le Mercredi 18 mai 2022
le Mercredi 15 Décembre 2021 17:39 Décembre 2021

À vos marques, prêts, Ouragans!

Murs des Ouragans à battre, où tous les records de l’école sont inscrits. — Photo : Nadine Duclos
Murs des Ouragans à battre, où tous les records de l’école sont inscrits.
Photo : Nadine Duclos

En 2022, les défis des Ouragans à battre auront 6 ans. Mis sur pied à l’École secondaire l’Orée des Bois de Dubreuilville, cette activité principalement sportive a connu un vrai succès chez les étudiants axés sur le sport depuis ses débuts dans l’année 2016-2017.   

Cette activité exclusive, toujours dans le feu de l’action, présente plusieurs défis dans lesquels les élèves peuvent s’affronter. Tout cela dans le but de placer leur nom sur le mur de l’école dédié à leurs victoires et records durement acquis. Ce qui fait donc de celle-ci une activité intramurale pour les élèves de cette école. 

On retrouve des activités pour tous les gouts. Pour ceux qui aiment les sports d’endurance, il y a la chaise assise, la planche, les squats et le «beep test». Ensuite, des épreuves d’agilité et de maitrise, telles que le tir à l’arc, tirs aux paniers ou encore celui qui fait le plus de manchettes consécutives au ballon-volant. 

Les activités offertes sont variées, au point où toutes ne sont pas forcément de nature physique. D’autres défis sont incorporés, comme celui qui crée le bateau soutenant le plus de cents, etc. Tout cela dans le but d’inclure tout le monde de forces diverses qui leur sont propres et à la discrétion de chacun.

En effet, ces combinés de défis ont été mis en place pour faire bouger les jeunes de cette école et changer le mal de place; maintenant plus que jamais avec la pandémie. 

«Ça donne l’opportunité aux élèves de travailler leur persévérance, leur engagement vers un but et d’allumer la flamme de la compétition. C’est une façon de mettre de la vie dans l’école tout en motivant les élèves à soulever des défis», dit la directrice de l’École secondaire l’Orée des Bois, Chantal Guertin Cousineau. 

L’idée a été suggérée par Michel-André Cousineau, professeur de multiples matières et entraineur de l’école, qui a eu l’idée, en raison de sa curiosité, de documenter les limites des jeunes pour savoir jusqu’où ils étaient prêts à se pousser. Puis, de fil en aiguille, les Ouragans à battre a vu le jour avec le nom de l’activité tiré de l’emblème de l’école. Celle-ci étant un ours polaire pris dans un ouragan et dont la fierté règne dans l’esprit compétitif de ces adolescents. 

Cependant, certains records restent imbattus dans plusieurs catégories, telles que Cléo Bélanger pour le record de la planche de 4 min et 48 secondes en 2016. Ou encore le «bench press» de 105 livres par Jennifer Bernard et celui de Foster Hoffman avec 235 livres en 2018. Puis, finissant en beauté, le «beep test» au niveau 17,9 par Zachary Lord en 2018. Ceux-ci laissent les générations futures brulant d’envie de battre les anciens à leurs limites d’autrefois.