le Vendredi 9 Décembre 2022
le Mercredi 5 janvier 2022 4:20 Arts et culture

Des thèmes de sagesse et de jeunesse

Une des œuvres de Lise Poitras — Photos : Courtoisie
Une des œuvres de Lise Poitras
Photos : Courtoisie
Exposition Petit Noël

La galerie d’art Alex Dufresne a présenté son exposition annuelle Petit Noël pour faire la promotion de peintures, de photographies, de poterie et d’artisanat pendant le temps des Fêtes.

Les œuvres d’une quarantaine d’artistes, dont celles des Franco-ontariennes Lise Poitras et Renée Michaud, ont été mises en vitrine à l’intérieur de cette salle du Musée de Callander jusqu’au 30 décembre.

L’experte

Peintre depuis plus de 25 ans, Mme Poitras a récemment créé un tableau en pastels d’un petit ourson endormi. Son œuvre a surtout un effet apaisant pour les jeunes qui vivent parfois des moments d’angoisse, surtout ces jours-ci.

«Je trouve que c’est relaxant pour des enfants qui le regardent. Ils apportent peut-être un peu de sécurité, car il n’y a pas de COVID dans le monde de l’ourson», explique-t-elle.

«Cette année, c’est encore l’histoire de la COVID. Je trouve que les enfants sont beaucoup stressés. Ils ont beaucoup d’anxiété, alors je crois que s’ils ont un petit ourson qu’ils peuvent regarder pour dormir, que c’est encore mieux.»

Grand-mère, Mme Poitras aime bien créer des objets d’art qui rassurent et réconfortent ses petits-enfants. «Ils adorent regarder toujours les petits oursons, parce qu’ils savent que ça vient de grand-maman. Ça les repose. Pour mettre quelque chose dans une chambre d’enfant, ça prend quelque chose qui est relaxant pour ne pas les épeurer», remarque-t-elle.

Mme Poitras est également une créatrice qui travaille avec des peintures en huile et du métal.

La relève

Renée Michaud est une artiste émergente de Bonfield qui vient de terminer ses études postsecondaires à Ottawa en 2009. Elle est revenu vivre dans le Nord pendant la pandémie pour être plus près de sa famille et de la nature. Poète, DJ et rappeuse, cette jeune femme franco-ontarienne a commencé à faire de l’art visuel en 2019 sous le nom d’artiste Uneety.

Elle a soumis deux œuvres pour l’exposition Petit Noël : une peinture intitulée Le flux des fleurs (Feel the flow of the flowers) et une sculpture en argile avec la désignation Puissance (Strength) — la première œuvre d’art visuel qu’elle a vendu.

Photos : Courtoisie

«La première est une œuvre de médiums mixtes. Dans l’arrière-plan, on avait une représentation des vagues dans le lac Nipissing. C’était fait en de la peinture acrylique bleue et blanc», décrit Mme Michaud.

«Dans le premier plan, j’ai placé des fleurs tridimensionnelles de différentes couleurs qui ont été faites à la main. Je les ai placés sur la crête des vagues pour former un genre de rivière de fleurs flottant sur le lac. Pour les fleurs qui étaient plus vives et plus vibrantes en couleur, ça symbolisait les moments et les émissions les plus plaisantes de la vie. Pour les fleurs plus foncées ou noires, elles représentaient les défis et difficultés de la vie.»

«Ensemble, elles forment un courant à l’infinie. Un symbole de l’âme. Pour moi, la sieste est une célébration de la vie, de la beauté, de la nature et de la spiritualité.»

Pour Mme Michaud, l’art visuel est en quelque sorte un exutoire créatif. «C’est un conteneur pour mes émotions. Souvent, c’est pour des émotions difficiles», précise-t-elle.

«En faisant de l’art, c’est comme un processus personnel qui me permet de faire du sens de mes expériences et aussi de les traduire en quelque chose d’harmonieux qui sert comme un point de départ pour les discussions avec des autres et pour la connexion.»