le Mercredi 17 août 2022
le Mercredi 15 Décembre 2021 4:26 Francophonie

L’Ordre de la Pléiade de l’APF pour Claude Chabot

Ordre de la Pléiade de l’APF

Claude Chabot est le seul récipiendaire de l’Ordre de la Pléiade 2021 résident du Nord de l’Ontario. La distinction remise par l’Assemblée parlementaire de la francophonie (APF), section de l’Ontario, reconnait son travail de défense de la langue française à Kapuskasing, mais aussi son engagement dans plusieurs organismes de justice sociale.

Il était présent lors de l’implantation de la radio communautaire CKGN. La station étant ouverte depuis 28, son engagement a commencé il y a 30 ou 32 ans, dit-il. 

Il a rapidement élargi la portée de ses actions. Il est devenu membre du conseil d’administration de l’Alliance des radios communautaires du Canada (ARCC) et du Mouvement des intervenants en communication radio de l’Ontario (MICRO) il y a environ 25 ans.

La radio francophone est importante pour lui pour «garder nos petites communautés informées sur ce qui se passe et, en plus, dans leur propre langue. Ç’a toujours été important pour moi de garder la francophonie active dans ma vie et autour de moi. Si on ne le fait pas, c’est bien facile d’être assimilé et de tomber plus du côté anglophone.»

Il ne faut jamais arrêter de revendiquer, dit-il. Il a cependant remarqué que «de se faire entendre, se faire voir, dire qu’on existe» a toujours été plus facile lorsque le député local est francophone.

Il a également fait partie des organisateurs de la plus grosse St-Jean en Ontario, toujours dans l’optique de promouvoir la langue française. Il continue à l’appuyer en s’assurant qu’il y a toujours un membre de la radio CKGN au comité organisateur de la St-Jean.

Actions sociales

Claude Chabot n’est pas resté cantonné à la radio et la francophonie. Il a également appuyé le travail des Services à la famille et à l’enfance du Nord-Est de l’Ontario, le programme Justice réparatrice pour les Jeunes, la Clinique Juridique du Grand Nord et le Centre de santé communautaire de Kapuskasing et région. 

«Je suis un des chanceux qui n’a pas eu de problème avec la justice en grandissant. Je trouve ça important d’écouter ces jeunes-là, ce qu’ils ont à dire», dit-il. M. Chabot a justement écouté plusieurs d’entre eux dans son bénévolat pour le programme Justice réparatrice pour les Jeunes. «C’est de donner une deuxième chance. Parce que quand tu as un casier judiciaire jeune, ça peut casser ta vie.»

Faire tout ça seul n’est pas non plus l’idéal à son avis. Il a participé à certaines activités avec sa femme et a toujours encouragé les autres à donner de leurs temps et implanter de nouveaux services.

N’ayant pas tendance à se vanter de toutes ses activités, M. Chabot ne savait pas que la directrice du MICRO, Marie-Gaëtane Caissie, avait déposé sa candidature. Il a appris la nouvelle quelques heures avant l’envoi du communiqué, le 8 décembre.

Il est passé à un cheveu de ne pas répondre à ce numéro inconnu pendant qu’il était hors de la ville. Pensant que quelqu’un avait peut-être besoin d’un coup de main, il a finalement répondu. «Quand tu ne t’attends pas à ça, les mots ne viennent pas.»

L’annonce de sa nomination a entrainé une série de messages de gens qui lui racontent l’impact positif que M. Chabot a eu dans leur vie. «Ok! Je ne savais même pas que j’avais cet impact-là en faisant tout ça. Tu le fais, parce que tu veux le faire et tu changes la vie des gens sans le savoir!»

Ordre de la Pléiade 2022

L’APF remettra l’Ordre de la Pléiade à cinq autres personnes lors d’une cérémonie au printemps 2022. 

Les autres récipiendaires sont François Bergeron, rédacteur en chef du journal L’Express de Toronto et présentement président de Réseau.Presse; Jean-Rock Boutin de Toronto, vice-président à la Fédération des ainés et des retraités francophones de l’Ontario (FARFO) et cofondateur de FrancoQueer; Édith Dumont d’Ottawa, vice-rectrice aux partenariats, collectivités et relations internationales de l’Université de l’Ontario français; Lisette Leboeuf de Radio-Canada à Windsor; et Dre Lyne Pitre, professeure de médecine à l’Université d’Ottawa et membre de plusieurs comités au sein de l’Hôpital Montfort.

L’APF a également ouvert la période de mise en candidature pour les prix de 2022. La date limite est le 9 janvier 2022. Tous les détails sont disponibles ici.