le Vendredi 27 mai 2022
le Mercredi 2 février 2022 6:55 Éducation

Nouvelle MHS en Études minières

  Photo : Archives
Photo : Archives
Un parcours adapté à un domaine plus vaste qu’on ne le croit

L’École secondaire Macdonald-Cartier a lancé cette année une nouvelle Majeur haute spécialisation en Études minières. Le complément de formation prépare les élèves qui visent ce domaine d’emploi, qui couvre plus que le travail souterrain.

L’école sudburoise du Conseil scolaire public du Grand Nord de l’Ontario (CSPGNO) a entre autres ajouté une série de cours de certification pour préparer les élèves qui choisissent ce parcours. «Les certifications touchent l’aspect de santé et sécurité, travailler en hauteur, le [Système d’information sur les matières dangereuses utilisées au travail]», donne comme exemple le conseiller en orientation Ron Poulin. 

Les élèves doivent aussi suivre quelques cours spécifiques, comme Sciences de l’environnement, des ateliers, des cours de mécanique et un cours de robotique créé avec la MHS.

L’un des objectifs est d’enlever aux élèves l’image classique du mineur qui descend des centaines de mètres sous terre. Un travailleur du domaine minier peut aussi œuvrer dans le secteur des finances, être un ingénieur de planification, chercher des solutions vertes à l’exploitation, etc. «C’est vaste et on veut les conscientiser à toutes les opportunités», dit le conseiller en orientation.

«On a développé des nouveaux partenariats dans la communauté. Ils peuvent venir offrir des présentations à nos élèves sur des domaines particuliers de l’industrie minière», ajoute M. Poulin.

Le Grand Sudbury est un lieu idéal pour ce genre de programme considérant la taille de l’industrie dans la région, dit-il. «On a tellement de compagnies et d’industrie qui travaillent auprès des mines. Que ce soit les perceuses, la machinerie lourde ou l’automatisation… le marché du travail est là.»