le Dimanche 4 Décembre 2022
le Lundi 29 novembre 2021 20:23 Francophonie

Le travail de deux francophones reconnu par Science Timmins

  Photos : Courtoisie Science Timmins
Photos : Courtoisie Science Timmins

Une salle de menuiserie de Science Timmins a été rebaptisée en hommage de deux bénévoles francophones. L’atelier Coderre-Desjardins reconnait les nombreuses contributions de Claude Coderre et de Gerry Desjardins au bénéfice du centre des sciences.

La désignation est pour les deux hommes un honneur. «Je me sens très bien. Ça fait chaud au cœur», fait remarquer M. Coderre. «J’ai fabriqué des cannes, des chevaux, des wagons et des cadres pour les affiches. Quelque chose de spécial pour moi est le wagon à chevaux et le traineau en bois.»

«Ça fait un petit velours. On a fait ça pour passer le temps, indique M. Desjardins. Ce que j’aime, c’est le “pit” et le train. Ils ont été passés en entier.»

«C’était difficile pour moi de vraiment faire part de tout ce que ces deux messieurs ont fait pour nous depuis l’ouverture du village des Sciences», reconnait la présidente du conseil d’administration, Lorraine Cantin.

Photos : Courtoisie Science Timmins

«Ils ont construit des expositions d’une voie ferrée avec des trains électriques et une autre d’une mine à ciel ouvert comme nous avons ici dans les environs. Ils ont réparé plein des expositions avec lesquelles nous avons eu des petits problèmes, construit des étagères et plein d’autres choses.»

M. Coderre et M. Desjardins ont tous les deux consacré un nombre incalculable d’heures à la réalisation de divers projets dans le Village des sciences. Les dirigeants de Science Timmins ont surtout voulu souligner leur dévouement et leur passion.

«Ce sont deux hommes qui sont bien connus qui ont toujours vécu dans les environs et qui ont travaillé toute leur vie dans la communauté. Je pense quand les visiteurs vont venir à Science Timmins, se rendre devant de l’atelier et voir leurs noms, que ça va être impressionnant pour eux de voir qu’on a reconnu ces deux monsieurs pour toute l’aide qu’ils nous ont donnée.»