le Samedi 21 mai 2022
le Jeudi 20 janvier 2022 19:09 Éducation

Une capsule d’info du Nord sur les Premières Nations se forge un créneau enviable

Trente des capsules éducatives créées à Sudbury Vous l’savez astheure, sont maintenant disponibles sur la plateforme d’enseignement en ligne du Groupe Média TFO, idello.org. Les vidéos sur l’histoire et l’héritage des Premières Nations, des Inuits et des Métis étaient déjà diponisbles sur YouTube, mais elles gagnent ainsi une plus grande visibilité auprès des éducateurs de partout en Ontario et au Canada.

Les courtes vidéos sont produites par le médiateur culturel en éducation autochtone du Conseil scolaire public du Grand Nord de l’Ontario (CSPGNO), Stéphane Paquette. Elles contribuent à entretenir des relations respectueuses avec les communautés. Informés dès leur plus jeune âge, les élèves sont éduqués aux valeurs citoyennes et au respect des perspectives autochtones et de leurs nombreuses contributions à la société.

Le créateur est heureux que son projet né par la force des choses gagne en notoriété et «que des gens trouvent que c’est assez bon pour être partagé». 

«Nous avons à cœur de telles initiatives qui contribuent à former les jeunes à devenir des agents de changement, un principe clé de l’éducation à la citoyenneté mondiale», confie la vice-présidente Continuum d’apprentissage du Groupe Média TFO, Julie Caron.

Les capsules informatives Vous l’savez astheure favorisent l’esprit critique des élèves et leur permettent de remettre en question des connaissances, idées et perspectives socioculturelles généralement répandues et souvent erronées. Ces jeunes seront par la suite des agents de changement.

«Les capsules sont un côté positif de la COVID, raconte Stéphane Paquette. Je me suis demandé comment rejoindre le plus de monde possible dans notre conseil. Je trouve ça important que tu sois enseignants/enseignantes, que tu sois concierge, que tu sois secrétaire, que tu puisses les voir.»

«Stéphane Paquette, grâce à son expérience personnelle et son grand talent, a su intéresser et faire découvrir la richesse culturelle des peuples autochtones aux élèves, aux membres du personnel et à toute la communauté scolaire. C’est avec une approche hautement créative qu’il s’attache à rappeler et célébrer la place fondamentale qu’occupent les peuples autochtones dans notre société canadienne et leurs nombreuses contributions à son essor», déclare la directrice des communications au CSPGNO, Carole Dubé.

Apprendre pour enseigner

M. Paquette a lui-même beaucoup appris, du départ modeste de sa chambre à coucher jusqu’à aujourd’hui. Aussi bien comment créer des capsules informatives condensées — il tient à ne pas dépasser 6 minutes — que sur la culture autochtone. «Je ne me prends pas pour un expert. Je le fais avec humilité pour apprendre moi aussi. Ça vient aussi du fait que moi, je ne le savais pas. Voici ce que moi je n’ai pas appris quand j’avais votre âge.»

Au cours de la première année, il rattachait les capsules à l’actualité. Maintenant, il ratisse un peu plus large. Les capsules abordent des sujets un peu plus connus, comme la Journée du chandail orange, les traités, etc., mais elles font également découvrir des personnalités et des évènements peu connus. 

Par exemple, le fait que trois joueurs de la Ligue nationale de hockey — Ted Nolan et ses fils Brandon et Jordan — sont des Autochtones de Garden River, près de Sault-Ste-Marie. Une série de trois vidéos sur le jeu de crosse vient également d’être mise en ligne. Il n’hésite pas à parler des sujets plus difficiles, comme la rafle (ou «scoop») des années 1960, les préjugés et les stéréotypes.

Grâce à la diffusion des capsules sur Facebook et YouTube, il était déjà parvenu à contacter des gens et des Autochtones de l’extérieur du Nord de l’Ontario. Il a également reçu des suggestions de sujets.

«J’espère juste qu’on les voit et que quelqu’un dise qu’elles méritent d’être refaites avec un plus gros budget!, lance à moitié à la blague Stéphane Paquette. Je vois les possibilités de ces capsules-là.»