le Jeudi 1 Décembre 2022
le Jeudi 3 février 2022 21:24 Francophonie

Sondage: Amélioration nécessaire en santé en français

  Photo : Archives
Photo : Archives
L’accès à des services en français dans le milieu de la santé semble être l’enjeu qui inquiète le plus les résidents francophones de Sault-Ste-Marie. Un sondage mené par le Centre francophone de Sault-Sainte-Marie en octobre 2021 sur les besoins des francophones révèle cette inquiétude. Par contre, l’âge des répondants a probablement joué un rôle dans ce résultat.

Le sondage a été préparé pour que le Centre francophone de Sault-Sainte-Marie (CFSSM) puisse s’enquérir des besoins de la communauté locale et comment les services en français sont donnés dans des domaines variés, comme la santé et l’éducation. «Nous voulions aussi savoir des activités que nos membres et la communauté aimeraient avoir dans l’avenir. Les résultats du sondage allaient nous permettre de voir ce que nous pouvons changer, améliorer. Ça rentrait dans le cadre de notre plan stratégique», explique la présidente du CFSSM, Jessica D’Amour-Torrance.

Le questionnaire du sondage était adressé à toute la communauté de Sault-Sainte-Marie et d’Algoma. Il a été envoyé aux membres du Centre, mais aussi à toute la communauté. Il a été partagé par courriel et sur les réseaux sociaux de l’organisme.

Les questions étaient en français et en anglais. «Certaines familles ici comprennent un mari qui parle français et une conjointe qui parle anglais et vice-versa. Le centre est fréquenté par des francophones et des francophiles», souligne Jessica D’Amour-Torrance.

Les jeunes manquent à l’appel

Le Centre espérait recueillir l’avis de tous les groupes d’âge. Mais après l’analyse des résultats, ils ont remarqué que les jeunes de moins de 18 ans n’avaient pas donné leur. 

«Je pensais plutôt que ce serait les plus jeunes qui seraient portés à répondre aux questions. Et quand on a analysé les résultats, on a vu que c’étaient les personnes entre 40 et 60 ans qui avaient le plus répondu aux questions du sondage», déclare la présidente du CFSSM. 

«Cela nous a montré que nous avons un grand travail à faire pour essayer de toucher le groupe jeunesse. Nous allons faire quelque chose qui puisse les attirer. Nous irons dans les écoles, nous enquérir de ce qui pourrait particulièrement les intéresser.»

Photo : Courtoisie

Pour ce qui est du domaine de la santé où les répondants ont déclaré ne pas avoir des services en français à un niveau satisfaisant, Jessica D’Amour-Torrance, qui en est à sa troisième année à la tête du CFSSM, rassure : «On a des connexions ici et là. Au sein de notre conseil d’administration. Il y a une agente qui travaille dans les soins de santé. Nous allons travailler avec elle pour améliorer les services disponibles en français.»

Le Centre francophone de Sault-Sainte-Marie est un centre culturel et communautaire qui, par le biais de sa programmation, de ses activités et de ses partenariats, assure la vitalité, la diffusion et le renouvèlement du patrimoine culturel et linguistique, tout en renforçant le sentiment d’appartenance et la fierté francophone.