FacebookTwitter
jeudi, 20 juillet 2017 10:40

Un pèlerinage en canot pour promouvoir la réconciliation

Écrit par 
Un pèlerinage en canot pour promouvoir la réconciliation Photo : Courtoisie
Nord Ontarien — Plus d’une trentaine de personnes prendront part à compter du 21 juillet à un pèlerinage en canot de 850 km qui débutera à Midland et qui durera quatre semaines. L’initiative mise sur pied par les Jésuites regroupera des citoyens francophones, anglophones et autochtones et a pour but principal la promotion de la réconciliation entre les peuples autochtones et non autochtones.

L’excursion suivra approximativement le même trajet que celle à laquelle avaient pris part 24 jésuites canadiens dans le cadre de l’Expo 67. «On avait envie de recréer l’expérience 50 ans plus tard, mais cette fois-ci en nous inspirant de l’appel à l’action de la Commission Vérité et Réconciliation», explique le coordonnateur du voyage, Erik Sorensen, s.j.

Il ajoute que la voie maritime — anciennement utilisée pour la traite des fourrures par les Autochtones et suivie par Samuel de Champlain et Jean de Brébeuf — revêt aussi une importance symbolique. Après avoir quitté la baie Georgienne, les participants traverseront la Rivière des Français, le lac Nipissing, la rivière Mattawa, la rivière des Outaouais et le fleuve Saint-Laurent.

S’il se veut rassembleur, M. Sorensen ne nie tout de même pas le rôle des Jésuites dans l’écriture de certaines des pages sombres de l’histoire des peuples autochtones, dont la gestion de l’ancienne école résidentielle Charles Garnier de Spanish. «Il y a un processus de guérison collective auquel nous devons tous prendre part, Autochtones et non-Autochtones, mais pour atteindre la réconciliation, nous devons d’abord établir des relations interpersonnelles, découvrir et comprendre nos cultures et nos valeurs respectives», avance le coordonnateur du voyage.

Le résident autochtone de Sault-Ste-Marie et originaire de la Première Nation de Michipicoten, Paul Jacques, espère que l’excursion à laquelle il prendra part donnera lieu à des échanges fructueux. «Il y a certainement des moments douloureux de notre histoire, mais nous ne pouvons pas rester fixés sur cela. Nous pouvons tous avancer ensemble en nous engageant dans un dialogue constructif», observe-t-il.

Quelques arrêts au cours desquels seront tenus des évènements ouverts ponctueront le parcours. M. Jacques y voit aussi une occasion de promouvoir la protection de l’environnement en général et la salubrité des cours d’eau en particulier.

Près de 80 participants se joindront à l’aventure en cours de route. Parmi eux se trouvent les 12 membres de la délégation conjointe de l’organisme d’initiation à la coopération internationale Mer et Monde basé à Montréal et de la Ferme Berthe-Rousseau de Durham-Sud (Québec), qui quitteront Gatineau le 11 aout pour prendre part à la dernière étape du périple.

Pour l’agente de programme à Mer et Monde, Alessandra Pozzi, l’objectif du pèlerinage cadre bien avec la vision de l’organisme. «L’idée, c’est d’être en harmonie avec nous-mêmes, avec les autres et avec la nature», confie-t-elle au Voyageur.

Si l’expérience sera surement exigeante sur le plan physique, Mme Pozzi n’a nul doute que son équipe en sortira davantage animée des idéaux de dialogue, d’équité et de justice sociale.

L’excursion se conclura le 15 aout à la Première Nation Kahnawake (Québec).

Lu 1490 fois Dernière modification le samedi, 29 juillet 2017 09:53
Bienvenu Senga

Journaliste

Sudbury

705-673-3377, poste 6210

bienvenu.senga@levoyageur.ca

Actualité du Nord

  • Billochet du jongleur 2017 remis à Jean-Pierre Pichette
    Billochet du jongleur 2017 remis à Jean-Pierre Pichette Sudbury — Le professeur à la retraite Jean-Pierre Pichette est le 16e récipiendaire du Billochet du jongleur, prix remis annuellement par le Centre franco-ontarien de folklore (CFOF). M. Pichette a été professeur au département de folklore et ethnologie de l’Université de…
    Ecrit le mardi, 20 février 2018 14:39
  • Pénurie d’enseignants francophones : Limite de la formation et concurrence multiple
    Pénurie d’enseignants francophones : Limite de la formation et concurrence multiple Ontario —La pénurie d’enseignants francophones a gagné le Nord de la province. Le gouvernement a commencé à mettre en place des stratégies de promotion et de recrutement, mais les intervenants en éducation soulignent que les deux années nécessaires à l’obtention…
    Ecrit le mercredi, 14 février 2018 14:59
  • Francophonie et Premières Nations à l'avant-plan
    Francophonie et Premières Nations à l'avant-plan Sudbury — Les questions francophones et autochtones ont pris pratiquement toute la place lors d'une discussion ouverte entre la première ministre de l'Ontario, Kathleen Wynne, et les étudiants de l'Université Laurentienne lundi dernier. On a pu entre autres entendre la…
    Ecrit le lundi, 12 février 2018 15:57
  • Kathleen Wynne à Sudbury le 12 février
    Kathleen Wynne à Sudbury le 12 février Mise à jour Sudbury — L’horaire du passage à Sudbury de la première ministre de l’Ontario, Kathleen Wynne, est maintenant connu. Accompagnée par le député de Sudbury et ministre de l’Énergie, Glenn Thibault, elle visitera les trois institutions postsecondaires du…
    Ecrit le dimanche, 11 février 2018 16:00
  • Un toit pour la patinoire de Field
    Un toit pour la patinoire de Field Field — Dans le cadre de l’ouverture officielle du Carnaval de Field jeudi, les dirigeants de la Caisse populaire Alliance et la Municipalité de Nipissing Ouest ont conjointement annoncé un financement d'un projet de construction d’un toit pour la patinoire…
    Ecrit le vendredi, 09 février 2018 09:32
  • Les effets de la hausse du salaire minimum dépassent la question salariale
    Les effets de la hausse du salaire minimum dépassent la question salariale Ontario — Le 1er janvier 2018, le salaire minimum a bondi de 11,60 $ de l’heure à 14 $. Alors que certains petits commerces sont déjà touchés négativement par cette hausse, des organismes appréhendent plutôt la hausse à 15 $ le 1er janvier 2019. Le Voyageur…
    Ecrit le lundi, 05 février 2018 14:30
  • Destination la Suède pour l’ambassadrice D.A.R.E. du Canada
    Destination la Suède pour l’ambassadrice D.A.R.E. du Canada TimminsAlexya Racicot, élève de 12e année de l’École secondaire catholique Thériault, est la seule ambassadrice du Youth Advisory Board (YAB) de D.A.R.E. America au Canada depuis 2017. Le projet qu’elle a conçu après une conférence à Hawaï en mars est l’un…
    Ecrit le mercredi, 31 janvier 2018 22:30

RokStories

Éditorial de la semaine

Calendrier du Nord

Twitter

Member Login