FacebookTwitter
mercredi, 17 juillet 2019 09:40

Fermeture de la paroisse de L’Annonciation

Écrit par  Claire Pilon
L’église de la paroisse de L’Annonciation, située au 1168, av. Northway L’église de la paroisse de L’Annonciation, située au 1168, av. Northway Photos : Courtoisie
Sudbury — Certains paroissiens de L’Annonciation sont toujours indécis quant à la paroisse qu’ils fréquenteront après la fermeture de leur paroisse le 29 juillet. Le 3 juin, le diocèse de Sault-Ste-Marie annonçait l’intégration de cette paroisse créée en 1953 à la paroisse St-Dominique, qui couvre l’est du Nouveau-Sudbury.

L’évêque Mgr Marcel Damphousse et le diocèse ont fait leur devoir et ont bien étudié la question avant de prendre la décision ce printemps. La diminution de l’assistance aux célébrations a diminué de 64 % au cours des huit dernières années (voir tableau). «[…] le nombre de catholiques pratiquants dans la paroisse est passé d’environ 785 à moins de 135 en 2018», peut-on lire dans le décret de l’union extinctive.

Année Baptêmes Moyenne d’assistance célébration eucharistique
2010 14 325
2015 16 160
2018 5 116
Source : diocèse de Sault-Ste-Marie

Si le transfert officiel du territoire et des documents sera fait à la paroisse St-Dominique, les paroissiens pourraient choisir d’assister aux messes de la paroisse St-Jean-de-Brébeuf, plus près pour ceux qui demeurent dans l’extrémité ouest du Nouveau-Sudbury.

La cérémonie de fermeture aura lieu le dimanche 28 juillet à 14 h.

Souvenirs difficiles à effacer

Georges Beaulieu a aidé à la construction de l’église de l’Annonciation et est l’un des indécis. M. Beaulieu a travaillé dans le sous-sol de l’église, a été impliqué avec les Chevaliers de Colomb, a aidé aux repas de funérailles et a été ministre de communion. «La décision de fermer une église est celle de l’évêque du diocèse et il faut la respecter. Je ne suis pas encore décidé si je fréquentais la paroisse St-Dominique ou St-Jean-de-Brébeuf», dit-il.

Normand Vallée se souvient que son père et son oncle ont aidé à construire l’église en 1952 avant qu’elle ouvre ses portes en 1953. «À ce temps, j’avais huit ans et je me souviens du premier curé qui était Mgr Daigle. Pour un certain temps, on devait aller à la confesse […] à la résidence de Mgr Daigle, puisque l’église n’était pas terminée», raconte-t-il. M. Vallée se souvient aussi d’avoir chanté dans la chorale de Noël avec les directeurs Armand Gervais et Woilford Whissell.

M. Vallée comprend la décision de fermer l’église, mais il ressent un petit pincement de cœur. «Il y a aussi de la nostalgie et de l’attachement à l’histoire de cette paroisse, je suis encore attaché au passé», indique-t-il.

Blandine Quesnel, secrétaire pendant plusieurs années à la paroisse de l’Annonciation
Blandine Quesnel a travaillé au presbytère pendant 18 ans. «J’ai rencontré plusieurs paroissiens et j’ai accompli une variété de tâches.» Elle en garde aussi de très bons souvenirs.

Effet domino à Coniston

L’intégration de L’Annonciation à St-Dominique changera la dynamique à Coniston également. Le père Guy Albert, responsable de la paroisse St-Dominique, est également le curé de la paroisse Notre-Dame-de-la-Merci de Coniston. À partir du 1er octobre, le responsable de la paroisse St. Paul the Apostle, le père Celestine Agwu, sera également responsable de Notre-Dame-de-la-Merci.

Le père Agwu devra choisir les heures des messes après avoir consulté les paroissiens des deux paroisses. Selon la demande de l’évêque du diocèse de Sault-Ste-Marie, il n’y aura pas de messe bilingue.

Abonnez vous
Lu 5694 fois Dernière modification le mercredi, 17 juillet 2019 10:03

Actualité du Nord

  • Une cicatrice encore visible
    Sudbury — Cette photo prise du haut des airs montre bien l’étendue de forêt qui a été dévastée par l’incendie Parry Sound 33 l’été dernier. Ce feu qui a forcé l’évacuation d’une Première Nation et de Killarney en plus de…
    Ecrit le mercredi, 14 août 2019 15:21
  • Construction devant le Collège Boréal pour la rentrée
    Construction devant le Collège Boréal pour la rentrée Sudbury — La circulation sur le boulevard Lasalle à l’entrée du Collège Boréal risque d’être perturbée pour la rentrée. Afin de terminer la construction de la route et du nouveau carrefour giratoire qui remplacera l’intersection devant le collège, les automobilistes…
    Ecrit le mardi, 13 août 2019 16:23
  • Earlton se bat pour son développement
    Earlton se bat pour son développement Earlton — Les dirigeants du canton d’Armstrong ont récemment réduit le prix de vente de certains terrains municipaux à 20 000 $ pour stimuler le développement de nouveaux domiciles dans le secteur du chemin Airport et du croissant Jules-Gravel. Les obstacles au…
    Ecrit le jeudi, 08 août 2019 13:00
  • Quelle est la relation entre l’aide médicale à mourir et les soins palliatifs en Ontario?
    Quelle est la relation entre l’aide médicale à mourir et les soins palliatifs en Ontario? Ontario — En Ontario, les maisons de soins palliatifs sont l’un des endroits désignés par la loi où il est permis d’administrer l’aide médical à mourir (AMM). La grande majorité des institutions préfèrent par contre diriger les patients à l’hôpital…
    Ecrit le mardi, 06 août 2019 13:00
  • Tournoi annuel au profit du Club Alidor
    Tournoi annuel au profit du Club Alidor St-Charles — Même si les organisateurs Colette et Gaetan Roy ont dû changer la date du tournoi annuel de pêche Ron Sénécal West Arm Pike Tournment en raison du niveau de l’eau trop élevé, les participants ont afflué en grand…
    Ecrit le jeudi, 01 août 2019 13:00
  • Changement de garde à la paroisse St-Jean-de-Brébeuf
    Changement de garde à la paroisse St-Jean-de-Brébeuf Sudbury — Mgr Jean-Paul «J.P.» Jolicœur, prêtre de la paroisse St-Jean-de-Brébeuf dans le Moulin à Fleur, quittera le poste de curé de la paroisse le 1er aout pour prendre d’autres responsabilités au sein du diocèse. Ses paroissiens et amis l’ont cependant…
    Ecrit le jeudi, 01 août 2019 09:00
  • Des femmes qui restent pour des femmes qui partent
    Des femmes qui restent pour des femmes qui partent Timmins et Sudbury — Le Centre Passerelle pour femmes du Nord de l'Ontario à Timmins a reçu 211 627 $ du gouvernement fédéral afin de tenter de contrer le roulement de personnel. Le Centre Passerelle est le seul organisme francophone qui a…
    Ecrit le jeudi, 25 juillet 2019 11:14

RokStories

Éditorial de la semaine

Calendrier du Nord

Twitter

Member Login