le Vendredi 27 mai 2022
le Samedi 19 février 2022 15:00 Arts et culture

Un nouveau côté de Mimi O’Bonsawin

Mimi O’Bonsawin — Photo : Courtoisie
Mimi O’Bonsawin
Photo : Courtoisie
Sudbury — Émilie «Mimi» O’Bonsawin lance son cinquième album, Fiddleheads & Ferns, le 18 février. Il est différent de ses créations précédentes puisqu’il est entièrement instrumental.

La couverture du nouvel album instrumental de Mimi O’Bonsawin

Photo : Courtoisie

L’album a été enregistré dans son studio maison. Elle explique qu’elle est heureuse de pouvoir faire des albums aujourd’hui en ayant un plus grand contrôle sur sa musique. Dans ses précédents albums, «il y avait beaucoup plus de voix dans la salle. Cet album, c’est juste Ryan et moi. C’est très libérant», souligne-t-elle. Son mari, Ryan Schurman, a joué un rôle important dans le projet, notamment en tant que percussionniste.

L’inspiration derrière cet album est basée sur des expériences passées. «J’ai commencé à composer sur la musique instrumentale environ trois ans passés, avec Ryan, pour un magazine. J’ai vraiment aimé creuser là-dedans et composer de la musique d’une différente façon», explique-t-elle. 

Mme O’Bonsawin a voulu aller encore plus loin dans ses idées, trouvant un grand réconfort dans ses nouvelles explorations créatives. «La chose avec ça, c’est que quand tu composes des chansons instrumentales pour ce domaine-là, ils utilisent seulement des très petits morceaux, alors nous avons eu de pleines chansons qui restaient. On voulait prendre cette énergie-là pour faire de nouvelles chansons instrumentales», explique-t-elle. 

Son nouveau disque suit l’esprit de son dernier EP, Elle Danse (2020). L’auteure-compositrice-interprète de Sudbury explique qu’elle fait la musique qui lui ressemble le plus. «Finalement, je sens que j’ai la confiance de m’exprimer d’une façon que j’ai toujours voulue. Ce sont les sons et textures que j’ai dans mon cœur. C’est la musique que j’ai toujours voulu faire, décrit-elle. C’est aussi un indice sur ce qui est à venir», annonce-t-elle. 

Mimi O’Bonsawin explique que son travail et sa vie sont «moins séparés» et que sa musique est vraiment le reflet de sa vie quotidienne. Pas de surprise pour ses admirateurs, sa musique a toujours été inspirée par sa relation avec la nature. Elle explique que cette relation prend un rôle plus important.

Mimi-OBonsawin

Photo : Courtoisie

«Par exemple, je passe beaucoup de temps dans mon jardin. C’est vraiment quelque chose. Il y a quelque chose de spécial qui se passe quand tu fais pousser ta propre nourriture. J’estime que notre jardin nous donne 75 % de notre nourriture», dit-elle. 

Cet album était sur une étagère depuis environ un an maintenant. L’enregistrement de Fiddleheads & Ferns a commencé l’hiver 2020 et s’est terminé l’hiver 2021. Les choses ont un peu ralenti pour l’artiste ces deux dernières années et maintenant, avec ce nouvel album et un autre à venir cette année, elle semble très enthousiaste de ce qui s’en vient. 

«Je suis tellement excitée par tout ce qui se passe cette année et j’ai hâte de le partager avec tout le monde.»