le Jeudi 26 mai 2022
le Mardi 8 février 2022 23:21 | mis à jour le 9 février 2022 11:35 Santé

Vaccination : la dose de rappel au ralenti dans la région Sudbury-Est

Pour contrer le variant Omicron, une troisième dose de vaccin contre la COVID-19 est administrée en Ontario depuis décembre.  — Photo : Shutterstock
Pour contrer le variant Omicron, une troisième dose de vaccin contre la COVID-19 est administrée en Ontario depuis décembre.
Photo : Shutterstock
Sudbury Est — Santé publique Sudbury et districts (SPSD) et ses partenaires communautaires poursuivent la vaccination de la population contre la COVID-19 en administrant notamment la troisième dose. Le 2 février, 45,6 % des résidents de Sudbury-Est avaient reçu leur 3e dose, occupant ainsi le dernier rang des cinq régions que couvre SPSD. La priorisation de certains groupes de gens expliquerait le déséquilibre entre les régions.

Pour contrer le variant Omicron, une troisième dose de vaccin contre la COVID-19 est administrée en Ontario depuis décembre. Dans les régions de Chapleau, du Grand Sudbury, d’Espanola, de l’ile Manitoulin et de Sudbury-Est, la moyenne des résidents âgés de 18 ans ou plus ayant reçu cette dose de rappel est de 55,3 %. 

Pour expliquer cette différence, la gestionnaire du programme de vaccination à Sudbury, Nastassia McNair, rappelle qu’au «début, la dose de rappel a été recommandée au personnel travaillant dans les secteurs sanitaire et médicosocial. C’est le cas de ceux qui travaillent dans les hôpitaux, ou dans les communautés des Premières Nations, et autres. Il paraitrait qu’à Chapleau, il y a plus de personnes de ces catégories de gens qui recevaient prioritairement le vaccin, en comparaison avec d’autres régions».

Les plus jeunes en dessous de la moyenne

Les données rendues disponibles par Santé publique Sudbury et districts montrent que les taux de vaccination pour les doses de rappel sont plus bas pour les plus jeunes. Le 2 février, au moment où 87 % des personnes âgées de 70 à 79 ans ont reçu la troisième dose, seuls 29,4 % de ceux âgés de 18 à 29 ans avaient reçu la dose de rappel. Ceci s’expliquerait, selon Nastassia McNair, par le fait que les personnes âgées, après le personnel de soins primaires, étaient aussi prioritaires pour recevoir la dose de rappel.

Les résultats préliminaires montrent qu’une troisième dose de ce vaccin augmente de 25 fois l’activité des anticorps contre le variant Omicron, permettant d’obtenir une neutralisation de ce variant similaire à celle qui est observée pour la souche originale.

Notons enfin que la proportion de résidents (5 ans ou plus) ayant reçu la première dose de vaccin contre la COVID-19 est de 88,4 % dans toute la région couverte par Santé publique Sudbury et districts. Ceux qui ont eu les deux premières doses totalisent 83 %, ce qui est presque égal au taux de toute la province de l’Ontario, estimé à 83,9 %.

Pourcentage des résidents du SPSD qui ont reçu leur dose de rappel par région - 2 février
Chapleau 64,8 %
Ile Manitoulin 62,6 %
Grand Sudbury 54 %
Lacloche-Espanola 48,8 %
Sudbury Est 45,6 %
SPSD 55,3 %
Ontario 53,8 %