FacebookTwitter
mercredi, 09 mai 2018 09:00

Une première belle promesse brisée

Chapeau au Collège Boréal qui, malgré un coup bas de la mal nommée Université de l’Ontario français (UOf), aura un nouveau campus à Toronto dès 2020. Le président du collège, Daniel Giroux, nous a confirmé qu’il a obtenu l’approbation du gouvernement pour un emplacement au centre-ville de la ville reine.

Rappelons que le bail actuel du collège à Toronto se termine en 2020. Le plan original était que le Collège Boréal cohabiterait avec l’UOf, qui devait justement ouvrir ses portes en 2020. C’est en tout cas ce qui était dans le plan de la tsarine de l’UOf, Dyane Adam. Dans la section «emplacement» de son rapport de planification, cette dernière recommandait d’ailleurs au gouvernement de tenir compte de «la nécessité de privilégier les possibilités de partager des installations avec le Collège Boréal», histoire de créer, toujours selon le rapport Adam, un «Carrefour francophone du savoir et de l’innovation» (sic).

Mais ces belles idées, pourtant acceptées par le gouvernement, ont pris le bord lors de création du Conseil des gouverneurs de l’UOf. En annonçant la composition du conseil, Mme Adam indiquait que l’UOf n’aurait pas de campus permanent avant 2023. On ne sait d’ailleurs toujours pas où sera l’UOf lors de son ouverture. La rumeur veut que Mme Adam penche vers les universités York ou Ryerson. Nous verrons.

Entretemps, la décision de reporter le campus permanent de l’UOf plaçait Boréal au pied du mur. Le collège doit impérativement ouvrir son nouveau campus en 2020 et ce n’est pas un déménagement ordinaire quand on doit aménager non seulement des bureaux, mais aussi des salles de classe, des laboratoires, des systèmes informatiques, des ateliers de métiers, etc. Ça prend au moins deux ans. Et le collège a relevé le défi.

Le grand problème dans cette situation, c’est le clou dans le cercueil de la cohabitation possible entre l’UOf et Boréal. Vous comprendrez qu’il est impossible de dépenser les sommes que nécessite un tel aménagement pour une location de 3 ans. Sans compter qu’il est impossible de signer des baux commerciaux de 3 ans au centre-ville de Toronto. C’est plutôt des baux de 10-20 ans. Voilà donc une des premières belles promesses de l’UOf qui prend le bord. Quel gâchis.

À son crédit, le président Giroux ne se laisse pas démonter. Il affirme que Boréal veut toujours collaborer avec l’UOf. Comme il le dit, «Ce n’est pas parce qu’on ne vivra pas ensemble qu’on ne va pas travailler ensemble». Il croit qu’une telle collaboration sera un grand avantage pour les 1 400 étudiants du collège et pour les nouveaux étudiants de l’UOf.

Encore une fois, Boréal pense d’abord à ses étudiants, contrairement à d’autres institutions postsecondaires... Bravo, Boréal!
Lu 2037 fois Dernière modification le mardi, 08 mai 2018 14:06
Réjean Grenier

Éditorialiste

Sudbury

Actualité du Nord

  • Une série de films en français présentée à Sudbury
    Une série de films en français présentée à Sudbury Sudbury — Une série de films en français consacrée aux voyages sera présentée au cinéma SilverCity de Sudbury au cours des prochains mois. La compagnie Aventuriers voyageurs tente cette première expérience hors Québec à partir du 10 octobre. Le président fondateur…
    Ecrit le mardi, 25 septembre 2018 14:43
  • Un projet de poterie pour venir en aide aux Africains
    Un projet de poterie pour venir en aide aux Africains North Bay — La Guilde de potiers de North Bay tente de relever le défi de fabriquer plus d’une centaine de bols en seulement quelques mois afin d’appuyer un projet humanitaire sur le continent africain. Une initiative parrainée par le…
    Ecrit le vendredi, 21 septembre 2018 13:36
  • Élections Nipissing Ouest : Économie et bilinguisme
    Élections Nipissing Ouest : Économie et bilinguisme Nipissing Ouest — Les candidats à la mairie et aux postes de conseillers de Nipissing Ouest ont participé à deux débats la semaine dernière afin de présenter les enjeux qu’ils croyaient plus importants et ceux qui seraient leurs priorités si…
    Ecrit le jeudi, 20 septembre 2018 09:24
  • Reconstruire la fierté des francophones de Sault-Ste-Marie
    Reconstruire la fierté des francophones de Sault-Ste-Marie Sault-Ste-Marie — Le Centre francophone de Sault-Ste-Marie (CFSSM) veut remettre l’accent sur la langue française dans cette ville de 75 000 résidents et tenter de rehausser la fierté de s’afficher parmi la communauté franco-ontarienne. L’organisme s’est fixé des objectifs clairs…
    Ecrit le mercredi, 19 septembre 2018 13:08
  • Deux anciens maires s’affrontent à Markstay-Warren
    Deux anciens maires s’affrontent à Markstay-Warren Markstay-Warren — Les électeurs de Markstay-Warren devront choisir entre deux candidats expérimentés le mois prochain pour choisir leur nouveau maire. Le maire sortant, Steve Salonin, veut privilégier la remise à neuf de plusieurs infrastructures routières de sa communauté tandis que…
    Ecrit le jeudi, 13 septembre 2018 16:16
  • Quand la maladie devient le centre d’une vie
    Quand la maladie devient le centre d’une vie Sudbury — Même si l’objectif a été atteint dans la campagne GoFundMe à son nom, Véronique Charbonneau n’en est pas à la fin de son combat contre la douleur chronique. Nous avons eu la chance de la contacter lors d’une…
    Ecrit le mercredi, 12 septembre 2018 13:00
  • Élections municipales à Mattawan et Papineau-Cameron
    Élections municipales à Mattawan et Papineau-Cameron Papineau-Cameron — Le maire du Canton de Papineau-Cameron, Robert Corriveau, tentera de convaincre les électeurs de lui confier un huitième et dernier mandat à la tête de cette communauté à la porte d’entrée du Nord de l’Ontario. Une seule autre…
    Ecrit le jeudi, 06 septembre 2018 18:31

RokStories

Éditorial de la semaine

Calendrier du Nord

Twitter

Member Login