FacebookTwitter
mercredi, 04 octobre 2017 15:23

Circonscription de Mushkegowuk : retour sur le terrain

Écrit par 
Le redécoupage proposé dans la loi 152 Le redécoupage proposé dans la loi 152
Nord de l’Ontario — Les recommandations de la Commission de délimitation des circonscriptions électorales seront-elles rejetées? Alors que le projet de loi 152 a été débattu en Chambre, le Comité permanent des affaires gouvernementales ira sur le terrain pour le présenter aux Premières Nations visées et recueillir leurs commentaires, une proposition du député néodémocrate de Timmins-Baie James, Gilles Bisson, appuyée par les trois partis en Chambre.

Avant qu’une troisième lecture soit présentée, le comité permanent des affaires gouvernementales se rendra à Kenora et à Moose Factory ou Moosonee les 11 et 12 octobre pour que les Premières Nations visées aient leur mot à dire.

Une circonscription déjà francophone

Lorsque le gouvernement avait annoncé ses intentions de déposer le projet de loi, en aout, les commentaires officiels avaient généralement été favorables. L’Assemblée de la Francophonie de l’Ontario (AFO) appréciait la possible création d’une nouvelle circonscription électorale provinciale à majorité francophone.

Muskhegowuk diviserait l’actuelle Timmins-Baie James, avec d’une part la région immédiate de Timmins et d’autre part les municipalités de la route 11 et les Premières Nations sur les côtes de la baie James. Cette circonscription doit compter 27 % d’Autochtones et 61 % de francophones.

Mercredi dernier, Gilles Bisson a plaidé que Timmins-Baie James compte déjà une très forte présence francophone avec 40 % de francophones à Timmins et de 60 à 70 % dans le corridor nord de la route 11, selon les chiffres évoqués par le député au parlement. Il tient à assurer une meilleure représentation autochtone au parlement, ce qui était un des mandats de la commission.

Des circonscriptions de plus bien accueillies

Selon les débats tenus en chambre, les élus accueillent favorablement la création de nouvelles circonscriptions dans le Nord. Mais M. Bisson insiste pour que leurs limites soient déplacées au nord de la route 11, l’une au nord-est, l’autre au nord-ouest, «pour élire directement des autochtones qui pourraient être à Queen’s Park régulièrement, pour qu’ils puissent faire avancer les dossiers importants pour eux.»

«Je ne peux pas voter contre le projet de loi [qui créerait deux nouvelles circonscriptions électorales dans le Nord]», a-t-il avoué lors des débats de 2e lecture du projet de loi, le 26 septembre, rappelant à de nombreuses reprises que le gouvernement de Mike Harris en a éliminé cinq.

D’ailleurs, les commentaires formulés en chambre la semaine précédente par le procureur général, Yasir Naqvi, le ministre des Relations avec les Autochtones et de la Réconciliation, David Zimmer, les députés conservateurs de Sault-Ste-Marie, Ross Romano, et de Nipissing, Vic Fedeli, demandant des efforts de réconciliation supplémentaires, comme Norm Miller de Parry-Sound-Muskoka et France Gélinas de Nickel Belt.

Le conseil cri Mushkegowuk, qui couvre les communautés d’Attawapiskat, Chapleau Cree, Kashechewan, Missanabie, Moose Cree et Taykwa Tagamou près de Cochrane, se serait même exprimé par voie de résolution contre la sanction du projet de loi sans qu’on «le consulte vraiment», notamment parce que l’on compte utiliser son nom sans lui avoir demandé la permission.

«C’est important, ça fait partie de la réconciliation pour s’assurer qu’ils font partie des décisions», soutient le député néodémocrate. «Les députés ont compris l’argumentation une fois je l’ai mise en place. Voter pour [ces] comtés, les Premières Nations voient ça comme une claque à la figure.»

La suite

Le comité des affaires gouvernementales se rendra donc dans le Nord les 11 et 12 octobre.

Selon Gilles Bisson, des révisions pourraient être apportées la semaine suivant les séances publiques. «Le gouvernement va ramener le projet de loi pour la fin du mois d’octobre», croit-il. Il estime que le processus a été précipité — les consultations ont eu lieu pendant l’été — pour que les circonscriptions puissent être en place pour les élections provinciales de juin 2018. «Comme les Autochtones vont nous dire, si on crée un comté comme celui proposé, ils ne sont pas intéressés. Ils veulent que le gouvernement fasse des amendements.»

Les personnes qui veulent s’adresser au comité lors de son passage dans le Nord doivent déposer une demande d’ici le vendredi 6 octobre.

Lu 837 fois Dernière modification le mercredi, 04 octobre 2017 19:57
Andréanne Joly

Correspondante

Kapuskasing

andreanne.joly@levoyageur.ca

Actualité du Nord

  • Idées cadeaux du Nord 2017
    Nord de l’Ontario — À l’heure où le magasinage en ligne et l’achat local s’ancrent dans les habitudes des consommateurs et où la tendance de la déconsommation et le pouvoir d’achat se côtoient, comment s’en tirer indemne, dans le temps…
    Ecrit le vendredi, 08 décembre 2017 16:46
  • Le Moulin à Fleur perdra sa caisse populaire de quartier
    Le Moulin à Fleur perdra sa caisse populaire de quartier Sudbury — La Caisse populaire Voyageurs a décidé de déménager son siège social situé dans le Moulin à Fleur, et d’autres services, vers le centre-ville de Sudbury. La conséquence : le centre de service Saint-Jean-de-Brébeuf sur l’avenue Notre-Dame fermera ses portes.…
    Ecrit le mercredi, 06 décembre 2017 12:36
  • Pas d’inquiétudes pour les radios communautaires du Nord
    Pas d’inquiétudes pour les radios communautaires du Nord Hearst et Kapuskasing — L’annonce de la fermeture d’une radio communautaire en Alberta, la semaine dernière, est reçue avec empathie. Cependant, la réalité des deux radios communautaires du Nord ontarien ne s’apparente en rien à celle des neuf stations communautaires…
    Ecrit le jeudi, 30 novembre 2017 15:05
  • Earlton pourrait se retrouver sans épicerie
    Earlton pourrait se retrouver sans épicerie Earlton —Le Canton d’Armstrong pourrait se retrouver sans épicerie d’ici l’an prochain. Il y a quelques semaines, le propriétaire de l’épicerie Grocery King d’Earlton, Michel Maurice, a dévoilé son intention de vendre son entreprise, ce qui pourrait mener à la…
    Ecrit le mercredi, 29 novembre 2017 14:30
  • Mise en valeur des villes et villages francophones
    Mise en valeur des villes et villages francophones Ontario — L’Association française des municipalités de l’Ontario (AFMO) a récemment complété un répertoire des communautés franco-ontariennes à l’échelle de la province. Intitulé Notre Place, histoire de découvrir la francophonie en Ontario, le document a pour objectif de mettre en…
    Ecrit le vendredi, 24 novembre 2017 11:39
  • Val Rita-Harty : La population devra s’engager pour qu'une coop fonctionne
    Val Rita-Harty : La population devra s’engager pour qu'une coop fonctionne Val Rita-Harty — La population de Val Rita-Harty — et celle d’Opasatika — aimerait pouvoir se procurer des produits de base, des fruits et légumes, de la viande et des produits locaux dans sa communauté. Grande utilisatrice du seul supermarché…
    Ecrit le jeudi, 23 novembre 2017 13:53
  • «Je sens que le futur de tous les étudiants n’a pas été pris en compte»
    «Je sens que le futur de tous les étudiants n’a pas été pris en compte» Ontario — Après cinq semaines de grève dans les collèges ontariens, le gouvernement de l’Ontario a adopté une loi dimanche pour le retour au travail des professeurs et le retour en classe des étudiants. Les cours ont repris mardi. La…
    Ecrit le mercredi, 22 novembre 2017 14:06

RokStories

Éditorial de la semaine

Calendrier du Nord

Twitter

Member Login