le Mercredi 17 août 2022
le Jeudi 30 Décembre 2021 15:53 Arts et culture

Quand l’environnement brise le 4e mur

Un conte de l’apocalypse

Le débat sur le changement climatique est très présent sur la scène politique et sociale ces dernières années, surtout grâce au mouvement #FridaysForFuture, lancé par Greta Thunberg et présent, entre autres, à Sudbury.

Il s’agit du sujet de la toute nouvelle pièce de théâtre de Robert Marinier, Un conte de l’apocalypse (Éditions Prise de parole, 2021). Dans un futur pas si loin, le Parti vert du Canada a organisé un coup d’État et Elizabeth May, cheffe du parti, est alors arrêtée. On exécute tous ceux et celles qui sont présumés coupables d’avoir participé à l’inaction face au changement climatique.

On y rencontre le personnage Guy Coudonc — qui arrive constamment à briser le quatrième mur —, père de Denis qui est le chef des rebelles. Guy «[est] accusé d’avoir ou bien nié le réchauffement de la planète et/ou nié le fait qu’il est causé par l’activité humaine et/ou — plus probablement — fait obstruction pour empêcher la société de prendre les mesures nécessaires pour le combattre.» (p. 44) 

Il se voit donc condamner à mourir devant un peloton d’exécution, mais il se rend compte, grâce à un monologue empreint de métadiscours, qu’il est le personnage principal de la pièce et, donc, qu’il est impossible de le tuer. Il arrive à s’évader grâce à son fils et crée une commune au lac des Canards avec tous les prisonniers qui ont été libérés en même temps que lui. Il devient ainsi le leadeur d’une commune agricole qui parait, de l’extérieur, être une utopie de ce que le monde devrait être.

Cette pièce de théâtre est vraiment intéressante par la présence du métadiscours constant dont Guy Coudonc fait usage, puisqu’il arrive à parler à l’auditoire. Ce n’est pas une pratique courante au théâtre, ce qui offre une tout autre dimension au texte.

De plus, le fait que la pièce ait pour trame de fond les problèmes liés aux changements climatiques et politiques à la suite des rébellions, énoncés ici et là par un héraut, fait réfléchir le lecteur quant à ses actions face à la lutte pour sauver la planète. En fait-on réellement assez en ce moment? 

Un conte de l’apocalypse est une pièce de théâtre qui force à réfléchir au rôle du personnage principal dans la pièce ainsi qu’aux enjeux liés à l’environnement. Il s’agit d’un excellent texte de Robert Marinier.