le Samedi 28 mai 2022
le Dimanche 16 janvier 2022 15:47 Francophonie

Moonbeam fête ses 100 ans en 2022

Kilo, la mascotte du village, dans sa soucoupe volante. — Photo : Andréanne Joly
Kilo, la mascotte du village, dans sa soucoupe volante.
Photo : Andréanne Joly

Le Canton de Moonbeam a 100 ans. Les festivités se prolongeront toute l’année au village avec maintes activités grand public et la diffusion de capsules vidéos. Pour l’instant, les rendez-vous sont donnés dans les sentiers et en virtuel depuis le Centre culturel. 

L’exposition historique présentée par le Centre culturel est l’une des premières manifestations de l’anniversaire. «On parle beaucoup de nos familles qui ont fondé Moonbeam, c’est super intéressant», décrit l’agente de développement économique et présidente du comité organisateur, Adèle Tremblay (qui quittait son poste vendredi dernier). Elle nomme les LeSaux, les Della Pieta, les Léonard, les Potvin, «dont les enfants et les petits-enfants habitent encore à Moonbeam». 

L’exposition a été préparée par Murielle Turcotte, responsable du Centre culturel, membre du comité organisateur et conseillère municipale de 1994 à 2018. Elle y est arrivée grâce aux documents des 75e et 90e anniversaires, à des archives familiales et à des témoignages. «C’est vraiment touchant, avec les photos», trouve Adèle Tremblay. 

Ce survol historique a été adapté pour une livraison virtuelle et peut être consulté sur les pages Facebook du Canton de Moonbeam et du Centre culturel Moonbeam

Si les restrictions sanitaires imposées par la province sont levées le 26 janvier, l’exposition pourra bien être présentée au Centre culturel jusqu’au 12 février, comme prévu. Murielle Turcotte songe aussi à la remonter cet été.

Aussi, pour revenir sur les 100 ans du village, des capsules vidéos seront publiées mensuellement sur le site internet moonbeam100.ca.

Photo : Courtoisie

Des sentiers festifs

Le Canton célèbrera son passé, mais aussi son présent. Ça passera par l’utilisation des sentiers nature, un réseau polyvalent de 34 km aménagé en 2003. 

Déjà, un tronçon entre la patinoire, le club de golf et la rue Marco a été transformé en sentier glacé d’environ 450 m. Adèle Tremblay a entendu de bons commentaires. «Les gens nous remercient. C’est une nouvelle façon de les utiliser, qu’on n’a pas dans la région.» 

«Les jeunes adorent ça», observe Murielle Turcotte. Elle espère que l’initiative se renouvèlera, anniversaire ou pas. 

Une course à vélo, une chasse au trésor et un sentier d’Halloween (aussi une première) sont prévus dans les sentiers plus tard dans l’année.  

En personne, à l’intérieur?

D’autres activités en personne et à l’intérieur sont prévues, mais demeurent soumises aux restrictions sanitaires. Par exemple, du 22 au 24 juillet, on prévoit deux spectacles d’humour, présentés à Moonbeam par le Centre régional de loisirs culturels de Kapuskasing. «Il faut que la pandémie le permette, sinon ce sera peut-être virtuel», indique Adèle Tremblay. 

En décembre, pour clore les festivités, un banquet est prévu. 

Une programmation à dévoiler

Avec le départ de l’agente de développement économique du village et présidente du comité organisateur des festivités, le comité de huit bénévoles doit assurer la relève. Certaines activités pourraient être modifiées, retirées, ajoutées. Les restrictions sanitaires auront aussi un effet sur la programmation. 

Relevons aussi qu’un livre sur l’histoire du lac Rémi, zone de villégiature qui fait partie du Canton, est en préparation. L’initiative de Debbie Blais et de Gilbert Peters n’est pas reliée aux festivités, mais pourrait être lancée en 2022. 

La soucoupe

La soucoupe de Moonbeam s’est posée en 1991 à côté du kiosque touristique, construit l’année précédente près de la route 11. Murielle Turcotte se souvient qu’il avait été question d’installer un castor, pour correspondre à la marmotte de Fauquier. Ce n’est pas ce qui est arrivé. 

«On avait embauché une firme pour voir ce qui serait le plus représentatif à cause de notre nom», explique l’ex-conseillère municipale. «On a choisi la soucoupe, selon le rapport du consultant.»

Un bon choix, selon Adèle Tremblay : «la personne qui a décidé qu’on allait avoir une soucoupe volante a fait un bon move», lance-t-elle en riant. Étudiante, elle a travaillé à l’ombre de l’objet volant. «C’est incroyable le nombre de gens qui arrêtent au kiosque touristique grâce à la soucoupe.» Ils se font alors diriger vers le restaurant, l’épicerie, les campings. Murielle Turcotte fait le même constat : «Il y a du monde qui arrête là, c’est incroyable.»

Photo : Andréanne Joly

Moonbeam a porté officiellement le nom de Canton de Fauquier jusqu’en 1982. Le village voisin, Fauquier, faisait partie des Cantons de Shackleton et de Machin, aussi incorporés en 1922. Il est devenu le Canton de Fauquier-Strickland en mai 1984.

Photo : Courtoisie

La fondation de Moonbeam en 5 dates

1911 : Arrivée de la famille Primeau, agent du chemin de fer

1913 : Établissement de colons en provenance de Montréal, Ste-Agathe et Saint-Jovite : les Léonard, St-Aubin, Dufour, Millette, Fay, Pagé et Gagnon

1919 : Ouverture de la première école et construction de l’église 

1920 : Construction d’un premier chalet près du lac Rémi

1922 : Constitution du Canton de Fauquier; première rencontre du conseil le 9 janvier. Le nom de Canton de Moonbeam sera adopté en 1982.