le Samedi 3 Décembre 2022
le Mardi 25 janvier 2022 4:51 Sports

Tout près d’une trentaine d’athlètes qui maitrise le français dans les équipes de la NOJHL

  Photo : Shutterstock
Photo : Shutterstock

De nombreuses équipes de la Ligue de hockey junior A du Nord de l’Ontario (NOJHL) ont au moins un joueur francophone ou francophile dans leurs rangs. Malgré la pause-pandémie mise en place au début de janvier, ces 28 sportifs ont été en mesure de disputer plus d’une vingtaine de matchs depuis le mois de septembre 2021.

Les Lumberjacks de Hearst ont le plus grand nombre d’athlètes maitrisant la langue de Molière cette saison avec sept. Ils ont fait signer deux attaquants et un défenseur franco-ontariens, Alexandre Blais (Mattice), Mathieu Comeau et Justin Carrière (Hearst). Quatre joueurs québécois — Zachary Demers (St-Hubert), Ryan Glazer (St-Lazare), Raphaël Lajeunesse (Mont-Laurier) et Maxandre Pelletier (Rimouski).

Photos : Courtoisie

Les Cubs du Grand Sudbury ont un total de cinq joueurs venant de l’Ontario français; Jaxon Bédard (Mississauga) et Mathieu Morin (Hearst), les deux gardiens de but Jake Marois (Sudbury) et Joël Rainville (Sturgeon Falls) et le défenseur Cole Quevillon (Oro-Medonte).

Les Rapides de Rivière des Français ont trois attaquants francophones avec Chase Lefebvre (North Bay), Noah Racine (Barrie) et Ryan Goral (Dollard-des-Ormeaux, Québec); et un défenseur, Brandon Hass (Alban).

L’Express d’Espanola et les Thunderbirds de Sault-Ste-Marie en ont trois chacun. On retrouve dans l’alignement de l’Express les attaquants Yan Bessette (Bourget), Ben Lacroix (Hanmer) et Todd McBain (Maxville). Les Thunderbirds ont pour leur part les deux attaquants Kelsey Ouellet (Kapuskasing) et Youssef Chaouachi (Salambo, Tunisie) ainsi que le défenseur Kyle Trottier (Kapuskasing).

Le Crunch de Cochrane et les Gold Miners de Kirkland Lake ont chacun recruté un attaquant et un défenseur francophone ou francophile. Pour le Crunch, il s’agit de Sébastien Ouimet (Vankleek Hill) et Alexis Clément (Drummondville, Québec). Du côté des Gold Miners, le club a intégré Camille Marcoux (Goose Bay, Terre-Neuve-et-Labrador) et Sam DeMauro (Laval, Québec).

Les Beavers de Blind River et les Voodoos de Powassan n’ont qu’un seul francophone cette saison, soit le gardien de but local Patrick Boivin (Blind River) et l’attaquant Easton Robitaille de (Sherbrooke, Québec).

On ignore pour le moment si les Red Wings d’Elliot Lake et le Rock de Timmins ont des joueurs francophones ou non cette saison.

Les équipes de la NOJHL devraient reprendre leurs activités à compter du jeudi 27 janvier.