le Dimanche 27 novembre 2022
le Mardi 22 février 2022 15:40 Économie et finances

Un marché immobilier paradoxal

Quelques édifices de la rue Chaput à Kirkland Lake — Photo : Google Street View (2019)
Quelques édifices de la rue Chaput à Kirkland Lake
Photo : Google Street View (2019)
Kirkland Lake — Le prix des maisons à Kirkland Lake et dans la région des districts de Cochrane et Timiskaming a connu une véritable hausse depuis le début de pandémie. Malgré la forte demande, il y a certaines résidences qui ne se vendent pas.

Au cours de la dernière année, les acheteurs ont payé 20 % plus cher pour leur demeure dans la municipalité, le prix moyen étant 223 199 $. Par contre, plusieurs maisons dans le secteur de Chaput Hughes — à l’ouest du centre-ville — sont dans un mauvais état étant donné que la plupart des propriétaires ne possèdent pas le terrain sur lequel la maison est construite, ce qui complique leur vente.

«Parce que la collaboration n’est pas là complètement entre le propriétaire du terrain et ceux des maisons, les personnes les ont simplement quittés. Il y a plus de maisons abandonnées dans ce secteur-là qu’il y en a qui sont encore habitées», explique le conseiller de Kirkland Lake, Casey Owens. 

Les résidences abandonnées sont un danger d’incendie, mais une intervention de la ville est toutefois peu probable. Le personnel de Kirkland Lake ne dispose que de certaines mesures pour faire respecter des règlements municipaux.

«Selon ce qu’on s’est fait dire, c’est très compliqué parce que c’est plus un problème entre locataire et propriétaire de terrain. On n’est pas capable de s’ingérer encore au niveau de cette relation-là», précise M. Owens.

«Est-ce qu’on peut faire appliquer le règlement par rapport au code de l’édifice et aux standards de propriétés? C’est là que le service d’incendie est pour commencer à faire respecter les aspects du maintien des propriétés.»

Les ventes de demeures dans la région ont tout de même atteint un sommet de 41,6 % au-dessus de la moyenne de cinq ans et 59,5 % au-dessus de celle de la dernière décennie.

Le prix moyen des maisons dans les districts de Timmins, Cochrane et Timiskaming

Courtoisie : Association canadienne de l’immeuble

Ne manquez rien de ce que nous publions sur le site.

Le Voyageur offre une vue d’ensemble de la francophonie et de la vie dans le Nord-Est de l’Ontario.