le Lundi 5 Décembre 2022
le Mardi 25 janvier 2022 4:35 Économie et finances

Hausse marquée des prix et de la demande de logements dans le Nipissing

  Photo : Éric Boutilier
Photo : Éric Boutilier

Le marché de l’immobilier est en pleine effervescence dans la région de North Bay. Les acheteurs d’une maison unifamiliale paient en moyenne 78 % plus cher qu’il y a près de deux ans.

La situation s’explique largement par le nombre de personnes qui décident de quitter les grandes villes pour venir s’installer en région, où le prix des logements est plus abordable que dans le sud.

Depuis le début de la pandémie, le cout moyen d’une maison à North Bay est passé de 216 800 à 385 100 $, une aubaine pour les Torontois qui ont besoin d’un répit des prix exorbitants dans la métropole.

«La COVID a fait l’opposé de ce qu’on pensait que ça allait faire. Il y a une grande augmentation de demandes pour notre région, surtout des gens qui déménagent du sud de l’Ontario au nord, et ça devient de plus en plus fort», remarque l’agent immobilier, David Weiskopf.

«Ce sont deux facteurs [l’offre et la demande] qui font que les prix augmentent. Cet hiver, on a très peu d’inventaire, mais beaucoup de demandes. La majorité des propriétés qui se vendent ont plusieurs offres.»

La valeur des maisons pourrait bien continuer à grimper au cours des 12 prochains mois avant de se stabiliser. La ville de North Bay est pour une deuxième année consécutive l’endroit le plus populaire où les camions de U-Haul finissent leur trajet.

Un plan de croissance qui rapporte pour la ville

La Ville de North Bay est, pour une deuxième année consécutive, l’endroit où les camions de U-Haul finissent leur trajet. La compagnie de location de camion de déménagement rapporte que 59,2 % des déplacements à sens unique en 2021 ont été faits à destination de cette communauté nord-ontarienne. Sudbury arrive en troisième place.

Le phénomène s’explique en partie par le plan de croissance de la ville qui a été mis à exécution pour attirer de nouveaux résidents et des investissements de l’extérieur. Depuis quelques années, de nombreux travailleurs et entrepreneurs voulant une meilleure qualité de vie comparée à ce qui est offert dans les métropoles choisissent de s’installer à North Bay.

La conseillère Johanne Brousseau estime que les démarches prises par la ville ont contribué à l’augmentation de l’activité économique.

«Beaucoup de nouveaux résidents ont des emplois qui consistent à faire du travail virtuel à domicile. On a aussi de nouvelles entreprises qui viennent s’installer ici. Les maisons se vendent  comme des petits pains chauds et le résultat mensuel de l’association des agents d’immeuble le démontre», rapporte la présidente du comité des services communautaires.

«Les compagnies de construction sont très occupées. Le département du développement économique travaille très fort à faire connaitre les atouts de notre ville sur les réseaux sociaux», précise-t-elle. 

«La pandémie a encouragé le déménagement de gens des grandes villes aux petites villes, mais North Bay était déjà très bien positionné avec le markéting. Je suis certaine que le recensement de 2021 va démontrer une croissance grâce à l’aide de l’immigration et aussi à cause de la pandémie.»

Le rapport municipal déposé aux élus de North Bay en décembre sera présenté au comité à la fin du mois de février lorsque les résultats du recensement seront connus.

Des prix qui reste plus abordables qu’ailleurs

«On voit plus de diversification dans la région et je pense que c’est bon pour le Nord», indique le représentant francophone. «Les gens locaux pensent que les prix sont très chers, mais comparés au restant de la province, c’est encore très raisonnable. C’est pour ça qu’on voit que ça continue et que les rapports U-Haul démontrent que pour deux ans, North Bay est l’endroit avec le plus de mouvement.»

«Je crois qu’on va avoir un marché semblable pour 2022. Après ça, espérons que ça va se stabiliser. C’est trop difficile de savoir, car c’est un marché comme on n’a pas vu avant», conclut M. Weiskopf.

La ville de North Bay est la seule communauté du Nord de l’Ontario qui figure dans un rapport comparatif publié par l’Association canadienne de l’immeuble (ACI).

Ville mars 2020 décembre 2021 % d’augmentation
Oakville et Milton
1 125 300 $ 1 690 500 $ 50 %
Mississauga 1 074 600 $ 1 450 300 $ 35 %
Toronto 979 000 $ 1 429 300 $ 32 %
Région de Barrie 540 500 $ 876 200 $ 38 %
Ottawa
554 900 $ 749 600 $ 26 %
Région du Niagara 471 800 $ 744 100 $ 58 %
London et St-Thomas 440 600 $ 710 400 $ 38 %
Kingston 368 000 $ 546 400 $ 26 %
North Bay 216 800 $ 385 100 $ 78 %