FacebookTwitter
mercredi, 08 mai 2019 10:57

Renégat un jour, renégat toujours

Les lecteurs d’un certain âge se souviennent surement de la Guerre froide, cette époque de 1947 à 1991 lorsque nous avions des ennemis. Les pays renégats de ce temps étaient les pays communistes ainsi que certaines dictatures africaines et sud-américaines. Presque 30 ans plus tard, il y a bien sûr eu quelques accalmies, mais, dans le fond, le monde n’a pas beaucoup changé.

On dirait que certains pays aiment ça être au ban de la société mondiale. Prenons la Russie, la Chine et la Corée du Nord. Après la chute du mur de Berlin, la Russie a connu un bref moment de soi-disant liberté démocratique. En fait, cette période a été marquée par les oligarques qui ont rapidement pris le contrôle de l’économie du pays. Face à ces rapaces, le bon peuple a finalement préféré un homme fort, Vladimir Putin. Depuis, le pays est revenu à la dictature et est redevenu une des bêtes noires du monde.

Que dire de la Chine? Voilà un pays qui est l’antithèse d’un régime démocratique tel que nous les aimons en Occident. Bien sûr, c’est un pays qui a su bâtir une économie forte en exploitant ses travailleurs pour produire des biens et services bas de gamme. Avec ses 1,3 milliard d’habitants, c’est aussi le pays qui a la plus grande force démographique de la planète. C’est ce qui lui permet de concurrencer les États-Unis et l’Europe pour le titre de première puissance du monde. Mais c’est vraiment un pays renégat, un pays dont les dirigeants corrompus gouvernent avec une main de fer, un pays où même le système judiciaire est subordonné au parti communiste, un pays qui n’a aucun scrupule à faire du chantage auprès d’autres pays pour arriver à ses fins démagogiques. Le Canada en sait quelque chose.

Quant à la Corée du Nord, c’est vraiment le fond du baril. Le pays est gouverné par grand-père, père et fils depuis plus de 60 ans. Une famille qui a réussi à corrompre l’armée en lui donnant les moyens de sa folie des grandeurs et en affamant le peuple pour nourrir ses rêves. Encore un gouvernement qui ne permet aucune critique, donc aucun changement.

Vous remarquerez que ces trois plus importants pays renégats sont tous communistes et, ce qui est beaucoup plus dangereux, ont tous l’arme nucléaire. Et finalement, il y a les États-Unis qui, de plus en plus, devient un pays à la dérive, un pays en faillite morale et économique. Celui-là, il faut le craindre au même titre que la Russie et la Chine, pas juste parce qu’il est fort militairement, mais surtout parce qu’il est notre voisin.

En tant que pays à l’influence limitée dans le monde, nous devons composer avec tous ces renégats qui ne disparaissent pas. Comme disait apparemment la Vierge de Lourdes, «Pauvre Canada».

Abonnez vous
Lu 319 fois
Réjean Grenier

Éditorialiste

Sudbury

Plus dans cette catégorie : « Des hauts et des bas

Actualité du Nord

  • Une Franco-Ontarienne de Timmins est Miss Northern Ontario
    Une Franco-Ontarienne de Timmins est Miss Northern Ontario Sudbury et Timmins — Valérie Demers de Timmins, Miss South Porcupine, sort grande gagnante du concours Miss North Ontario Regional Canada Pageant 2019 qui a été présenté à Sudbury du 9 au 11 mai. Mme Demers n’est pas la seule Franco-Ontarienne…
    Ecrit le lundi, 13 mai 2019 10:10
  • Quelle est la différence entre une IP et une IA?
    Quelle est la différence entre une IP et une IA? Le médecin est loin d’être le seul professionnel de la santé qui peut vous soigner. En raison d’une pénurie de médecins il y a quelques années, le système de santé de l’Ontario a fait une plus grande place aux divers…
    Ecrit le mercredi, 08 mai 2019 15:45
  • Une femme de Timmins à la tête du futur Centre de santé
    Une femme de Timmins à la tête du futur Centre de santé Timmins — Le futur Centre de santé communautaire de Timmins a trouvé sa première directrice générale en la personne de Julie Béchard. Elle entrera en fonction le 21 mai. Mme Béchard est la directrice générale et fondatrice du Centre Passerelle…
    Ecrit le mercredi, 08 mai 2019 11:46
  • La Place des Arts a trouvé son premier directeur général
    La Place des Arts a trouvé son premier directeur général Sudbury — Léo Therrien a été choisi comme directeur général fondateur de la Place des Arts du Grand Sudbury. M. Therrien quittera donc la direction de la Maison McCulloch, qu’il dirige depuis 20 ans, et prendra les rênes de l’organisme le 15 mai.…
    Ecrit le mardi, 07 mai 2019 10:00
  • 100 ans de présence francophone à Kirkland Lake
    100 ans de présence francophone à Kirkland Lake Kirkland Lake — Les élèves et le personnel de l’École secondaire catholique Jean-Vanier ont présenté une soirée de reconnaissance des fondateurs francophones qui se sont installés à Kirkland Lake au début du XXe siècle. Dans le cadre du 100e anniversaire de la…
    Ecrit le jeudi, 02 mai 2019 13:00
  • Il y a plus de théâtre en français que l'on pense
    Il y a plus de théâtre en français que l'on pense Sudbury — L’École secondaire catholique l’Essor de Tecumseh repart du Festival Théâtre action en milieu scolaire (FTAMS) avec le prix Première ligne pour le meilleur texte pour leur pièce Au-delà du cadre. Cependant, le jury a tenu à remettre une…
    Ecrit le mardi, 30 avril 2019 15:44
  • Une jeune franco-ontarienne regagne son souffle
    Une jeune franco-ontarienne regagne son souffle Bonfield et North Bay — Natalie Daoust, une jeune femme de 24 ans qui demeurait à Bonfield jusqu’à tout récemment, commence tranquillement à regagner ses forces à la suite d’une greffe des deux poumons. Souffrant de problèmes pulmonaires depuis quelques années,…
    Ecrit le mercredi, 24 avril 2019 14:00

RokStories

Éditorial de la semaine

Calendrier du Nord

Twitter

Member Login