FacebookTwitter
mardi, 23 octobre 2018 16:44

Le chef du NPD Jagmeet Singh en tournée dans le Nord-Est

Écrit par 
Le chef du Nouveau Parti démocratique du Canada, Jagmeet Singh, à la Fromagerie Kapuskoise. Le chef du Nouveau Parti démocratique du Canada, Jagmeet Singh, à la Fromagerie Kapuskoise. Photo : Carole Hughes
Nord de l’Ontario — Timmins, Kashechewan, Kapuskasing et Hearst : le chef du Nouveau Parti démocratique du Canada, Jagmeet Singh, a effectué une toute première visite dans le Nord-Est de l’Ontario, de jeudi à dimanche dernier, en compagnie des députés néodémocrates locaux, les fédéraux Charlie Angus et Carol Hugues et le provincial Guy Bourgouin.

Cette visite de quelques jours aura été féconde en rencontres, notamment des intervenants francophones : artisans du terroir — brasserie Full Beard, Fromagerie Kapuskoise et Distillerie Rheault —, Université de Hearst, 25e anniversaire de CKGN, la radio communautaire de Kapuskasing.

«J’ai vraiment aimé ça.»

Premier constat pour le politicien : le Nord est accueillant. Dès son arrivée, entre l’aérogare et le stationnement où il allait chercher un véhicule de location, trois conducteurs se sont arrêtés pour l’apostropher : «Ils m’ont dit : “ho, vous êtes le chef! Est-ce que vous avez besoin d’une ride?”», rapporte-t-il. «Ça m’a donné une ouverture sur la sensibilité à s’entraider. C’est quelque chose du Nord. C’était extraordinaire, j’ai aimé ça.»

Il a ensuite découvert les distances qui séparent les villes et villages du Nord-Est et qui posent des défis dans l’offre de services, le climat — «dans le Sud de l’Ontario, c’est l’automne, [dans le Nord-Est], on entre dans l’hiver» — et la pénurie de main-d’œuvre.

Des réalités communes

Le manque de gens de métier et de professionnels a été soulevé par plusieurs intervenants à Timmins et à Kapuskasing, du secteur des affaires comme des syndicats. «Il faut une politique spécifique pour le Nord», en retient Jagmeet Singh. «On doit avoir une politique d’immigration qui est spécifique et qui encourage les immigrants à s’installer dans le Nord, parce qu’il y a du travail, des opportunités, mais il manque de main-d’œuvre.»

Depuis qu’il est devenu chef du NDP du Canada, le 1er octobre 2017, l’homme politique de 39 ans multiplie les tournées. Il constate que cette situation n’est pas unique au Nord-Est de l’Ontario. «C’est quelque chose qui existe en particulier dans les régions rurales, comme au Québec et dans le Nord», relève l’ex-député provincial qui tentera de remporter une élection partielle fédérale en Colombie-Britannique afin de siéger au parlement d’Ottawa.

Un passage sur la côte

Si des réalités se recoupent d’une région à l’autre, son séjour de quatre jours dans le Nord-Est lui a permis de constater à quel point le Nord-Est ontarien comporte des réalités intrarégionales grandement différentes.

Le leadeur a fait un saut sur la côte de la baie James avec le député Charlie Angus, en se rendant à Kashechewan, vendredi dernier. «Si on veut bâtir une société plus juste, habiter dans un pays juste, ce n’est pas possible d’avoir une situation comme on voit à Kashechewan», estime-t-il.


En visite à Kashechewan — Photo : Twitter

Il précise : «La priorité pour la communauté, c’est d’avoir une école élémentaire. Il y a une crise du logement et il y a un manque d’infrastructures en général. En même temps, il se passe beaucoup de choses positives. Il y a beaucoup de fierté», précise-t-il. On lui a présenté le dossier de l’école, dont le mauvais état a forcé le transfert des élèves dans l’école secondaire. «À travers la province, si on a un problème avec une école, c’est normal [de] bâtir une nouvelle école ou faire des réparations. Mais à Kashechewan, on a des enfants qui n’ont pas d’école [pour leur palier] en ce moment», avance M. Singh.

À ses yeux, la question touche l’ensemble des Canadiens. «Quand on parle de Kashechewan, il y a vraiment un manque de justice», répète-t-il.

Abonnez vous
Lu 1374 fois Dernière modification le mardi, 23 octobre 2018 16:55
Andréanne Joly

Correspondante

Kapuskasing

andreanne.joly@levoyageur.ca

Actualité du Nord

  • Une Franco-Ontarienne de Timmins est Miss Northern Ontario
    Une Franco-Ontarienne de Timmins est Miss Northern Ontario Sudbury et Timmins — Valérie Demers de Timmins, Miss South Porcupine, sort grande gagnante du concours Miss North Ontario Regional Canada Pageant 2019 qui a été présenté à Sudbury du 9 au 11 mai. Mme Demers n’est pas la seule Franco-Ontarienne…
    Ecrit le lundi, 13 mai 2019 10:10
  • Quelle est la différence entre une IP et une IA?
    Quelle est la différence entre une IP et une IA? Le médecin est loin d’être le seul professionnel de la santé qui peut vous soigner. En raison d’une pénurie de médecins il y a quelques années, le système de santé de l’Ontario a fait une plus grande place aux divers…
    Ecrit le mercredi, 08 mai 2019 15:45
  • Une femme de Timmins à la tête du futur Centre de santé
    Une femme de Timmins à la tête du futur Centre de santé Timmins — Le futur Centre de santé communautaire de Timmins a trouvé sa première directrice générale en la personne de Julie Béchard. Elle entrera en fonction le 21 mai. Mme Béchard est la directrice générale et fondatrice du Centre Passerelle…
    Ecrit le mercredi, 08 mai 2019 11:46
  • La Place des Arts a trouvé son premier directeur général
    La Place des Arts a trouvé son premier directeur général Sudbury — Léo Therrien a été choisi comme directeur général fondateur de la Place des Arts du Grand Sudbury. M. Therrien quittera donc la direction de la Maison McCulloch, qu’il dirige depuis 20 ans, et prendra les rênes de l’organisme le 15 mai.…
    Ecrit le mardi, 07 mai 2019 10:00
  • 100 ans de présence francophone à Kirkland Lake
    100 ans de présence francophone à Kirkland Lake Kirkland Lake — Les élèves et le personnel de l’École secondaire catholique Jean-Vanier ont présenté une soirée de reconnaissance des fondateurs francophones qui se sont installés à Kirkland Lake au début du XXe siècle. Dans le cadre du 100e anniversaire de la…
    Ecrit le jeudi, 02 mai 2019 13:00
  • Il y a plus de théâtre en français que l'on pense
    Il y a plus de théâtre en français que l'on pense Sudbury — L’École secondaire catholique l’Essor de Tecumseh repart du Festival Théâtre action en milieu scolaire (FTAMS) avec le prix Première ligne pour le meilleur texte pour leur pièce Au-delà du cadre. Cependant, le jury a tenu à remettre une…
    Ecrit le mardi, 30 avril 2019 15:44
  • Une jeune franco-ontarienne regagne son souffle
    Une jeune franco-ontarienne regagne son souffle Bonfield et North Bay — Natalie Daoust, une jeune femme de 24 ans qui demeurait à Bonfield jusqu’à tout récemment, commence tranquillement à regagner ses forces à la suite d’une greffe des deux poumons. Souffrant de problèmes pulmonaires depuis quelques années,…
    Ecrit le mercredi, 24 avril 2019 14:00

RokStories

Éditorial de la semaine

Calendrier du Nord

Twitter

Member Login