FacebookTwitter
mercredi, 07 novembre 2018 14:47

Zipi et Savon présentent Mort-vivant : Une grande aventure

Écrit par 
Zipi et Savon présentent Mort-vivant : Une grande aventure Photo : Courtoisie
Sudbury — Deux jeunes artistes sudburois, Éric Lapalme et Raphaël Robitaille, ont dédié de se lancer dans une production théâtrale clownesque mettant en vedette leurs personnages de Zipi et Savon, créés en 2016. Avant de pouvoir assister au résultat final, qui sera présenté au Théâtre du Nouvel-Ontario à la mi-novembre, nous avons voulu mieux comprendre à quoi il fallait s’attendre.

«Un peu comme les Looney Toons, qui prenaient des vieux segments de cartoon et écrivaient un fil [narratif] autour de ça, nous on a pris des segments qu’on a écrits au [Manitoulin Conservatory for Creation and Performance], puis on a écrit un spectacle en voulant ajouter un troisième personnage», explique Raphaël Robitaille.

Le résultat : Zipi et Savon n’arrivent pas à accepter la mort de leur amie et «ils ont un plan pour essayer de la sauver». Y arriveront-ils?

L’association clowns et mort peut sembler être une opposition, mais les sketchs originaux avaient plutôt été créés sous le thème de l’aventure. «Le plus grand le trésor, le plus grand sont les risques», lance M. Lapalme.

Ils ont aussi été inspirés par d’autres numéros pince-sans-rire (deadpan), entre autres par leurs mentors, «et c’est un peu ce que je voulais comme troisième personnage, mais je voulais aussi que ce soit un zombie, parce que j’aime ça», raconte M. Robitaille. «Ce n’est pas juste du pince-sans-rire, ce n’est pas juste un zombie, c’est plusieurs choses ensemble», puisqu’ils travaillent également sur la musique et la danse.

Ainsi, tous les indices pointent vers une comédie, et ce, malgré le thème, ce que confirme Éric Lapalme à la blague : «pendant les répétitions, notre metteur en scène rie beaucoup, alors c’est un signe».

Ils s’inspirent beaucoup de la technique Pochinko, développée par le clown canadien Richard Pochinkio, un style d’entrainement un peu plus «ésotérique» qui mène à la création dans le but de faire rire, rapporte M. Robitaille. «On veut créer un produit artistique de qualité, alors on va essayer d’aller chercher d’autres émotions. On veut émouvoir, on veut faire réfléchir un peu.»

La dernière convention sur laquelle ils ont dû travailler et le langage. Au début, l’un des clowns parlait en charabia, mais pour que la communication soit plus efficace, ils ont adopté le français pour les deux personnages.

Ils ont aussi la possibilité de produire un spectacle plus grandiose que ce qu’ils envisageaient au départ grâce à une subvention du Conseil des arts de l’Ontario et ont recruté Natalie Lalonde pour jouer leur amie, Alex Tétreault à la régie, Jennifer Herd à la direction de production et Yvan Guenette à la conception scénique.

Il y a également France Huot à la mise en scène, qui joue bien d’autres rôles. «Elle est avec nous depuis la demande de subvention», indique M. Robitaille. «C’est aussi elle qui nous watch pour que l’on fasse ce que l’on a à faire.» Ils apprécient aussi son regard extérieur qui, selon eux, leur a permis d’arriver à quelque chose qui sera mieux compris par les spectateurs.

Zipi et Savon présentent Mort-vivant sera au Théâtre du Nouvel-Ontario les 15 et 16 novembre à 20 h et le 17 novembre à 14 h.

Abonnez vous
Lu 478 fois Dernière modification le jeudi, 08 novembre 2018 22:46
Julien Cayouette

Directeur de l'information

705-673-3377, poste 6209 ou sans frais : 1-866-926-3997

levoyageur@levoyageur.ca

Actualité du Nord

RokStories

Éditorial de la semaine

Calendrier du Nord

Twitter

Member Login