FacebookTwitter
vendredi, 21 septembre 2018 13:36

Un projet de poterie pour venir en aide aux Africains

Écrit par 
Mike Ivany Mike Ivany Photo : Éric Boutilier
North Bay — La Guilde de potiers de North Bay tente de relever le défi de fabriquer plus d’une centaine de bols en seulement quelques mois afin d’appuyer un projet humanitaire sur le continent africain. Une initiative parrainée par le regroupement des Grands-mères pour l’Afrique (Grandmothers for Africa) de North Bay, plusieurs membres de la guilde préparent à la main des bols en porcelaine et tenteront de compléter la commande d’ici quelques semaines.

Située en face du Musée Discovery North Bay, la Guilde de potiers de North Bay est un organisme sans but lucratif qui rassemble sous un même toit plusieurs bénévoles et personnes passionnées de création.

Pour le coordonnateur des évènements spéciaux de la Guilde, Mike Ivany, la fabrication en masse de ces bols permet aux membres du groupe de travailler ensemble sur un projet commun.

«Un de nos principes est que nous avons créé cet espace non seulement pour nos projets personnels, mais aussi pour améliorer la communauté et donner une place aux gens qui veulent donner de leur temps, parfois de la poterie, pour des projets spéciaux. On a été approché par les Grands-mères pour l’Afrique parce qu’elles voulaient entamer un projet spécial d’envergure. Nous avons tenté de faire quelque chose de semblable depuis des années, mais nous n’avions pas pu trouver un organisme qui était prêt à embarquer», explique M. Ivany.

«Nous n’avons pas de personnel ni de travailleurs à la guilde. Nous avons donc demandé à chaque membre de fabriquer au moins deux ou trois bols en porcelaine [s’ils étaient en mesure de le faire], tout en reconnaissant que c’est une demande supplémentaire. Un de nos potiers bien connus, Keith Campbell, a décidé lui-même d’en fabriquer soixante, parce qu’il s’inspire de la cause et veut soutenir nos efforts. Les bols ne sont pas tous terminés, car on en a seulement quelques-uns sur notre étagère. De plus, certains ne vont pas bien tourner, ce qui veut dire que nous avons eu besoin d’en créer plus de 150 pour assurer que nous atteignons notre cible. Mais nous sommes surs de pouvoir y arriver.»

Une nouvelle chose par année

Franco-Terre-Neuvien d’origine, M. Ivany s’est intéressé à la poterie pour la première fois lorsqu’il a décidé de suivre un cours au Collège Canadore il y a environ dix ans. Malgré la fermeture du programme quelques années plus tard, il a continué à développer sa passion de créer ses propres œuvres et de collaborer avec des gens qui ont à cœur cette discipline artistique.

«Chaque année, j’essaie de me trouver une nouvelle activité à essayer. La poterie, c’est quelque chose que je n’avais jamais fait auparavant. Lorsque j’ai suivi mon premier cours en 2008, j’étais vraiment impressionné et je voulais le continuer. Le temps que je consacre à la poterie me permet de créer quelque chose et de le donner à quelqu’un qui est dans mes pensées», révèle M. Ivany.

«De faire un projet pour quelqu’un que l’on ne connait pas, c’est une nouvelle expérience. Mais nous savons que ça va appuyer un autre organisme dans sa mission de venir en aide à des personnes dans le besoin et je crois que c’est assez facile de trouver de l’énergie pour cette cause. Nous sommes une petite communauté de potiers, une petite famille. Lorsque quelqu’un essaie de réaliser un projet ou une œuvre, les autres embarquent. C’est une activité que nous aimons tous faire avec notre temps et aussi pour s’amuser.»

La Guilde de potiers de North Bay et les Grands-mères pour l’Afrique vont se rassembler au Centre culturel Les Compagnons le jeudi 11 octobre pour un repas communautaire où les bols seront utilisés dans la préparation d’un diner. L’argent amassé ira à la fondation Stephen Lewis.

Abonnez vous
Lu 821 fois
Éric Boutilier

Correspondant

North Bay et Nipissing

Sports

eric.boutilier@levoyageur.ca

Actualité du Nord

RokStories

Éditorial de la semaine

Calendrier du Nord

Twitter

Member Login