FacebookTwitter
mercredi, 25 janvier 2017 16:00

Les «maudites» assurances…

Écrit par 


Les «maudites» assurances…


L’achat d’un forfait voyage, qu’il soit ou non tout inclus, est pour la plupart des gens l’une des grosses dépenses de l’année. Malgré tout, plusieurs personnes prennent encore la décision de partir sans assurance.

Le mot «assurance» rime avec «méfiance» pour beaucoup d’entre nous. Dans le cas de l’assurance voyage, je ne connais aucun professionnel du voyage digne de ce nom qui vous recommanderait de partir sans. En fait, selon la loi en Ontario, l’agent de voyage ou le grossiste avec lequel vous faites affaire est obligé de vous offrir une couverture d’assurance annulation et médicale au moment de l’achat de votre forfait.

Frais médicaux

Un grand nombre de personnes pensent, à tort, que l’assurance médicale provinciale (OHIP) fonctionne à l’étranger. Même s’il est vrai que vous pourriez vous faire rembourser une partie des dépenses, vous devrez payer à votre sortie de l’hôpital et ensuite entamer les procédures pour vous faire rembourser. Et quand on doit se faire soigner à l’étranger, on apprécie encore plus notre système de santé. Dans certains pays, comme à Cuba, on peut vous demander, lors de votre arrivée au pays, de montrer votre preuve d’assurance. Votre carte OHIP n’est pas considérée comme une preuve.

Aussi, si vous êtes du genre à aimer la plongée sous-marine, l’escalade, le ski ou des sports qui pourraient être considérés comme extrêmes, assurez-vous que votre police d’assurance vous couvre en cas d’accident.

Annulation

Vous partez dans deux jours et subitement, votre enfant tombe malade, votre mère décède ou vous vous cassez la jambe? Si vous n’avez pas d’assurance annulation ou une protection contre l’annulation quelconque, vous risquez de perdre gros.

Selon le transporteur, des changements sont possibles entre 20 à 7 jours avant le départ. Ensuite, votre voyage devient 100 % non remboursable, non échangeable. Aussi, si vous désirez que quelqu’un d’autre prenne votre place, la plupart des grossistes et transporteurs n’acceptent plus de changer le nom d’un passager. Prendre note que pour tout changement à tout moment, les transporteurs/grossistes peuvent aussi charger des frais.

Interruption de voyage

Vous êtes à destination et votre enfant que vous avez laissé aux bons soins de grand-maman est hospitalisé… Si vous n’avez pas l’assurance Interruption de voyage, vous allez devoir payer de votre poche votre billet d’avion de retour. Le représentant à destination pourra vous aider à faire vos réservations, mais la compagnie aérienne ou le grossiste ne vous paiera pas ce billet d’avion.

On se dit souvent que ça n’arrive qu’aux autres, mais malheureusement, personne n’est à l’abri. Les transporteurs et les grossistes reçoivent des centaines d’appels par jour (je n’exagère pas) de gens qui n’ont pas d’assurance et qui sont dans une situation qu’ils n’ont pas prévu. Ils pleurent, ils crient, ils menacent, ils hurlent, mais ça ne change pas le fait que c’est la responsabilité du voyageur et non du voyagiste d’avoir une police d’assurance valide.

À la semaine prochaine!

PS : Les assurances voyage de cartes de crédit ne couvrent souvent que le détenteur de la carte, je vous conseille de vérifier les conditions générales de votre carte à ce propos.

Lu 1326 fois Dernière modification le mercredi, 25 janvier 2017 16:13

Actualité du Nord

  • Billochet du jongleur 2017 remis à Jean-Pierre Pichette
    Billochet du jongleur 2017 remis à Jean-Pierre Pichette Sudbury — Le professeur à la retraite Jean-Pierre Pichette est le 16e récipiendaire du Billochet du jongleur, prix remis annuellement par le Centre franco-ontarien de folklore (CFOF). M. Pichette a été professeur au département de folklore et ethnologie de l’Université de…
    Ecrit le mardi, 20 février 2018 14:39
  • Pénurie d’enseignants francophones : Limite de la formation et concurrence multiple
    Pénurie d’enseignants francophones : Limite de la formation et concurrence multiple Ontario —La pénurie d’enseignants francophones a gagné le Nord de la province. Le gouvernement a commencé à mettre en place des stratégies de promotion et de recrutement, mais les intervenants en éducation soulignent que les deux années nécessaires à l’obtention…
    Ecrit le mercredi, 14 février 2018 14:59
  • Francophonie et Premières Nations à l'avant-plan
    Francophonie et Premières Nations à l'avant-plan Sudbury — Les questions francophones et autochtones ont pris pratiquement toute la place lors d'une discussion ouverte entre la première ministre de l'Ontario, Kathleen Wynne, et les étudiants de l'Université Laurentienne lundi dernier. On a pu entre autres entendre la…
    Ecrit le lundi, 12 février 2018 15:57
  • Kathleen Wynne à Sudbury le 12 février
    Kathleen Wynne à Sudbury le 12 février Mise à jour Sudbury — L’horaire du passage à Sudbury de la première ministre de l’Ontario, Kathleen Wynne, est maintenant connu. Accompagnée par le député de Sudbury et ministre de l’Énergie, Glenn Thibault, elle visitera les trois institutions postsecondaires du…
    Ecrit le dimanche, 11 février 2018 16:00
  • Un toit pour la patinoire de Field
    Un toit pour la patinoire de Field Field — Dans le cadre de l’ouverture officielle du Carnaval de Field jeudi, les dirigeants de la Caisse populaire Alliance et la Municipalité de Nipissing Ouest ont conjointement annoncé un financement d'un projet de construction d’un toit pour la patinoire…
    Ecrit le vendredi, 09 février 2018 09:32
  • Les effets de la hausse du salaire minimum dépassent la question salariale
    Les effets de la hausse du salaire minimum dépassent la question salariale Ontario — Le 1er janvier 2018, le salaire minimum a bondi de 11,60 $ de l’heure à 14 $. Alors que certains petits commerces sont déjà touchés négativement par cette hausse, des organismes appréhendent plutôt la hausse à 15 $ le 1er janvier 2019. Le Voyageur…
    Ecrit le lundi, 05 février 2018 14:30
  • Destination la Suède pour l’ambassadrice D.A.R.E. du Canada
    Destination la Suède pour l’ambassadrice D.A.R.E. du Canada TimminsAlexya Racicot, élève de 12e année de l’École secondaire catholique Thériault, est la seule ambassadrice du Youth Advisory Board (YAB) de D.A.R.E. America au Canada depuis 2017. Le projet qu’elle a conçu après une conférence à Hawaï en mars est l’un…
    Ecrit le mercredi, 31 janvier 2018 22:30

RokStories

Éditorial de la semaine

Calendrier du Nord

Twitter

Member Login