le Samedi 26 novembre 2022
le Lundi 25 octobre 2021 3:40 Politique

Une facture qui grimpe pour Cassellholme

  Photo : Éric Boutilier
Photo : Éric Boutilier

Le réaménagement du foyer pour ainés Cassellholme à North Bay semble avancer à pas de tortue. Les municipalités qui financent le projet et qui font partie du conseil d’administration ont de la difficulté à faire avancer le projet pour différentes raisons.

Neuf municipalités devront s’endetter pour financer leur juste part du projet qui accueillera des résidents de chacune. Les contribuables de North Bay auront tout près de 80 % de la facture, suivi d’East Ferris avec 7,4 %, South Algonquin à 3,3 %, Bonfield à 2,9 %, Papineau-Cameron à 1,7 %, Chisholm à 1,5 %, Mattawa à 1,5 %, Calvin à 1,4 % et Mattawan avec 0,3 %.

Les prix des matériaux ont grimpé à des sommets faramineux depuis le dévoilement d’un rapport préparé en 2017. Les dirigeants de Cassellholme avaient évalué les couts du projet à 90 millions $, dont 55 millions $ seraient défrayés par la province.

Or, en seulement quatre ans, la facture a grimpé de 25 %.

«Toutes les neuf municipalités veulent une nouvelle demeure moderne pour Cassellholme, mais le cout du projet n’a jamais été vérifié par des experts», révèle la conseillère de North Bay, Johanne Brousseau.

«En 2020, le conseil de Cassellholme nous a informés que le projet allait couter 90 millions $. La ville avait commencé à se préparer pour avoir les moyens de payer sa portion. Par contre, lors d’une réunion spéciale du conseil municipal de North Bay au printemps 2021, le conseil de Cassellholme nous avait annoncé que le cout du projet était maintenant 121 millions $», raconte-t-elle. 

«La plupart des municipalités ont la même inquiétude, mais le conseil de Cassellholme soit n’écoute pas ou ne prend pas en considération les inquiétudes des partenaires municipaux et fonce de l’avant.»

Photo : Éric Boutilier

La complexité du projet et la révision de certains critères du gouvernement provincial sont également des facteurs qui entrent en jeu. Les élus de North Bay ne sont pas en accord avec les conditions de financement imposées par l’agence gouvernementale Infrastructure Ontario. Entre autres le fait qu’elles doivent garantir le prêt.

«En ce qui concerne la comptabilité, les municipalités ont collectivement un passif d’environ 110 millions $ (le montant de l’emprunt) au livre. Par contre, notre capacité pour emprunter pour d’autres projets municipaux est affectée», fait valoir Mme Brousseau. 

«La ville emprunte annuellement pour l’amélioration et le renouvèlement de l’infrastructure des eaux, des égouts et des chemins. On prédit que notre cote de crédit AA va baisser au niveau A, ce qui veut dire que notre taux d’intérêt pour emprunter va augmenter», explique-t-elle.

La Municipalité d’East Ferris préfère attendre quelques semaines avant de commenter la situation entourant le réaménagement de cet établissement de soins de longue durée de la région.

Le conseil de gestion de Cassellholme a pour sa part envoyé le dossier à la province et attend l’approbation du gouvernement.