FacebookTwitter
vendredi, 16 juin 2017 06:00

«Dans un mariage, il faut que chacun mette de l’eau dans son vin»

Écrit par 
Régine et Omer Lalonde Régine et Omer Lalonde Photo : Bienvenu Senga
Les Sudburois Régine et Omer Lalonde célèbreront leur 70e anniversaire de mariage le 16 juin.

Mme Lalonde garde toujours de vifs souvenirs du piquenique de son St-Charles natal où elle a rencontré son mari. «On avait été à la même école, mais avec deux années de différence, donc il n’y a jamais rien eu entre nous deux. On a commencé à sortir ensemble peu après cela», raconte-t-elle.

Cinq ans après leur mariage, soit en 1952, les Lalonde se sont installés à Sudbury où M. Lalonde a travaillé en construction et ensuite, jusqu’à sa retraite, à la mine Falconbridge.

De leurs 70 ans de vie commune, les Lalonde retiennent particulièrement la naissance de chacun de leurs quatre enfants. «C’était spécial, ç’a changé notre vie. On a toujours eu une famille très unie. Nous considérons même les conjoints de nos enfants comme nos propres enfants maintenant», indique Mme Lalonde. Le couple a 9 petits-enfants et 15 arrière-petits-enfants.

Sur le plan récréatif, il y aura eu surtout pour lui la pêche et pour elle le tricot, une activité qu’elle fait toujours d’ailleurs, occasionnellement.

Si M. et Mme Lalonde, respectivement âgés de 95 et de 92 ans, se réjouissent de l’étape qu’ils viennent de franchir, ils sont conscients du fait qu’il n’est pas donné à tout le monde d’en arriver là. «On est très chanceux. On a toujours une bonne santé pour notre âge», note Mme Lalonde. «Et c’est sûr aussi que dans un mariage, chacun doit mettre de l’eau dans son vin. L’un ou l’autre peut avoir des manquements, mais il faut en venir à une entente», ajoute-t-elle. «On s’est mariés pour la vie», ajoute son mari.

Une union qui suscite l’admiration de leur fils, Roger Lalonde, qui se dit «fier de toujours voir [ses] parents heureux ensemble». Son épouse, Nicole, apprécie quant à elle, l’attachement de ses beaux-parents au reste de la famille. «Ils n’ont jamais hésité à venir en aide à la famille à n’importe quel moment», révèle-t-elle. Son beau-père a notamment prêté mainforte à ses enfants et petits-enfants lors de projets de construction.

«On a eu une vie belle et pleine et si le Bon Dieu le veut, nous serions prêts à vivre encore quelques années», conclut en riant Mme Lalonde.

Lu 1657 fois Dernière modification le jeudi, 15 juin 2017 17:13
Bienvenu Senga

Journaliste

Sudbury

705-673-3377, poste 6210

bienvenu.senga@levoyageur.ca

Actualité du Nord

  • Idées cadeaux du Nord 2017
    Nord de l’Ontario — À l’heure où le magasinage en ligne et l’achat local s’ancrent dans les habitudes des consommateurs et où la tendance de la déconsommation et le pouvoir d’achat se côtoient, comment s’en tirer indemne, dans le temps…
    Ecrit le vendredi, 08 décembre 2017 16:46
  • Le Moulin à Fleur perdra sa caisse populaire de quartier
    Le Moulin à Fleur perdra sa caisse populaire de quartier Sudbury — La Caisse populaire Voyageurs a décidé de déménager son siège social situé dans le Moulin à Fleur, et d’autres services, vers le centre-ville de Sudbury. La conséquence : le centre de service Saint-Jean-de-Brébeuf sur l’avenue Notre-Dame fermera ses portes.…
    Ecrit le mercredi, 06 décembre 2017 12:36
  • Pas d’inquiétudes pour les radios communautaires du Nord
    Pas d’inquiétudes pour les radios communautaires du Nord Hearst et Kapuskasing — L’annonce de la fermeture d’une radio communautaire en Alberta, la semaine dernière, est reçue avec empathie. Cependant, la réalité des deux radios communautaires du Nord ontarien ne s’apparente en rien à celle des neuf stations communautaires…
    Ecrit le jeudi, 30 novembre 2017 15:05
  • Earlton pourrait se retrouver sans épicerie
    Earlton pourrait se retrouver sans épicerie Earlton —Le Canton d’Armstrong pourrait se retrouver sans épicerie d’ici l’an prochain. Il y a quelques semaines, le propriétaire de l’épicerie Grocery King d’Earlton, Michel Maurice, a dévoilé son intention de vendre son entreprise, ce qui pourrait mener à la…
    Ecrit le mercredi, 29 novembre 2017 14:30
  • Mise en valeur des villes et villages francophones
    Mise en valeur des villes et villages francophones Ontario — L’Association française des municipalités de l’Ontario (AFMO) a récemment complété un répertoire des communautés franco-ontariennes à l’échelle de la province. Intitulé Notre Place, histoire de découvrir la francophonie en Ontario, le document a pour objectif de mettre en…
    Ecrit le vendredi, 24 novembre 2017 11:39
  • Val Rita-Harty : La population devra s’engager pour qu'une coop fonctionne
    Val Rita-Harty : La population devra s’engager pour qu'une coop fonctionne Val Rita-Harty — La population de Val Rita-Harty — et celle d’Opasatika — aimerait pouvoir se procurer des produits de base, des fruits et légumes, de la viande et des produits locaux dans sa communauté. Grande utilisatrice du seul supermarché…
    Ecrit le jeudi, 23 novembre 2017 13:53
  • «Je sens que le futur de tous les étudiants n’a pas été pris en compte»
    «Je sens que le futur de tous les étudiants n’a pas été pris en compte» Ontario — Après cinq semaines de grève dans les collèges ontariens, le gouvernement de l’Ontario a adopté une loi dimanche pour le retour au travail des professeurs et le retour en classe des étudiants. Les cours ont repris mardi. La…
    Ecrit le mercredi, 22 novembre 2017 14:06

RokStories

Éditorial de la semaine

Calendrier du Nord

Twitter

Member Login