le Samedi 3 Décembre 2022
le Lundi 8 novembre 2021 22:10 Santé

Le Grand Sudbury perd ses privilèges

Mise à jour COVID-19 du 8 novembre 2021

À partir du mercredi 10 novembre, le Grand Sudbury retrouvera les limites de capacité dans les établissements où la preuve de vaccination est exigée — cinéma et restaurant entre autres — et le resserrement des règles du port d’un couvre-visage.

Santé publique Sudbury et districts dit devoir agir, car son territoire mène la province en termes de taux de nouveaux cas : 151,5 par 100 000 habitants. La région en deuxième place est à 92,7 cas par 100 000 habitants.

«La situation est alarmante, mais elle pourrait encore s’aggraver cet hiver, en raison des activités intérieures qui augmenteront. Le climat d’ici est très différent de celui qui règne ailleurs dans la province. Je demande à tout le monde de travailler de son domicile, si possible, de réduire les sorties à ce qui est vraiment essentiel, de passer un test de dépistage en cas de malaise, même léger, et de prendre toutes les précautions possibles s’il doit interagir en personne avec d’autres ou choisit de le faire», déclare la médecin-hygiéniste de Santé publique Sudbury et districts, Dre Penny Sutcliffe.

Il y avait déjà plusieurs cas actifs sur le territoire le vendredi 5 novembre. Les choses ne se sont pas améliorées au cours de la fin de semaine, avec 27 nouveaux cas déclarés samedi et 34 dimanche.

Santé publique étudie également la possibilité de faire des dépistages rapides et ciblés des antigènes de la COVID-19 en milieu scolaire.

La lettre d’instructions publié aujourd’hui pour le Grand Sudbury obligera :

  • le rétablissement des limites de capacité et des exigences de distanciation physique dans les locaux qui exigent une preuve de vaccination, tout en préservant l’obligation d’y présenter celle-ci;
  • les entreprises et les organismes à s’assurer que le masque est porté lors des événements publics organisés qui se tiennent à l’intérieur, mais aussi à l’extérieur si les participants se trouvent à moins de deux mètres de personnes qui ne font pas partie de leur ménage;
  • les personnes de 12 ans ou plus qui participent activement à des activités sportives (pas seulement en tant qu’entraîneur ou officiel, notamment) à présenter une preuve de vaccination, à moins d’une exemption médicale (cette autre exigence sera aussi appliquée à l’ensemble du territoire de Santé publique).

Selon les données ci-dessous, Sudbury n’est pas le seul endroit qui connait une montée rapide des cas de COVID-19. Le Bureau de santé du district de North Bay-Parry Sound est passé de 8 cas le 29 octobre à 42 aujourd’hui. Santé publique Algoma est passé de 36 à 68 cas actifs pendant la même période.

Il y a une statistique réconfortante : le nombre de décès ne croît pas à la même vitesse.

Le Nord-Est en chiffre

À la mise à jour matinale du 29 octobre, le nombre de personnes qui ont reçu un diagnostic positif de la COVID-19 en Ontario depuis le début des tests était à 603 711 (+480). Le total incluait 589 771 (+238) guérisons et 9900 décès (+2). Il y a 127 personnes aux soins intensifs pour des maladies reliées à la COVID-19. 85,06 % de la population éligible est entièrement vaccinée.

Santé publique Sudbury et districts : 257 cas actifs (3122 au total pendant la pandémie, 33 décès).

Bureau de santé Porcupine : 8 cas actifs (2236 au total pendant la pandémie, 31 décès).

Bureau de santé du district de North Bay-Parry Sound : 42 cas actifs (854 au total pendant la pandémie, 8 décès). 

Service de santé du Timiskaming : 5 (254 au total pendant la pandémie, 3 décès). 

Santé publique Algoma : 68 cas actifs (583 au total pendant la pandémie, 8 décès).