le Mardi 29 novembre 2022
le Samedi 12 février 2022 0:17 Arts et culture

Donner le gout de lire aux enfants

Édith Bourget — Photo : Courtoisie
Édith Bourget
Photo : Courtoisie
Sudbury — L’autrice franco-canadienne Édith Bourget offrira un atelier le 18 février pour donner le gout de la lecture aux enfants. Il faut commencer jeune et ça passe avant tout par les actions des parents.

L’atelier est offert par le Centre de santé communautaire du Grand Sudbury et le Salon du livre du Grand Sudbury. Il aura lieu le vendredi Zoom de 10 h à 11 h 30. 

Édith Bourget est passionnée par la lecture et par les livres jeunesse. Après avoir publié 36 livres qui s’adressent à toutes les tranches d’âge, elle comprend l’importance de la lecture pour les enfants. «J’ai fait pratiquement tout l’éventail de la littérature jeunesse, sauf pour les bandes dessinées et les documentaires», souligne-t-elle. 

L’autrice vient notamment de publier un livre qui «se concentre vraiment sur le deuil», intitulé Au chaud de mon cœur.

Elle veut notamment aider les parents à trouver la meilleure façon d’intéresser leurs enfants à la lecture et présentera plusieurs techniques pour y parvenir. «Je veux vraiment partager ce que je connais sur le livre jeunesse», dit-elle.

Si on lit aux enfants, on leur donne le gout de lire. Ça va les aider au niveau de la langue, de l’alphabétisation et tout ça, dit-elle. Je vais expliquer ce qu’est la littérature et comment on s’y prend.

— Édith Bourget

Le livre pour enfant d’Édith Bourget sur le deuil, Au chaud de mon cœur.

Image : Courtoisie

Les parents doivent servir de guide pour trouver le bon matériel de lecture. «Il faut choisir des livres qui sont dans l’intérêt de l’enfant. Il est important de choisir des livres qui intéressent les enfants. Par exemple, beaucoup des garçons aiment les documentaires», dit-elle. 

Une tendance observée aussi chez les adultes. Les hommes ont tendance à lire plus de non-fiction que de fiction. 

Édith Bourget aurait aimé venir offrir l’atelier en personne à Sudbury, mais ce sera partie remise. «Ça faisait depuis quelque temps que j’étais supposé venir à Sudbury. Avec la COVID, il fallait attendre», dit-elle. 

Trouver sa voix

Mme Bourget, née à Lévis au Québec, n’a pas toujours été autrice, mais a fini par y trouver sa voie assez naturellement. «J’étais d’abord une artiste visuelle et une graphiste. Dans mes expositions, j’avais des poèmes. Après ça, j’ai commencé à écrire pour les enfants», raconte-t-elle.

Elle avoue que ces débuts n’ont pas été faciles. «J’avais l’impression que je n’avais pas beaucoup à dire. Il fallait que je découvre ma façon d’écrire», explique-t-elle. 

Son amour de l’écriture pour les enfants vient en partie du défi intellectuel qu’elle représente. «À chaque tranche d’âge, il faut adapter notre langage. C’est une merveilleuse gymnastique intellectuelle pour passer le message que tu veux aux jeunes. Je me pose continuellement des questions pour savoir si l’enfant va comprendre», souligne-t-elle. 

Elle précise qu’il s’agit en partie d’essayer d’en dire plus avec moins de mots que pour un livre typique pour adultes. «On prend pour acquis que l’adulte sait lire et connait un bon vocabulaire. On va pouvoir mettre de très longues descriptions du paysage, et tout ça. Tandis qu’un enfant, sa concentration varie selon l’âge et est inférieure à celle d’un adolescent», dit-elle. 

On peut s’inscrire en ligne à l’atelier gratuitement sur https://santesudbury.ca/atelier-livre-jeunesse/