FacebookTwitter
mercredi, 22 novembre 2017 06:00

On ne peut pas se chicaner tout seul

Nos politiciens provinciaux ont été pas mal occupés en fin de semaine. Ils ont dû rester à Queen’s Park afin d’adopter une loi forçant les enseignants des collèges à retourner au travail. Au moment d’écrire ces lignes, on ne sait pas encore exactement comment le gouvernement, les collèges et le syndicat des enseignants prévoient ce retour ni comment ils dédommageront les étudiants pour un semestre bâclé. Mais il est clair que les trois parties doivent compenser les étudiants qui ont été pris en otage dans ce conflit.

Un groupe d’étudiants a déjà lancé un recours collectif contre les collèges, puisque ce sont eux qui ont pris leurs frais de scolarité et n’ont livré qu’une partie de la marchandise. Les étudiants ont payé pour 12 semaines de cours et ils en ont déjà perdu près de la moitié. Les collèges ont beau affirmer que le semestre ne sera pas perdu, il est clair que les étudiants ont subi une grande perte. Quelles que soient les mesures académiques proposées par les collèges, ils ne pourront reprendre tout le temps perdu. Les étudiants ont été floués et méritent une compensation financière de la part des collèges qui ont fait de l’argent avec cette grève.

Il n’y a cependant pas que les collèges qui sont impliqués dans ce conflit. Il y a deux parties autour d’une table de négociation et le syndicat des enseignants est aussi responsable de l’impasse. Bien sûr, ce n’est pas le syndicat qui a reçu les frais de scolarité, mais il est tout aussi responsable de l’échec des négociations que les collèges. Ce sont également ses membres qui n’ont pas livré la marchandise. Le syndicat a donc une responsabilité financière envers les étudiants.

Mais le marionnettiste en chef derrière ce jeu de guignol, c’est le gouvernement provincial. C’est lui qui finance mal l’éducation postsecondaire depuis des décennies, forçant ainsi les collèges à avoir recours à des enseignants à temps partiel, l’un des nœuds du présent litige. C’est lui qui n’a pas agi pour tenter de dénouer l’impasse pendant les mois qu’ont durées les négociations avant la grève. C’est lui qui a tergiversé pendant six semaines avant de présenter une loi forçant le retour au travail. Il a la plus grande part de responsabilité envers les étudiants.

Parce que, quelles que soient nos inclinations politiques, il faut bien convenir que les seuls perdants dans cette histoire, ce sont les étudiants. Depuis des semaines, les médias ont relayé des histoires d’étudiants qui ont dû se retirer des études faute d’argent, ou d’étudiants qui prévoyaient entreprendre un apprentissage à la fin du présent semestre et qui devront maintenant attendre six mois, un an. Ou, encore pire, des étudiants qui ont pris un congé sans solde de leur employeur pour parfaire leurs études et qui se demandent s’ils auront toujours un emploi.

Les étudiants des collèges ont subi un grave préjudice financier et la justice devra maintenant se prononcer sur leurs recours collectifs. À notre humble avis, un éventuel jugement devrait imputer des pénalités financières aux trois parties.

Lu 1690 fois Dernière modification le mardi, 21 novembre 2017 15:17
Réjean Grenier

Éditorialiste

Sudbury

Actualité du Nord

  • Satisfaire sa curiosité et sa dent sucrée
    Satisfaire sa curiosité et sa dent sucrée North Bay — Kiku Ng, bientôt une élève de la 12e année de l’École secondaire catholique Algonquin, a décidé de combiner sa passion pour les bonbons et sa culture en démarrant son propre commerce. Avec l’aide d’une bourse de 3000 $ du…
    Ecrit le vendredi, 13 juillet 2018 16:10
  • Si vous allez à l’urgence, apportez une collation
    Si vous allez à l’urgence, apportez une collation Sudbury — Les médecins Hospitalistes — spécialistes des interventions d’urgence et des patients orphelins — sont inquiets du manque d’intérêt et d’empathie de la direction d’Horizon Santé Nord (HSN) par rapport à leur travail et leurs patients. Malgré les fonds…
    Ecrit le mercredi, 11 juillet 2018 16:13
  • Les aidants naturels des anciens combattants ne sont pas tous égaux
    Les aidants naturels des anciens combattants ne sont pas tous égaux Sudbury — Jenny Migneault dénonce depuis plusieurs années le manque d’appui du gouvernement canadien pour les aidants naturels des anciens combattants souffrant d’un syndrome de stress posttraumatique (SSPT). Avec son conjoint, Orlando Fantini, elle parcourt présentement l’ouest du Canada afin…
    Ecrit le mardi, 10 juillet 2018 15:42
  • 20 ans de popote
    20 ans de popote Sudbury — Les trois dames qui préparaient les bons repas du Centre de santé communautaire du Grand Sudbury (CSCGS) depuis plusieurs années, Cécile Levac, Irène McLaughlin et Roxanne Blais, ont décidé de prendre leur retraite en même temps. Le diner…
    Ecrit le vendredi, 06 juillet 2018 16:38
  • La communauté semble favorable à une COOP à Earlton
    La communauté semble favorable à une COOP à Earlton Sudbury — Les premières réactions des participants à une rencontre d’information semblent favorables à la création d’une coopérative alimentaire à Earlton après la fermeture il y a deux semaines de la seule épicerie, Earlton Grocery King, qui desservait toute cette…
    Ecrit le vendredi, 29 juin 2018 11:39
  • Deux prix Coup de cœur pour des diplômées de la Laurentienne
    Deux prix Coup de cœur pour des diplômées de la Laurentienne Sudbury — Martine Belanger, diplômée du programme francophone de sciences infirmières de l’Université Laurentienne de Sudbury depuis le mois de mai, a remporté l’un des trois prix Coup de cœur du jury lors du 7e Congrès mondial des infirmières et infirmiers…
    Ecrit le jeudi, 28 juin 2018 12:42
  • Centre de counselling : Mauvais changements ou résistance aux changements?
    Centre de counselling : Mauvais changements ou résistance aux changements? Sudbury — «Un environnement de travail toxique» : le terme a été utilisé plus d’une fois par des employés et la clientèle lors de l’assemblée générale annuelle du Centre de counselling de Sudbury (CCS) samedi dernier. Les relations entre la…
    Ecrit le mercredi, 27 juin 2018 10:00

RokStories

Calendrier du Nord

Twitter

Member Login