le Samedi 21 mai 2022
le Mercredi 15 Décembre 2021 16:55 Décembre 2021

L’Est canadien sous des yeux ontariens : deuxième partie

Le village de Percé en Gaspésie. — Photo : Anij St-Jean
Le village de Percé en Gaspésie.
Photo : Anij St-Jean

Comme promis, je vous reviens avec la deuxième partie de mon voyage dans l’Est canadien. À la fin de ma première chronique, mes parents et moi-même étions à un petit village qui s’appelle Les Escoumins, où nous avions participé à une expédition d’observation de baleines. Le lendemain était notre plus grande journée sur les motos, mais aussi la plus belle!

Gaspésie

Le 25 juin, lors de notre troisième journée sur la route, nous avions un horaire à respecter. Nous devions prendre deux traversiers : le premier pour traverser la rivière Saguenay et l’autre pour traverser le fleuve Saint-Laurent pour que nous puissions nous rendre en Gaspésie. 

Ce jour-là, nous avons passé en total 8 heures sur les motos. Afin de respecter notre horaire, nous avons voyagé vite, mais avec la construction sur l’autoroute, c’était un peu difficile. 

Le paysage a commencé à devenir de plus en plus haut en relief et nous avons suivi le fleuve toute la journée jusqu’à ce que nous arrivions à Baie-Comeau, où nous avons pris le traversier. Sur le traversier, nous avons rencontré d’autres gens qui voyageaient en moto. Nous avons tous entassé nos motos ensemble dans le traversier et, pendant deux heures, nous avons regardé la rive de Gaspésie s’approcher. 

Vers 13 h, nous sommes arrivés à Matane et nous avons conduit sur l’autre rive du Saint-Laurent pendant des heures. Ici, le relief était moins prononcé. Cependant, plus nous progressions sur l’autoroute, plus les montagnes s’élevaient. Nous avons voyagé sur la rive du fleuve et en Gaspésie; j’ai vu les fameuses falaises, c’était de toute beauté! J’ai trouvé ça incroyable que la nature puisse produire de si belles choses. 

Ce soir-là, nous avons dormi dans un petit hôtel pour avoir un meilleur sommeil que si on dormait dans la tente. Il a plu ce soir-là et, le lendemain, les motos étaient trempées. Mais, ceci ne nous a pas arrêtés! 

Notre premier arrêt ce matin-là était à Percé et nous avons passé plusieurs heures dans le village en admirant les beautés du rocher Percé. Puisque c’était la semaine de vacances de construction au Québec, tout était réservé. Nous avons essayé de trouver un terrain à trois campings avant de finalement trouver une place dans un terrain dans la ville de Carleton-sur-mer. Nous avons partagé notre zone de camping avec un Québécois qui voyageait en Gaspésie en motocyclette et qui revenait du Nouveau-Brunswick.  

En soirée, une grosse tempête s’est abattue sur le village et la tente s’est presque envolée — même avec nous dedans! C’était épeurant. Il a plu toute la nuit, j’étais trempée de la tête aux pieds dès que je sortais de la tente. Le lendemain, nous avons pris la route vers Campbellton au Nouveau-Brunswick. 

Le voyage continuera dans ma prochaine chronique d’où je raconterai mon voyage au Nouveau-Brunswick. 

Photo : Anij St-Jean