FacebookTwitter
vendredi, 06 octobre 2017 00:33

Une distinction d’outre-mer pour Pierre Riopel

Écrit par 
Pierre Riopel, deuxième à partir de la gauche, a tenu à remercier, lors de cette cérémonie, l’apport d’enseignants qui ont eu un impact dans sa vie. Reynald Aubin, Louise Guérin et Roseline Harrison accompagnent M. Riopel sur la photo. Pierre Riopel, deuxième à partir de la gauche, a tenu à remercier, lors de cette cérémonie, l’apport d’enseignants qui ont eu un impact dans sa vie. Reynald Aubin, Louise Guérin et Roseline Harrison accompagnent M. Riopel sur la photo. Photo : Julien Cayouette
Sudbury — Pierre Riopel a été décoré de l’insigne de Chevalier de l’Ordre des palmes académiques par le Consul général de France à Toronto, Marc Trouyet. Il a reçu sa médaille à la Villa Loyola le 5 octobre, justement la Journée mondiale des enseignants.

Cet honneur, instauré en 1808 par Napoléon, souligne le travail exceptionnel d’une personne qui a œuvré en éducation et qui a contribué à l’expansion de la culture francophone.

«Pierre Riopel mérite cette distinction parce que les critères retenus pour les palmes académiques sont justement ceux de l’éducation, du français et d’un engagement individuel, valeurs que [Pierre Riopel] a pu démontrer dans sa carrière», affirme M. Trouyet au Voyageur.

Déjà au fait de l’existence des Palmes, M. Riopel a été très surpris lorsqu’il a appris, en février, qu’il en serait l’un des récipiendaires. «Je me suis toujours dit pendant ma carrière que je voulais jouer un rôle de leadeurship dans le domaine de l’éducation en vue d’assurer l’épanouissement de la langue française dans la communauté où je me retrouverais. Donc, c’est un peu comme si on reconnaissait ce travail-là, qu’on me dit “beau travail, bien fait et félicitations”», explique-t-il.

Parcours

Pierre Riopel — qui aurait été baptisé Peter si son père n’avait pas arrêté le curé anglais qui prononçait le sacrement, a-t-on appris — a amorcé sa carrière en tant qu’enseignant au secondaire. Il a occupé plusieurs autres fonctions au cours de sa carrière, dont enseignant à l’université, chef de secteur et directeur d’école avant de devenir surintendant de l’éducation puis directeur de l’éducation au Conseil scolaire public du Grand Nord de l’Ontario ainsi que président du Collège Boréal avant sa retraite. Il a de plus siégé au conseil du curriculum du ministère de l’Éducation de l’Ontario et fait présentement partie du conseil des régents de l’Université de Sudbury.

«Il est également un francophone engagé dans sa communauté», poursuit M. Trouyet dans son discours. Il a siégé au conseil d’administration du Centre de santé communautaire de Sudbury-Est, de la Société historique du Nouvel-Ontario, de l’Association des gestionnaires de l’éducation franco-ontarienne et du Centre franco-ontarien de ressources pédagogiques.

Lors de son discours, Pierre Riopel a souligné que l’éducation était ancrée dans ses gènes, puisque son grand-père a supervisé l’ouverture d’une école francophone de Guilletteville. «Imaginez-vous qu’en attendant l’ouverture de l’école, les élèves faisaient la classe dans le salon chez mes grands-parents», raconte-t-il. Son père a également été un éducateur qui, lui aussi, a siégé au conseil des régents de l’Université de Sudbury.

Lu 4216 fois
Julien Cayouette

Directeur de l'information

705-673-3377, poste 6209 ou sans frais : 1-866-926-3997

levoyageur@levoyageur.ca

Actualité du Nord

  • Billochet du jongleur 2017 remis à Jean-Pierre Pichette
    Billochet du jongleur 2017 remis à Jean-Pierre Pichette Sudbury — Le professeur à la retraite Jean-Pierre Pichette est le 16e récipiendaire du Billochet du jongleur, prix remis annuellement par le Centre franco-ontarien de folklore (CFOF). M. Pichette a été professeur au département de folklore et ethnologie de l’Université de…
    Ecrit le mardi, 20 février 2018 14:39
  • Pénurie d’enseignants francophones : Limite de la formation et concurrence multiple
    Pénurie d’enseignants francophones : Limite de la formation et concurrence multiple Ontario —La pénurie d’enseignants francophones a gagné le Nord de la province. Le gouvernement a commencé à mettre en place des stratégies de promotion et de recrutement, mais les intervenants en éducation soulignent que les deux années nécessaires à l’obtention…
    Ecrit le mercredi, 14 février 2018 14:59
  • Francophonie et Premières Nations à l'avant-plan
    Francophonie et Premières Nations à l'avant-plan Sudbury — Les questions francophones et autochtones ont pris pratiquement toute la place lors d'une discussion ouverte entre la première ministre de l'Ontario, Kathleen Wynne, et les étudiants de l'Université Laurentienne lundi dernier. On a pu entre autres entendre la…
    Ecrit le lundi, 12 février 2018 15:57
  • Kathleen Wynne à Sudbury le 12 février
    Kathleen Wynne à Sudbury le 12 février Mise à jour Sudbury — L’horaire du passage à Sudbury de la première ministre de l’Ontario, Kathleen Wynne, est maintenant connu. Accompagnée par le député de Sudbury et ministre de l’Énergie, Glenn Thibault, elle visitera les trois institutions postsecondaires du…
    Ecrit le dimanche, 11 février 2018 16:00
  • Un toit pour la patinoire de Field
    Un toit pour la patinoire de Field Field — Dans le cadre de l’ouverture officielle du Carnaval de Field jeudi, les dirigeants de la Caisse populaire Alliance et la Municipalité de Nipissing Ouest ont conjointement annoncé un financement d'un projet de construction d’un toit pour la patinoire…
    Ecrit le vendredi, 09 février 2018 09:32
  • Les effets de la hausse du salaire minimum dépassent la question salariale
    Les effets de la hausse du salaire minimum dépassent la question salariale Ontario — Le 1er janvier 2018, le salaire minimum a bondi de 11,60 $ de l’heure à 14 $. Alors que certains petits commerces sont déjà touchés négativement par cette hausse, des organismes appréhendent plutôt la hausse à 15 $ le 1er janvier 2019. Le Voyageur…
    Ecrit le lundi, 05 février 2018 14:30
  • Destination la Suède pour l’ambassadrice D.A.R.E. du Canada
    Destination la Suède pour l’ambassadrice D.A.R.E. du Canada TimminsAlexya Racicot, élève de 12e année de l’École secondaire catholique Thériault, est la seule ambassadrice du Youth Advisory Board (YAB) de D.A.R.E. America au Canada depuis 2017. Le projet qu’elle a conçu après une conférence à Hawaï en mars est l’un…
    Ecrit le mercredi, 31 janvier 2018 22:30

RokStories

Éditorial de la semaine

Calendrier du Nord

Twitter

Member Login