le Jeudi 1 Décembre 2022
le Jeudi 16 Décembre 2021 16:08 Éducation

La province intervient finalement pour aider la Laurentienne

  Photo : Archives
Photo : Archives

Le gouvernement de l’Ontario deviendra le prêteur du débiteur-exploitant (DIP) pour l’Université Laurentienne. Le ministère des Collèges et Universités remboursera la firme qui a prêté 35 millions $ à la Laurentienne et prendra sa place. D’autres montants sont accordés à l’établissement. (J.C.)

«La Province a aussi indiqué son intention de convertir le financement de débiteur-exploitant en prêt à long terme lorsque la Laurentienne émergera de la procédure» en vertu de la Loi sur les arrangements avec les créanciers de compagnie (LACC), indique la Laurentienne dans son propre communiqué.

Plus tôt cette année, lorsque le gouvernement Ford avait accordé des millions de dollars aux institutions postsecondaires pour couvrir les couts supplémentaires engendrés par la COVID-19, la Laurentienne n’avait rien reçu en raison de sa situation financière, avait justifié le gouvernement à l’époque. La province a maintenant décidé de remettre 6 millions $ à l’université sudburoise comme appui financier aux couts engendrés par la COVID-19.

Finalement, la Laurentienne ajoute que le gouvernement s’engage également à fournir jusqu’à 22 millions $ pour «une protection du corridor des inscriptions et du rendement». Le Voyageur tente d’obtenir plus de détails sur ce montant.

Finalement, le mandat du conseiller spécial auprès du gouvernement, Alan Harrison, sera prolongé. Il avait été mandaté par le gouvernement pour étudier la situation de la Laurentienne avant l’application de la LACC.

«Avec cette annonce, les nouveaux candidats qui songent à étudier à la Laurentienne seront davantage convaincus de le faire dans le Nord, dans une université entièrement restructurée», affirme la Laurentienne.

Conseil des gouverneurs

L’Université Laurentienne ajoute que les cinq sièges de son conseil des gouverneurs réservés à des personnes nommées par le lieutenant-gouverneur en conseil sont maintenant vacants. Deux l’étaient déjà, les trois autres membres ont démissionné aujourd’hui de même que huit autres membres du conseil.

Le conseil des gouverneurs comporte 25 sièges au total.

La province devrait rapidement nommer cinq nouveaux membres, indique-t-on.