le Vendredi 27 mai 2022
le Lundi 21 février 2022 22:24 | mis à jour le 21 février 2022 22:26 Tapage

Il est temps pour une inspection de notre trousse de maquillage

Lydia se maquille avec les cosmétiques de marque Pure Anada.  — Photo : Meghan Raddon
Lydia se maquille avec les cosmétiques de marque Pure Anada.
Photo : Meghan Raddon
Nous portions des masques bien avant COVID-19, mais des masques d’un genre diffèrent. Le maquillage couvre le visage des femmes depuis des siècles, en remontant jusqu’aux anciens Égyptiens. Pendant que les masques contre la COVID ont gagné des ventes, le marché de la beauté a connu une baisse de 17 % en 2020.

Le maquillage peut couvrir, faire briller et donner au visage un éclat que les autres envient. Mais, comme beaucoup de nos vêtements, nous traversons notre vie sans réaliser le véritable cout de ces achats. Nous sommes si éloignés de la brutalité de ce monde, mais il est tout de même important de s’assurer que nos produits proviennent de sources éthiques, qu’ils ne contiennent pas d’ingrédients nocifs pour la peau ou qu’ils ne sont pas collectés en violation des droits de la personne.

Nous parlons souvent du maquillage bon marché et du fait qu’il est peut-être moins cher pour une raison ou mauvais pour la peau. Cependant, le prix ne reflète pas nécessairement la qualité. Il faut plutôt vérifier les marques pour voir si elles sont éthiques.

Il est important de faire attention aux produits chimiques qui sont appliqués sur votre corps. Pour éviter les éruptions cutanées, les boutons ou même la perte de quelques cils, lisez les étiquettes et effectuez des recherches sur les marques.

Il existe un ingrédient dans presque tous nos maquillages qui renferme de sombres et horribles secrets. Le mica est un minéral souvent utilisé dans le maquillage, notamment dans les rouges à lèvres, les mèches et les ombres à paupières, pour donner cet effet brillant.

Même lorsque de nombreuses entreprises déclarent que leurs produits sont «sans cruauté», elles utilisent du mica, qui provient généralement de mines dont les conditions ne sont pas éthiques, qui font travailler des enfants et qui violent les droits de la personne. Les conditions de ces mines sont instables et dangereuses et de nombreux enfants sont gravement blessés ou tués dans des éboulements et des effondrements de mines.

Des solutions à cette situation sont déjà mises en œuvre par certaines entreprises éthiques. Le mica synthétique, ou fluorphlogopite synthétique, est créé en laboratoire et il existe des exploitations de mica d’origine éthique. Malgré ces solutions, de nombreuses personnes s’interrogent encore sur l’innocuité du mica synthétique. Mais si vous en apprenez davantage, vous découvrirez qu’il n’est pas fait de plastique, mais plutôt de feuilles de silicate d’aluminium et de magnésium faiblement liées à du potassium, qui ont l’air et fonctionnent tout aussi bien que le mica.

L’une des entreprises canadiennes de maquillage qui s’attaque à ce problème s’appelle Pure Anada. Sur son site web, on peut lire : «Notre fournisseur de mica veille à ce que son produit soit extrait de manière éthique en Inde, sans recours au travail des enfants. Ils possèdent leurs propres mines, financent des écoles et des garderies pour assurer une qualité de vie équitable à leurs employés.»

Leur maquillage est entièrement naturel et ils sont basés dans les prairies. La fondatrice de la société, Candace Grenier, a déclaré : «Nous aimons voir la générosité de la nature incorporée dans chacun de nos produits. Des huiles végétales luxueuses, des beurres nourrissants et des minéraux extraits de manière éthique sont combinés pour créer des produits que vous pouvez apprécier. »

Il est important de lire les listes d’ingrédients et de savoir ce que l’on met sur notre peau. Qu’il s’agisse de produits qui nous font du mal ou de minéraux extraits de manière inhumaine. Nous devons pouvoir faire confiance aux entreprises qui fabriquent et distribuent notre maquillage. Même si nous ne sommes pas des activistes, des politiciens ou des scientifiques qui créent le mica synthétique, nous avons le choix d’acheter de manière éthique et notre choix compte.