le Lundi 5 Décembre 2022
le Vendredi 17 Décembre 2021 18:53 Tourisme et voyages

Le tourisme canadien durement touché par la COVID-19

Environ 72 % des entreprises touristiques canadiennes hors Québec ont connu une baisse de revenus en raison de la pandémie. L’Ontario s’en sort par contre mieux que les autres régions canadiennes. 

L’étude intitulée Enquête sur les impacts de la COVID-19 et sur l’offre francophone et bilingue auprès d’entreprises touristiques au Canada a été réalisée par la firme Léger pour le compte du Réseau de développement économique et d’employabilité (RDÉE). Elle a été menée par l’entremise d’un sondage web entre le 1er septembre et le 10 octobre. 

Il y avait 142 répondants, dont seulement 29 se retrouvaient en Ontario. Quarante-quatre provenaient de l’Ouest canadien tandis que 69 se retrouvaient dans les provinces de l’Atlantique. 

Parmi les entreprises touristiques sondées, 72 % ont vu une baisse de revenu. Plus de  la moitié (52 %) a vu son nombre d’employés changer depuis le début de la pandémie. 

Les entreprises touristiques ontariennes semblent avoir mieux résisté à la pandémie que celles de l’Ouest ou de l’Atlantique. Alors que 77 % et 80 % des entreprises touristiques des provinces de l’Atlantique et de l’Ouest canadien ont connu une baisse de revenu, seulement 48 % des entreprises ontariennes ont vu une telle décroissance. 

De plus, alors que seulement 6 % des entreprises des provinces de l’Atlantique et 5 % des provinces de l’Ouest ont vu une augmentation de revenu, les entreprises de l’Ontario ont eu plus de succès avec une augmentation des 21 % de leurs revenus et un autre 21 % indiquant que leur revenu est resté stable. 

Amélioration des services en français recherchés

Une grande majorité (83 %) des entreprises sondées offre des services en français, dont deux tiers (65 %) en offrent en tout temps. 

On constate que «les acteurs touristiques francophones hors Québec ont le désir d’attirer davantage les clientèles francophones». Notamment, 88 % des entreprises souhaitent que la RDÉE Canada leur transmette des documents ou de la formation pour améliorer leur relation avec le marché francophone. De ces répondants, la moitié souhaitent connaitre des «meilleures pratiques [de] markéting vers le marché francophone». 

L’innovation forcée pour plusieurs

Le rapport de la RDÉE Canada permet de constater «que plusieurs ont su se réinventer pour la relance» et que les entreprises sondées «confirment que la COVID-19 a été synonyme de baisse de revenu». 

Le rapport conclut qu’un peu plus du trois quarts (76 %) des entreprises sondées croient que la pandémie a forcé leur organisation à proposer des offres «ciblées et innovantes». Notamment, 21 % des entreprises touristiques ont développé leur présence en ligne. 

Parmi les répondants, 49 % offrent des activités et expériences touristiques comme des tours guidés, des activités sportives et attraits touristiques. Environ un tiers de ses entreprises (35 %) offrent des services dans les arts et cultures comme un festival, tandis que 27 % offrent du tourisme gastronomique comme des expériences culinaires. Seulement 25 % qui offrent de l’hébergement. Finalement, 24 % offrent d’autres produits et services. 

Le rapport complet est disponible sur le site web de RDÉE Canada au https://rdee.ca/