FacebookTwitter
mardi, 25 novembre 2014 14:50

Les célébrations du 400e sont amorcées : L'écho d'un peuple retrace notre histoire

Écrit par 
Les célébrations du 400e sont amorcées :  L'écho d'un peuple retrace notre histoire Photo : Émilie Deschênes

Timmins — Le spectacle à grand déploiement de L'écho d'un peuple, Des mines et une nuit, a fait jaser de lui la semaine dernière.

Cinq ans après son passage à l'auditorium Charles-Fournier de Timmins, l'équipe de L'écho d'un peuple était de retour sur les planches timminoises pour offrir un nouveau spectacle mettant en vitrine une partie de l'histoire franco-ontarienne à partir d'il y a 400 ans. Parsemé de faits historiques ayant marqués Timmins et les villes avoisinantes, le spectacle est venu toucher de près de nombreuses familles et raviver maints souvenirs du passé. «Il y a beaucoup d'histoire locale, encore plus qu'il y a cinq ans, affirme Félix St-Denis, directeur artistique de L'écho d'un peuple. Il y a cinq ans, c'était plus l'histoire du Nord. Là, c'est sûr qu'on fait l'entonnoir. On part de Champlain pour arriver jusqu'ici dans le Nord, mais on est allé encore plus en profondeur dans les petites histoires locales. Il y a des tableaux émouvants, entre autres les grands feux. Les grands feux qui ont eu lieu à Porcupine en 1911 et à Matheson en 1916, ça c'est majeur. Celui de Matheson, c'est le plus gros désastre naturel au Canada, la plus grosse catastrophe.» L'histoire de la création de Timmins et l'arrivée de ses bâtisseurs qui ont prouvé l'existence de l'or dans les entrailles de la terre en creusant au pic et à la pelle a aussi fait surface, sans oublier de mentionner les religieux bâtisseurs dont certaines écoles portent le nom.

«Les gens vont être touchés par les noms dans le spectacle. Il y a le nom des familles pionnières. Ce sont des vrais noms. Ce sont les parents, les grands-parents, les arrière-grands-parents, du monde qui est ici dans la salle», poursuit-il. Mentionnons entre autres les familles Vaillancourt, Larche, Cloutier, Boissonneault et Malette.

Le spectacle mettait entre autres en vedette une brochette de comédiens de la région. La bordée de neige qui a recouvert la région, l'annulation des transports scolaires et la fermeture de routes n'a toutefois pas empêché la tenue du spectacle les 19 et 20 novembre en journée pour les élèves et en soirée pour le grand public.

Ce spectacle a été présenté en collaboration avec le Conseil scolaire catholique de district des Grandes Rivières, le Conseil scolaire public du Nord-Est de l'Ontario et leurs partenaires dans le cadre des célébrations entourant les 400 ans de présence francophone en Ontario.

Abonnez vous

Lu 3259 fois Dernière modification le mardi, 25 novembre 2014 15:17
Émilie Deschênes

Correspondante

Timmins

emilie@levoyageur.ca

Actualité du Nord

  • Perspectives économique 2018 : Première expérience en français
    Perspectives économique 2018 : Première expérience en français Grand Sudbury — L’économie canadienne est en excellente santé selon le vice-président sénior et chef économiste de la Banque Scotia, Jean-François Perreault. La croissance de 3 % de l’économie en 2017 représente le double de ce qui avait été anticipé. Cependant,…
    Ecrit le vendredi, 15 décembre 2017 11:09
  • Idées cadeaux du Nord 2017
    Nord de l’Ontario — À l’heure où le magasinage en ligne et l’achat local s’ancrent dans les habitudes des consommateurs et où la tendance de la déconsommation et le pouvoir d’achat se côtoient, comment s’en tirer indemne, dans le temps…
    Ecrit le vendredi, 08 décembre 2017 16:46
  • Le Moulin à Fleur perdra sa caisse populaire de quartier
    Le Moulin à Fleur perdra sa caisse populaire de quartier Sudbury — La Caisse populaire Voyageurs a décidé de déménager son siège social situé dans le Moulin à Fleur, et d’autres services, vers le centre-ville de Sudbury. La conséquence : le centre de service Saint-Jean-de-Brébeuf sur l’avenue Notre-Dame fermera ses portes.…
    Ecrit le mercredi, 06 décembre 2017 12:36
  • Pas d’inquiétudes pour les radios communautaires du Nord
    Pas d’inquiétudes pour les radios communautaires du Nord Hearst et Kapuskasing — L’annonce de la fermeture d’une radio communautaire en Alberta, la semaine dernière, est reçue avec empathie. Cependant, la réalité des deux radios communautaires du Nord ontarien ne s’apparente en rien à celle des neuf stations communautaires…
    Ecrit le jeudi, 30 novembre 2017 15:05
  • Earlton pourrait se retrouver sans épicerie
    Earlton pourrait se retrouver sans épicerie Earlton —Le Canton d’Armstrong pourrait se retrouver sans épicerie d’ici l’an prochain. Il y a quelques semaines, le propriétaire de l’épicerie Grocery King d’Earlton, Michel Maurice, a dévoilé son intention de vendre son entreprise, ce qui pourrait mener à la…
    Ecrit le mercredi, 29 novembre 2017 14:30
  • Mise en valeur des villes et villages francophones
    Mise en valeur des villes et villages francophones Ontario — L’Association française des municipalités de l’Ontario (AFMO) a récemment complété un répertoire des communautés franco-ontariennes à l’échelle de la province. Intitulé Notre Place, histoire de découvrir la francophonie en Ontario, le document a pour objectif de mettre en…
    Ecrit le vendredi, 24 novembre 2017 11:39
  • Val Rita-Harty : La population devra s’engager pour qu'une coop fonctionne
    Val Rita-Harty : La population devra s’engager pour qu'une coop fonctionne Val Rita-Harty — La population de Val Rita-Harty — et celle d’Opasatika — aimerait pouvoir se procurer des produits de base, des fruits et légumes, de la viande et des produits locaux dans sa communauté. Grande utilisatrice du seul supermarché…
    Ecrit le jeudi, 23 novembre 2017 13:53

RokStories

Éditorial de la semaine

Calendrier du Nord

Twitter

Member Login