FacebookTwitter
mercredi, 23 mai 2018 06:00

Des avancées pour le français

Le Conference Board du Canada et l’Assemblée de la francophonie de l’Ontario (AFO)1 ont divulgué la semaine dernière un rapport sur l’importance du bilinguisme anglais-français pour le commerce international de l’Ontario. L’analyse démontre que l’utilisation des deux langues favorise nos échanges internationaux. Par exemple, l’étude estime «que les exportations ontariennes vers les pays francophones auraient été́ inférieures de 58 millions $ et les importations de 1,4 milliard $ si l’Ontario n’avait pas eu autant d’échanges avec les pays francophones». L’AFO a acheminé ce rapport auprès des ministères ontariens concernés en incitant la province à améliorer sa performance économique en tirant profit de son bilinguisme.2

Le Commissaire aux langues officielles du Canada, Raymond Théberge, vient de soumettre au Parlement un rapport préconisant la modernisation du Règlement sur les langues officielles en ce qui a trait aux communications avec le public et la prestation des services. Un règlement est l’ensemble des règles qui régissent l’application d’une loi. La plus récente version de la Loi sur les langues officielles (LLO) a été adoptée en 1988 et son Règlement en 1991. Selon M. Théberge, le règlement actuel est dépassé par les changements démographiques au Canada. Il est aussi tellement compliqué qu’il est souvent mal compris par la population et même par les fonctionnaires qui doivent le mettre en œuvre. Plusieurs voix se sont élevées récemment pour demander la refonte complète de la Loi elle-même, mais, si ça se fait, ça prendra du temps. Entretemps, la modernisation du Règlement serait une bonne première étape.3

Le candidat néodémocrate de la circonscription Mushkegowuk-Baie James, Guy Bourgouin, s’est prononcé en faveur du bilinguisme officiel de l’Ontario. Il a fait cette déclaration la semaine dernière à Kapuskasing lors d’un débat entre les principaux candidats à l’élection ontarienne. Depuis, d’autres candidats et députés sortants néodémocrates ont appuyé sa déclaration. Le Parti néodémocrate et sa chef, Andrea Horwath, ne se sont pas prononcés sur la question et il est évident que des promesses électorales, ça vaut ce que ça vaut. Il est cependant intéressant de voir des aspirants politiciens mettre de l’avant ce dossier que les Franco-Ontariens ont à cœur. Rappelons qu’il y a deux ans, un sondage de près de 3 000 Franco-Ontariens indiquait que la vaste majorité veut que le français et l’anglais soient des langues officielles en Ontario.

À la suite de nombreuses plaintes, Poste Canada a enfin compris que le bureau de poste du centre-ville de Sudbury devait être bilingue. La désignation date de quelques mois. Elle est d’autant plus nécessaire que ce bureau de poste dessert des quartiers où résident de nombreux francophones et plusieurs organismes phares de la communauté franco-ontarienne de Sudbury. La bataille pour bilinguiser ce bureau démontre clairement pourquoi le commissaire Théberge veut changer le Règlement cité ci-dessus. Même dans une ville qui compte quelque 40 % de personnes bilingues et qui est désignée selon la LLO, le Règlement actuel permet à des ministères et des agences qui possèdent plusieurs succursales d’en définir certaines comme étant unilingues. Bravo à Postes Canada qui, au centre-ville, cesse de se cacher derrière ce paravent. Il reste cependant plusieurs autres succursales unilingues à Sudbury.


1. Réjean Grenier fait partie du Conseil d’administration de l’AFO
2. L’Ontario, le commerce et les avantages du bilinguisme anglais-français.
3. Rapport spécial au parlement – Une approche fondée sur des principes pour la modernisation du Règlement sur les langues officielles – communications avec le public et prestation des services.

Lu 1666 fois Dernière modification le mardi, 22 mai 2018 17:00
Réjean Grenier

Éditorialiste

Sudbury

Actualité du Nord

  • Une Franco-Ontarienne de Timmins est Miss Northern Ontario
    Une Franco-Ontarienne de Timmins est Miss Northern Ontario Sudbury et Timmins — Valérie Demers de Timmins, Miss South Porcupine, sort grande gagnante du concours Miss North Ontario Regional Canada Pageant 2019 qui a été présenté à Sudbury du 9 au 11 mai. Mme Demers n’est pas la seule Franco-Ontarienne…
    Ecrit le lundi, 13 mai 2019 10:10
  • Quelle est la différence entre une IP et une IA?
    Quelle est la différence entre une IP et une IA? Le médecin est loin d’être le seul professionnel de la santé qui peut vous soigner. En raison d’une pénurie de médecins il y a quelques années, le système de santé de l’Ontario a fait une plus grande place aux divers…
    Ecrit le mercredi, 08 mai 2019 15:45
  • Une femme de Timmins à la tête du futur Centre de santé
    Une femme de Timmins à la tête du futur Centre de santé Timmins — Le futur Centre de santé communautaire de Timmins a trouvé sa première directrice générale en la personne de Julie Béchard. Elle entrera en fonction le 21 mai. Mme Béchard est la directrice générale et fondatrice du Centre Passerelle…
    Ecrit le mercredi, 08 mai 2019 11:46
  • La Place des Arts a trouvé son premier directeur général
    La Place des Arts a trouvé son premier directeur général Sudbury — Léo Therrien a été choisi comme directeur général fondateur de la Place des Arts du Grand Sudbury. M. Therrien quittera donc la direction de la Maison McCulloch, qu’il dirige depuis 20 ans, et prendra les rênes de l’organisme le 15 mai.…
    Ecrit le mardi, 07 mai 2019 10:00
  • 100 ans de présence francophone à Kirkland Lake
    100 ans de présence francophone à Kirkland Lake Kirkland Lake — Les élèves et le personnel de l’École secondaire catholique Jean-Vanier ont présenté une soirée de reconnaissance des fondateurs francophones qui se sont installés à Kirkland Lake au début du XXe siècle. Dans le cadre du 100e anniversaire de la…
    Ecrit le jeudi, 02 mai 2019 13:00
  • Il y a plus de théâtre en français que l'on pense
    Il y a plus de théâtre en français que l'on pense Sudbury — L’École secondaire catholique l’Essor de Tecumseh repart du Festival Théâtre action en milieu scolaire (FTAMS) avec le prix Première ligne pour le meilleur texte pour leur pièce Au-delà du cadre. Cependant, le jury a tenu à remettre une…
    Ecrit le mardi, 30 avril 2019 15:44
  • Une jeune franco-ontarienne regagne son souffle
    Une jeune franco-ontarienne regagne son souffle Bonfield et North Bay — Natalie Daoust, une jeune femme de 24 ans qui demeurait à Bonfield jusqu’à tout récemment, commence tranquillement à regagner ses forces à la suite d’une greffe des deux poumons. Souffrant de problèmes pulmonaires depuis quelques années,…
    Ecrit le mercredi, 24 avril 2019 14:00

RokStories

Éditorial de la semaine

Calendrier du Nord

Twitter

Member Login