FacebookTwitter
mercredi, 29 novembre 2017 14:30

Earlton pourrait se retrouver sans épicerie

Écrit par 
Earlton pourrait se retrouver sans épicerie Photo : Courtoisie Michel Maurice
Earlton —Le Canton d’Armstrong pourrait se retrouver sans épicerie d’ici l’an prochain. Il y a quelques semaines, le propriétaire de l’épicerie Grocery King d’Earlton, Michel Maurice, a dévoilé son intention de vendre son entreprise, ce qui pourrait mener à la fermeture de la seule épicerie dans cette collectivité de 1 166 résidents.

En 2009, M. Maurice a acheté l’épicerie de la communauté afin de préserver ce service essentiel offert aux résidents d’Earlton. Par contre, avec une chute de ses ventes et une augmentation de ses couts, l’entrepreneur franco-ontarien a dû prendre la décision d’annoncer ses intentions de vendre son établissement en octobre.

«C’est une décision d’affaires. Les temps sont difficiles. Avec l’économie qui ne se porte pas si bien et la hausse du salaire minimum qui s’en vient, c’est ce qui a mené à ma décision de mettre en vente l’épicerie», explique M. Maurice.

«Nous jouons un rôle important dans la communauté, mais les gens n’utilisent pas le magasin comme ils le devraient. Tout le monde a différentes raisons pour ne pas venir et je ne peux pas forcer le client à venir magasiner ici. Mais la mentalité de certaines personnes est que Wal-Mart est moins cher, alors c’est difficile de faire compétition», rapporte-t-il.

Le propriétaire du magasin Grocery King indique qu’il n’a pas encore reçu d’offres, mais précise que l’édifice fermera si un acheteur n’est pas trouvé.

La coopérative… une solution envisagée?

Lorsque M. Maurice a annoncé ses intentions de vendre son magasin, il a pris le temps de suggérer à quelques membres influents de sa communauté d’établir une coopérative afin de préserver la seule épicerie d’Earlton. Une idée qui est déjà employée par de petites communautés, la coopérative est un modèle d’affaires sans but lucratif détenu par ses membres et géré par un conseil d’administration.

Avec la fermeture imminente du magasin Léonard de Moonbeam il y a cinq ans, quelques résidents se sont mobilisés pour sauver leur magasin afin d’assurer la pérennité de ce service essentiel chez eux.

«Le magasin Léonard a été passé de génération en génération, mais après 60 ans, le propriétaire a décidé de fermer boutique. Plusieurs personnes, dont moi-même et Gilbert Peters, avons déterminé que la survie du magasin dépendait de la création d’une coopérative», précise un des membres fondateurs de la coopérative de Moonbeam, André Filion.

«Il n’y a personne qui veut acheter une épicerie d’un petit village. Si on regarde ce qui se passe sur la route 11, c’est plein de villages qui n’ont plus d’épicerie. La marge de profits dans ce domaine-là n’est pas grande. Pourvu qu’elle fasse un profit de 5 000 à 10 000 $ par année, c’est suffisant [pour assurer sa rentabilité]», précise-t-il.

Au cours des cinq dernières années, la direction de la coopérative de Moonbeam a vu une hausse considérable de ses ventes, soit de 1,3 million $ à presque 1,9 million $. De plus, les adhésions ont grimpé de 360 membres à 940.


Lu 3624 fois Dernière modification le mercredi, 29 novembre 2017 14:28
Éric Boutilier

Correspondant

North Bay et Nipissing

Sports

eric.boutilier@levoyageur.ca

Actualité du Nord

  • Pénurie d’enseignants francophones : Limite de la formation et concurrence multiple
    Pénurie d’enseignants francophones : Limite de la formation et concurrence multiple Ontario —La pénurie d’enseignants francophones a gagné le Nord de la province. Le gouvernement a commencé à mettre en place des stratégies de promotion et de recrutement, mais les intervenants en éducation soulignent que les deux années nécessaires à l’obtention…
    Ecrit le mercredi, 14 février 2018 14:59
  • Francophonie et Premières Nations à l'avant-plan
    Francophonie et Premières Nations à l'avant-plan Sudbury — Les questions francophones et autochtones ont pris pratiquement toute la place lors d'une discussion ouverte entre la première ministre de l'Ontario, Kathleen Wynne, et les étudiants de l'Université Laurentienne lundi dernier. On a pu entre autres entendre la…
    Ecrit le lundi, 12 février 2018 15:57
  • Kathleen Wynne à Sudbury le 12 février
    Kathleen Wynne à Sudbury le 12 février Mise à jour Sudbury — L’horaire du passage à Sudbury de la première ministre de l’Ontario, Kathleen Wynne, est maintenant connu. Accompagnée par le député de Sudbury et ministre de l’Énergie, Glenn Thibault, elle visitera les trois institutions postsecondaires du…
    Ecrit le dimanche, 11 février 2018 16:00
  • Un toit pour la patinoire de Field
    Un toit pour la patinoire de Field Field — Dans le cadre de l’ouverture officielle du Carnaval de Field jeudi, les dirigeants de la Caisse populaire Alliance et la Municipalité de Nipissing Ouest ont conjointement annoncé un financement d'un projet de construction d’un toit pour la patinoire…
    Ecrit le vendredi, 09 février 2018 09:32
  • Les effets de la hausse du salaire minimum dépassent la question salariale
    Les effets de la hausse du salaire minimum dépassent la question salariale Ontario — Le 1er janvier 2018, le salaire minimum a bondi de 11,60 $ de l’heure à 14 $. Alors que certains petits commerces sont déjà touchés négativement par cette hausse, des organismes appréhendent plutôt la hausse à 15 $ le 1er janvier 2019. Le Voyageur…
    Ecrit le lundi, 05 février 2018 14:30
  • Destination la Suède pour l’ambassadrice D.A.R.E. du Canada
    Destination la Suède pour l’ambassadrice D.A.R.E. du Canada TimminsAlexya Racicot, élève de 12e année de l’École secondaire catholique Thériault, est la seule ambassadrice du Youth Advisory Board (YAB) de D.A.R.E. America au Canada depuis 2017. Le projet qu’elle a conçu après une conférence à Hawaï en mars est l’un…
    Ecrit le mercredi, 31 janvier 2018 22:30
  • 57 organismes franco-ontariens se partagent près de 2 millions $
    57 organismes franco-ontariens se partagent près de 2 millions $ Sudbury — L'annonce est tombée à 10 h mardi matin : 57 organismes, municipalités et groupes à but non lucratif ontariens recevront du financement en vertu du Programme d'appui à la francophonie ontarienne (PAFO), lancé en septembre dernier. Selon l'Assemblée de la…
    Ecrit le mardi, 23 janvier 2018 13:23

RokStories

Éditorial de la semaine

Calendrier du Nord

Twitter

Member Login