FacebookTwitter
mercredi, 02 août 2017 06:00

Un petit ministère Franco

Le gouvernement ontarien vient de créer un nouveau ministère des Affaires francophones. La présente ministre déléguée aux Affaires francophones, Marie-France Lalonde, devient la première ministre responsable de ce nouveau département. La nouvelle a été annoncée dans un communiqué de presse sur un autre sujet : le remaniement ministériel occasionné par la démission du ministre de l’Environnement, Glenn Murray. L’annonce exauce un vœu vieux de plus de 40 ans de la part de la communauté franco-ontarienne, mais faite ainsi en queue de communiqué, elle poursuit la tradition des petits pas.

Les leadeurs de la communauté francophone ont évidemment accueilli l’annonce favorablement. Tous semblent cependant dirent : attendons voir. Par exemple, le président de l’Assemblée de la francophonie de l’Ontario, Carol Jolin, dit que le nouveau département pourra jouer un rôle plus important. Mais il ajoute, «… l’AFO souhaite que ce changement produira des résultats concrets… Nous avons hâte de connaitre les détails de l’annonce par rapport au mandat, au fonctionnement et au financement». Il risque de rester sur sa faim.

On juge du poids d’un ministère en fonction de son budget. Or, le nouveau ministère des Affaires francophones aura le même budget que l’Office des Affaires francophones qu’il remplace, soit 5 millions $. Il aura aussi le même nombre d’employés : 21. D’aucuns pourraient avancer que le gouvernement ne s’attend pas à ce que ce ministère fasse grand’chose. Quant au mandat du ministère, la ministre Lalonde est restée assez vague lors d’une entrevue accordée à Radio-Canada en début de semaine. Elle a réitéré le mandat actuel de l’Office en ajoutant que le ministère pourrait prendre de l’ampleur selon les circonstances.

Tout ça fait dire aux partis d’opposition que la création du ministère n’est que du «window-dressing» électoraliste. Le conservateur Patrick Brown croit que les libéraux tentent tout simplement de raffermir le vote francophone avant l’élection de l’an prochain. Pour sa part, la néodémocrate France Gélinas dit qu’à 10 mois des élections, elle s’attendait à plus qu’un symbole et que l’annonce aurait dû comporter une augmentation de budget.

En politique, les symboles sont pourtant importants. Et un ministère a quand même plus d’envergure que l’espèce de secrétariat qu’était l’Office des Affaires francophones. Ne serait-ce que dans la tête des gens qui y travaillent et aux yeux de leurs collègues des autres ministères qui les prendront plus au sérieux.

Il est clair aussi que Mme Lalonde voit la création du ministère comme un pas en avant. Le fait qu’elle soit doublement ministre — elle conserve le ministère de la Sécurité communautaire — lui donnera peut-être plus de poids autour de la table du Cabinet. Elle espère probablement utiliser ce nouveau pouvoir pour convaincre ses collègues quand il sera question de dossiers touchant les francophones. On sait qu’elle a la francophonie à cœur. Espérons qu’elle a vu juste et qu’elle puisse maintenant accélérer les choses.

Lu 453 fois Dernière modification le mardi, 01 août 2017 16:34
Réjean Grenier

Éditorialiste

Sudbury

Actualité du Nord

  • À la découverte des lieux hantés de North Bay
    À la découverte des lieux hantés de North Bay North Bay — En octobre, le musée Discovery North Bay offre des visites guidées de lieux hantés du centre-ville. Les gens qui sont à la recherche d’une expérience qui donne la chair de poule ou qui veulent tout simplement découvrir…
    Ecrit le vendredi, 20 octobre 2017 10:57
  • Le Nord-Est se dote d’outils contre la traite des personnes
    Le Nord-Est se dote d’outils contre la traite des personnes Timmins —Dans le Nord-Est ontarien, 58 % des fournisseurs de services n’ont pas la formation nécessaire pour aborder la traite des personnes, mais 67 % en reconnaissent l’existence. En fait, près de la moitié d’entre eux ont déjà fait face à un…
    Ecrit le jeudi, 19 octobre 2017 15:50
  • #moiaussi : « J’ai l’impression de les envoyer dans la gueule du loup »
    #moiaussi : « J’ai l’impression de les envoyer dans la gueule du loup » Canada — La culture du viol dans l’industrie du film est sortie de l’ombre. Mi-octobre, plus de 30 femmes ont dénoncé Harvey Weinstein, le producteur hollywoodien de Pulp Fiction et de Django Unchained. La culture de déni et d’impunité dans…
    Ecrit le mercredi, 18 octobre 2017 14:11
  • Marcia Chum aux NAMA
    Marcia Chum aux NAMA Kapuskasing — La Kapuskoise Marcia Chum était finaliste au prix de la chanson contemporaine ou traditionnelle de l’année des Native American Music Awards (NAMA), remis samedi soir à Niagara Falls, dans l’État de New York. Sa chanson If Only était…
    Ecrit le mercredi, 18 octobre 2017 10:46
  • Déclenchement de deux autres grèves à Sudbury
    Déclenchement de deux autres grèves à Sudbury Grand Sudbury — Deux grèves ont été déclenchées à 00 h 01 aujourd’hui (16 octobre) : celle du personnel scolaire des collèges publics de l’Ontario et celle des dix employées du Centre de counselling de Sudbury. Le Centre de counselling de Sudbury est…
    Ecrit le lundi, 16 octobre 2017 11:10
  • Place des Arts : le dernier gros morceau est en place
    Place des Arts : le dernier gros morceau est en place Grand Sudbury — Avec l’investissement de 9,5 millions $ du gouvernement fédéral et de 3 millions $ de FedNor, le projet de la Place des Arts du Grand Sudbury a atteint 100 % du financement public demandé par ses promoteurs. Lors de l’annonce qui a…
    Ecrit le vendredi, 13 octobre 2017 14:39
  • Deux francophones parmi les intronisés de l'Allée des célébrités
    Deux francophones parmi les intronisés de l'Allée des célébrités North Bay — André Picard et Breen LeBœuf, deux francophones natifs de North Bay, seront intronisés sur l’Allée des célébrités au centre-ville. Le Club Kiwanis du Nipissing célèbrera leurs exploits et ceux de deux autres individus de North Bay lors…
    Ecrit le jeudi, 12 octobre 2017 16:34

RokStories

Éditorial de la semaine

Calendrier du Nord

Twitter

Member Login