FacebookTwitter
vendredi, 11 août 2017 09:00

Mike Harris veut être le prochain commissaire aux langues officielles

Écrit par 


Canada — Le Voyageur a appris que l’ancien premier ministre conservateur de l’Ontario, Mike Harris, avait déposé sa candidature pour le nouveau processus de sélection du commissaire aux langues officielles du Canada, déclenché par le gouvernement libéral de Justin Trudeau.

Photo : Wikipedia
L’information a été remise au journal par une personne proche de M. Harris et qui veut garder l’anonymat. L’enveloppe contenait les documents de mise en candidature de l’homme politique.

Après la débâcle provoquée par le choix de l’ancienne ministre libérale Madeleine Meilleur en juin, tout le monde insiste pour que le ou la commissaire soit quelqu’un de totalement détaché de l’arène politique. Ce détail ne semble pas inquiéter M. Harris. Dans sa lettre de motivation, il souligne même que «puisque mon allégeance et mes convictions politiques sont diamétralement opposées à celles du gouvernement en place, je serais la personne idéale pour critiquer chacune de ses décisions». Notons ici qu’il ne précise pas faire référence à des décisions qui touchent seulement les langues officielles.

Il prend également les devants face à toute critique qui pourrait émerger de sa décision de fermer l’hôpital Montfort. «Ce n’était pas une action contre les francophones, seulement une décision administrative pour améliorer l’efficacité et la synergie du système de santé ontarien. J’aurais très bien pu fermer un hôpital anglophone, mais c’est celui-ci qui avait été jugé inutile», peut-on lire.

De toute façon, il semble vouloir concentrer ses efforts à la défense des droits des anglophones du Québec. Selon M. Harris, beaucoup trop de temps, d’efforts et d’énergie ont été consacrés depuis le début du millénaire aux francophones du Canada, ce qui fait que les «pauvres» anglophones du Québec ont été oubliés. «Le commissariat ne reçoit pas assez de plaintes provenant des anglophones du Québec. Je veux faire une campagne de sensibilisation pour qu’ils pensent à porter plainte lorsqu’ils se font dire “bonjour” dans un édifice gouvernemental», élabore-t-il.

Il semble même avoir recyclé un slogan pour sa candidature, puisqu’il termine sa lettre de par : «Je ferai une révolution du gros bon sens dans la gestion des plaintes».

Nous avons demandé l’avis du président de l’Assemblée de la francophonie de l’Ontario, Carol Jolin, sur l’intention de M. Harris. Entre deux fous rires, il lui a simplement souhaité «bonne chance».

Lu 2155 fois Dernière modification le mercredi, 09 août 2017 11:40
Julien Cayouette

Directeur de l'information

705-673-3377, poste 6209 ou sans frais : 1-866-926-3997

levoyageur@levoyageur.ca

Actualité du Nord

  • Idées cadeaux du Nord 2017
    Nord de l’Ontario — À l’heure où le magasinage en ligne et l’achat local s’ancrent dans les habitudes des consommateurs et où la tendance de la déconsommation et le pouvoir d’achat se côtoient, comment s’en tirer indemne, dans le temps…
    Ecrit le vendredi, 08 décembre 2017 16:46
  • Le Moulin à Fleur perdra sa caisse populaire de quartier
    Le Moulin à Fleur perdra sa caisse populaire de quartier Sudbury — La Caisse populaire Voyageurs a décidé de déménager son siège social situé dans le Moulin à Fleur, et d’autres services, vers le centre-ville de Sudbury. La conséquence : le centre de service Saint-Jean-de-Brébeuf sur l’avenue Notre-Dame fermera ses portes.…
    Ecrit le mercredi, 06 décembre 2017 12:36
  • Pas d’inquiétudes pour les radios communautaires du Nord
    Pas d’inquiétudes pour les radios communautaires du Nord Hearst et Kapuskasing — L’annonce de la fermeture d’une radio communautaire en Alberta, la semaine dernière, est reçue avec empathie. Cependant, la réalité des deux radios communautaires du Nord ontarien ne s’apparente en rien à celle des neuf stations communautaires…
    Ecrit le jeudi, 30 novembre 2017 15:05
  • Earlton pourrait se retrouver sans épicerie
    Earlton pourrait se retrouver sans épicerie Earlton —Le Canton d’Armstrong pourrait se retrouver sans épicerie d’ici l’an prochain. Il y a quelques semaines, le propriétaire de l’épicerie Grocery King d’Earlton, Michel Maurice, a dévoilé son intention de vendre son entreprise, ce qui pourrait mener à la…
    Ecrit le mercredi, 29 novembre 2017 14:30
  • Mise en valeur des villes et villages francophones
    Mise en valeur des villes et villages francophones Ontario — L’Association française des municipalités de l’Ontario (AFMO) a récemment complété un répertoire des communautés franco-ontariennes à l’échelle de la province. Intitulé Notre Place, histoire de découvrir la francophonie en Ontario, le document a pour objectif de mettre en…
    Ecrit le vendredi, 24 novembre 2017 11:39
  • Val Rita-Harty : La population devra s’engager pour qu'une coop fonctionne
    Val Rita-Harty : La population devra s’engager pour qu'une coop fonctionne Val Rita-Harty — La population de Val Rita-Harty — et celle d’Opasatika — aimerait pouvoir se procurer des produits de base, des fruits et légumes, de la viande et des produits locaux dans sa communauté. Grande utilisatrice du seul supermarché…
    Ecrit le jeudi, 23 novembre 2017 13:53
  • «Je sens que le futur de tous les étudiants n’a pas été pris en compte»
    «Je sens que le futur de tous les étudiants n’a pas été pris en compte» Ontario — Après cinq semaines de grève dans les collèges ontariens, le gouvernement de l’Ontario a adopté une loi dimanche pour le retour au travail des professeurs et le retour en classe des étudiants. Les cours ont repris mardi. La…
    Ecrit le mercredi, 22 novembre 2017 14:06

RokStories

Éditorial de la semaine

Calendrier du Nord

Twitter

Member Login