FacebookTwitter
mercredi, 22 mars 2017 15:37

Un peu plus près d’un centre de santé à Timmins

Écrit par 
Un peu plus près d’un centre de santé à Timmins Photo : iStock
Timmins — Le Réseau local d’intégration des services de santé (RLISS) du Nord-Est et le ministère de la Santé et des Soins de longue durée ont annoncé un financement de 100 000 $ pour appuyer les travaux du Comité de collaboration sur les soins primaires destinés aux francophones de Timmins, récemment créé.

«Le ministère nous a accordé ce qu’on avait demandé. Il comprend très bien que c’est une priorité très importante pour la communauté francophone et il nous a donné le soutien dont on avait besoin», affirme l’agente principale de la grande région de Cochrane pour le RLISS du Nord-Est, Christine Leclair. «Nous sommes très, très, très heureux d’avoir reçu du financement du ministère pour nous aider avec les activités que le Comité va entreprendre.»

Le président de l’Alliance de la francophonie de Timmins, Pierre Bélanger, se dit ravi de cette récente annonce. «L’Alliance de la francophonie de Timmins, qui a été depuis 30 ans le porte-parole de la population francophone dans sa demande d’un centre de santé pour pallier les ratés dans la prestation de services de qualité en français, se réjouit de la décision du ministère de la Santé et du RLISS de doter le comité consultatif du mandat d’enclencher le processus devant mener à la mise sur pied d’un centre de santé communautaire à gouvernance francophone», déclare-t-il.

La première tâche du Comité consistera à préparer une analyse de rentabilité décrivant les exigences en matière de fonctionnement et d’immobilisations ainsi que la structure de gouvernance d’un centre de santé communautaire francophone.

«L’analyse sera concentrée sur les exigences pour un centre de santé, mais elle va aussi pouvoir répondre aux questions sur la programmation et les ressources humaines qui vont aider avec le concept de l’opération. Elle va aussi nous aider à connaitre les couts associés à l’établissement d’un centre de santé», détaille Mme Leclair. «L’étude complétée en 2016 n’entrait pas dans les détails de la programmation, l’opération, le financement nécessaire, les ressources humaines, le modèle de gouvernance, etc.»

En faisant référence à cette étude, soit au rapport d’Examen des services de soins primaires destinés aux francophones de Timmins (www.nelhin.on.ca/), que le conseil d’administration du RLISS a reçu à l’automne 2016, l’agente précise que 15 recommandations avaient été présentées.

Mme Leclair indique que dans cette étude, il avait été identifié qu’un centre de santé communautaire francophone pourrait répondre à certaines des lacunes, qu’il s’agissait d’une initiative très importante, sans toutefois être la seule solution. «Il y a aussi 13 autres recommandations sur lesquelles on va aussi se concentrer. Il y a beaucoup de stratégies qu’on devrait considérer», précise-t-elle.

Présidé par un membre du conseil d’administration du RLISS du Nord-Est, Denis Bérubé, le Comité de collaboration, qui remplira un mandat de 12 à 18 mois, est composé d’autres chefs de file communautaires francophones de la région de Timmins : Valérie Demers-Romaniuk, Conseil scolaire public du Nord-Est; Arianne Flamain, travailleuse sociale; Mike Gauthier, Pharmacie de Timmins; Johanne Labonté, Agence de promotion et de recrutement de Professions Santé Ontario; Céline Lamb, Équipe de santé familiale de Timmins; Gaetan Malette, membre du conseil d’administration d’un hôpital; Jean-Pierre Nadon, Collège Boréal; Chantal Riopel, Bureau de santé Porcupine; Merv Russell, chiropraticien à la retraite; Francine Toulgoat, Centre d’accès aux soins communautaires du Nord-Est; et Pierre Bélanger, Alliance de la francophonie de Timmins.

Mentionnons également quatre membres d’office : Monique Lapalme et Christine Leclair, RLISS du Nord-Est; Monique Rocheleau et Sylvie Sylvestre, Réseau du mieux-être francophone du Nord de l’Ontario.

«On voulait un comité d’environ 12 individus et on a lancé un appel de candidatures, explique Mme Leclair. On a une belle représentation de la communauté francophone de différentes professions. [...] Je suis très contente avec le groupe qui s’est porté volontaire pour contribuer à faire avancer ce dossier.»

La première rencontre du Comité est prévue pour le 31 mars 2017. À sa première réunion, le Comité effectuera une révision des recommandations. Par la suite, un plan d’action sera mis en place. «C’est le but du Comité de voir comment on va approcher l’exercice, surement qu’il va falloir engager des experts pour nous aider avec l’analyse de rentabilité, entre autres. C’est le but du financement», mentionne Mme Leclair.

Bien que le Comité espère achever le travail sans tarder, l’analyse de rentabilité devrait être présentée au ministère d’ici janvier 2018.

Lu 840 fois Dernière modification le mercredi, 22 mars 2017 15:45
Émilie Deschênes

Correspondante

Timmins

emilie@levoyageur.ca

Actualité du Nord

  • Perspectives économique 2018 : Première expérience en français
    Perspectives économique 2018 : Première expérience en français Grand Sudbury — L’économie canadienne est en excellente santé selon le vice-président sénior et chef économiste de la Banque Scotia, Jean-François Perreault. La croissance de 3 % de l’économie en 2017 représente le double de ce qui avait été anticipé. Cependant,…
    Ecrit le vendredi, 15 décembre 2017 11:09
  • Idées cadeaux du Nord 2017
    Nord de l’Ontario — À l’heure où le magasinage en ligne et l’achat local s’ancrent dans les habitudes des consommateurs et où la tendance de la déconsommation et le pouvoir d’achat se côtoient, comment s’en tirer indemne, dans le temps…
    Ecrit le vendredi, 08 décembre 2017 16:46
  • Le Moulin à Fleur perdra sa caisse populaire de quartier
    Le Moulin à Fleur perdra sa caisse populaire de quartier Sudbury — La Caisse populaire Voyageurs a décidé de déménager son siège social situé dans le Moulin à Fleur, et d’autres services, vers le centre-ville de Sudbury. La conséquence : le centre de service Saint-Jean-de-Brébeuf sur l’avenue Notre-Dame fermera ses portes.…
    Ecrit le mercredi, 06 décembre 2017 12:36
  • Pas d’inquiétudes pour les radios communautaires du Nord
    Pas d’inquiétudes pour les radios communautaires du Nord Hearst et Kapuskasing — L’annonce de la fermeture d’une radio communautaire en Alberta, la semaine dernière, est reçue avec empathie. Cependant, la réalité des deux radios communautaires du Nord ontarien ne s’apparente en rien à celle des neuf stations communautaires…
    Ecrit le jeudi, 30 novembre 2017 15:05
  • Earlton pourrait se retrouver sans épicerie
    Earlton pourrait se retrouver sans épicerie Earlton —Le Canton d’Armstrong pourrait se retrouver sans épicerie d’ici l’an prochain. Il y a quelques semaines, le propriétaire de l’épicerie Grocery King d’Earlton, Michel Maurice, a dévoilé son intention de vendre son entreprise, ce qui pourrait mener à la…
    Ecrit le mercredi, 29 novembre 2017 14:30
  • Mise en valeur des villes et villages francophones
    Mise en valeur des villes et villages francophones Ontario — L’Association française des municipalités de l’Ontario (AFMO) a récemment complété un répertoire des communautés franco-ontariennes à l’échelle de la province. Intitulé Notre Place, histoire de découvrir la francophonie en Ontario, le document a pour objectif de mettre en…
    Ecrit le vendredi, 24 novembre 2017 11:39
  • Val Rita-Harty : La population devra s’engager pour qu'une coop fonctionne
    Val Rita-Harty : La population devra s’engager pour qu'une coop fonctionne Val Rita-Harty — La population de Val Rita-Harty — et celle d’Opasatika — aimerait pouvoir se procurer des produits de base, des fruits et légumes, de la viande et des produits locaux dans sa communauté. Grande utilisatrice du seul supermarché…
    Ecrit le jeudi, 23 novembre 2017 13:53

RokStories

Éditorial de la semaine

Calendrier du Nord

Twitter

Member Login