FacebookTwitter
mercredi, 20 décembre 2017 07:00

Il faudra attendre 2019 pour un nouvel édifice de La Ronde

Écrit par 
Marie-France Lalonde, ministre des Affaires francophones de l’Ontario, Ludger Cloutier, chargé du projet de construction du Centre culturel La Ronde et de la campagne de financement, Gilles Bisson, député provincial de Timmins-Baie James, et Bob Chiarelli, ministre de l’Infrastructure de l’Ontario, ont discuté des plans de construction de La Ronde à Queen’s Park. Marie-France Lalonde, ministre des Affaires francophones de l’Ontario, Ludger Cloutier, chargé du projet de construction du Centre culturel La Ronde et de la campagne de financement, Gilles Bisson, député provincial de Timmins-Baie James, et Bob Chiarelli, ministre de l’Infrastructure de l’Ontario, ont discuté des plans de construction de La Ronde à Queen’s Park. Photo : Courtoisie
Timmins — Le conseil d’administration du Centre culturel La Ronde a pris la décision de mettre le projet de construction d’un nouveau centre sur la glace pour une période d’un an. Cette décision a été prise le 13 décembre afin de voir combien d’argent l’organisme pourra aller chercher.

Georges Quirion, de la firme d’architecture J.L. Richards & Associates Limited retenue pour le projet, a dévoilé deux plans architecturaux au conseil d’administration. Le plan A présente une structure de 10 600 pieds2. Le cout rattaché à ce projet s’élèverait à environ 5,4 millions $. Le plan B présente pour sa part une structure de 12 100 pieds2 à un cout approximatif de 6,6 millions $.

«On n’a voté pour aucun des plans. On a mis le projet en attente pour l’instant et on va voir combien on va amasser d’argent. Après, on va être en meilleure position pour choisir», explique la présidente du conseil d’administration du Centre, Josée Duquette. «Quand on parle de l’architecture, c’est sûr que c’est plus beau le plan B, c’est un beau design, c’est avant-gardiste, etc., et la fonctionnalité de la chose est là aussi. Donc, il y a plusieurs avantages avec le plan B, comparativement au plan A.»

Avant cet arrêt, on prévoyait le début des travaux au printemps 2018 et l’achèvement à la fin de la même année.

Son de cloche positif

Le chargé du projet de construction du Centre et de la campagne de financement, Ludger Cloutier, a récemment rencontré des représentants de trois ministères à l’Assemblée législative de l’Ontario, à Toronto. «Il y avait cinq conseillers de différents comités et des aides aux ministres. La réunion a duré environ 40 minutes et c’était très, très, très positif. Ils sont d’accord : Timmins a besoin d’un Centre culturel La Ronde, mais ça ne nous donne pas d’argent tout de suite», affirme-t-il, en soulignant que le député provincial de Timmins-Baie James, Gilles Bisson, était présent.

«C’est clair qu’on ne bâtit pas avec une dette. Il faut attendre de voir ce que Ludger va être capable d’aller chercher. De là, on va voir ce qui nous manque et une fois qu’on va avoir fait ça, on va pouvoir connaitre les montants du gouvernement, les montants à aller chercher et être en mesure de savoir ce qu’on fait. Est-ce qu’on vise le plan A ou le plan B. […] On va retarder juste d’un an la construction, c’est tout», déclare Mme Duquette.

Lu 1909 fois Dernière modification le mardi, 19 décembre 2017 14:41
Émilie Deschênes

Correspondante

Timmins

emilie@levoyageur.ca

RokStories

Éditorial de la semaine

Calendrier du Nord

Twitter

Member Login