que neuf transactions sur dix sont conclues ailleurs que dans un centre de service.

C’est ce qu’on a expliqué à environ 150 personnes qui se sont déplacées à une rencontre d’information tenue le 6 décembre, quelques semaines après qu’une lettre les ait informés de la fermeture du comptoir.

Prévenu trop tard

Présent à la rencontre, l’abbé Alexis O’Lenga, de la paroisse Sainte-Croix, aurait aimé être informé de la décision plus tôt dans le processus. Il aurait voulu que les membres puissent discuter de la situation avec l’institution financière, modifier leurs habitudes de consommation en conséquence, avant que le couperet tombe sur le comptoir auquel sont liés de 500 à 600 résidants de Haileybury, Cobalt et North Cobalt.

Même son de cloche chez Yves Renson, sociétaire et entrepreneur d’Haileybury, qui estime que le conseil d’administration et la Caisse ont fait preuve de peu de transparence. Il se demande même si la décision des membres du conseil d’administration est éclairée. «Quand on demande si on peut voir combien les sociétaires de Haileybury rapportent sur le budget total de la Caisse, quels sont les revenus et les frais, ils disent que le système ne peut pas nous fournir ce genre d’information», rapporte-t-il.

Il en doute : «Ils nous ont montré l’utilisation des cartes : 30 % s’en servent au Wal-Mart, 25 % chez Chartrand et ainsi de suite. S’ils voulaient vraiment sortir l’information du système informatique, ils pourraient le faire.»

Déjà assez près?

La Caisse populaire de Cochrane-Témiskaming a indiqué aux membres que le centre de services de New Liskeard ne se trouve qu’à 8,6 km de celui de Haileybury. C’est d’ailleurs là que se trouve la majorité des services, comme les supermarchés et les professionnels de la santé. «Le pôle de consommation, dans le Tri-Town, c’est New Liskeard», plaide le directeur général. «Environ 65 % des transactions se font à New Liskeard. Quand [les membres] vont à New Liskeard, ils sont à deux blocs du point de service. Ils n’ont pratiquement pas le choix de passer devant la Caisse quand ils arrivent de Haileybury.»

C’est d’ailleurs à ce comptoir que seront réaffectés les quatre employés de la Caisse de Haileybury.

«En gros, les gens ne comprennent pas pourquoi il faut fermer alors qu’en assemblée annuelle, on nous avait promis que la fusion ne changerait rien», soutient M. Renson. «Qu’au contraire tout serait plus beau et mieux en fait de service, de personnel et de couts d’opération.»

Une autre perte pour Haileybury

Il s’agit d’un nouveau coup dur pour la localité. En janvier, le seul supermarché de Haileybury, le Devos Valu-Mart, fermait ses portes. L’abbé multiplie les exemples : l’école élémentaire publique, la prison, le couvent des Sœurs Sainte-Marie, l’hôpital, l’évêché… «Haileybury a perdu pas mal de choses. C’est une population vieillissante, qui a vécu tous ces deuils-là. Les gens prennent ça comme des amputations. On voit partir des joyaux qui font un village.»

M. Toupin invite à la réflexion sur l’avenir commercial et économique de Haileybury. «Il faut se demander pourquoi l’épicerie a fermé ses portes. Est-ce qu’ils répondaient aux besoins des membres [sic]? Est-ce que les membres l’ont appuyée? Il y a plusieurs questions qui peuvent être soulevées.» Il indique d’ailleurs que les commerçants avec qui il a discuté se sont dits déçus, mais qu’ils comprennent qu’il s’agit d’une décision d’affaires.

À la suite de la rencontre d’information, la Caisse a accepté de laisser un guichet automatique et de trouver des solutions de transport de Haileybury au comptoir de New Liskeard.

Même si elle réévalue de façon continue la rentabilité de son réseau, aucun autre centre de service — Cochrane, New Liskeard, Matheson ou Earlton — n’a à craindre une fermeture, selon M. Toupin.

Lu 4661 fois Dernière modification le jeudi, 15 décembre 2016 14:35
Andréanne Joly

Correspondante

Kapuskasing

andreanne.joly@levoyageur.ca

Actualité du Nord

  • Une Franco-Ontarienne de Timmins est Miss Northern Ontario
    Une Franco-Ontarienne de Timmins est Miss Northern Ontario Sudbury et Timmins — Valérie Demers de Timmins, Miss South Porcupine, sort grande gagnante du concours Miss North Ontario Regional Canada Pageant 2019 qui a été présenté à Sudbury du 9 au 11 mai. Mme Demers n’est pas la seule Franco-Ontarienne…
    Ecrit le lundi, 13 mai 2019 10:10
  • Quelle est la différence entre une IP et une IA?
    Quelle est la différence entre une IP et une IA? Le médecin est loin d’être le seul professionnel de la santé qui peut vous soigner. En raison d’une pénurie de médecins il y a quelques années, le système de santé de l’Ontario a fait une plus grande place aux divers…
    Ecrit le mercredi, 08 mai 2019 15:45
  • Une femme de Timmins à la tête du futur Centre de santé
    Une femme de Timmins à la tête du futur Centre de santé Timmins — Le futur Centre de santé communautaire de Timmins a trouvé sa première directrice générale en la personne de Julie Béchard. Elle entrera en fonction le 21 mai. Mme Béchard est la directrice générale et fondatrice du Centre Passerelle…
    Ecrit le mercredi, 08 mai 2019 11:46
  • La Place des Arts a trouvé son premier directeur général
    La Place des Arts a trouvé son premier directeur général Sudbury — Léo Therrien a été choisi comme directeur général fondateur de la Place des Arts du Grand Sudbury. M. Therrien quittera donc la direction de la Maison McCulloch, qu’il dirige depuis 20 ans, et prendra les rênes de l’organisme le 15 mai.…
    Ecrit le mardi, 07 mai 2019 10:00
  • 100 ans de présence francophone à Kirkland Lake
    100 ans de présence francophone à Kirkland Lake Kirkland Lake — Les élèves et le personnel de l’École secondaire catholique Jean-Vanier ont présenté une soirée de reconnaissance des fondateurs francophones qui se sont installés à Kirkland Lake au début du XXe siècle. Dans le cadre du 100e anniversaire de la…
    Ecrit le jeudi, 02 mai 2019 13:00
  • Il y a plus de théâtre en français que l'on pense
    Il y a plus de théâtre en français que l'on pense Sudbury — L’École secondaire catholique l’Essor de Tecumseh repart du Festival Théâtre action en milieu scolaire (FTAMS) avec le prix Première ligne pour le meilleur texte pour leur pièce Au-delà du cadre. Cependant, le jury a tenu à remettre une…
    Ecrit le mardi, 30 avril 2019 15:44
  • Une jeune franco-ontarienne regagne son souffle
    Une jeune franco-ontarienne regagne son souffle Bonfield et North Bay — Natalie Daoust, une jeune femme de 24 ans qui demeurait à Bonfield jusqu’à tout récemment, commence tranquillement à regagner ses forces à la suite d’une greffe des deux poumons. Souffrant de problèmes pulmonaires depuis quelques années,…
    Ecrit le mercredi, 24 avril 2019 14:00

RokStories

Éditorial de la semaine

Calendrier du Nord

Twitter

Member Login