le Jeudi 1 Décembre 2022
le Vendredi 25 février 2022 22:34 Sports

Volleyball féminin : Une saison pas comme les autres

Les Voyageurs de l’École secondaire Notre-Dame-du-Sault de Sault-Ste-Marie sur le terrain.  — Photo : Courtoisie
Les Voyageurs de l’École secondaire Notre-Dame-du-Sault de Sault-Ste-Marie sur le terrain.
Photo : Courtoisie
Nord de l’Ontario — Certains clubs de l’Association athlétique du Nord-Est de l’Ontario (AANEO) et de l’Association du sport scolaire du Nord de l’Ontario (NOSSA) vont prendre part à l’une de ces nombreuses compétitions régionales à la fin de février. Ce sera le cas de plusieurs équipes d’école francophones.

Les Ours de l’École secondaire catholique et publique l’Alliance d’Iroquois Falls, les Loups de l’École secondaire catholique Élisabeth-Bruyère de Mattawa, les Voyageurs de l’École secondaire Notre-Dame-du-Sault de Sault-Ste-Marie et les Jags de l’École secondaire catholique Nouveau-Regard de Cochrane se préparent pour les championnats de volleyball féminin de leur association.

Depuis seulement quelques semaines, les joueuses de volleyball ont amorcé leur saison ou ont repris leurs activités régulières. Le Voyageur s’est entretenu avec les entraineurs de l’Alliance, Dominic Chartrand, d’Élisabeth-Bruyère, Kareena Lindsay, de Notre-Dame-du-Sault, Louis Charbonneau et de Nouveau-Regard, Alain Dion.

Quels sont les objectifs de votre équipe cette saison?

D. Chartrand : L’équipe avait très hâte de compétitionner contre les autres écoles de la région.  Cependant, la saison a été annulée en raison de la COVID encore cette année. Nos objectifs en début de saison étaient de nous concentrer sur les mouvements sur le terrain et améliorer notre jeu d’équipe. Après avoir manqué deux saisons consécutives, un retour sur le terrain de volleyball a été merveilleux. La joie que ce sport apporte aux filles est fantastique. Je suis très fière du progrès et de la persévérance de ce groupe de filles qui s’améliore continuellement.

L. Lindsay : On vient de recommencer les pratiques il y a deux semaines. On aura quelques joutes contre des équipes de la NDA. Le but ultime est d’être médaillées à la compétition de la NOSSA du niveau B qui aura lieu ici à Élisabeth-Bruyère [pourvu que les choses continuent à bien aller au niveau de la pandémie]. La NOSSA nous donne l’occasion de faire compétition contre des petites écoles comme nous.

D. Charbonneau : De jouer ensemble comme une équipe et de démontrer beaucoup de persévérance. La saison a débuté le 15 février contre l’école St Mary’s College. Nous allons aussi jouer contre White Pines, Korah Collegiate et Superior Heights.

A. Dion : De remporter l’AANEO et d’avoir du plaisir.

Qui sont les joueuses à surveiller?

D. Chartrand : Nous avons une équipe très bien équilibrée cette année. Nos centres, Cadence Henry et Chloé Poliquin, se sont bien développées depuis le début de la saison. De plus, le retour après une blessure  d’Amber Thomas améliore notre jeu défensif énormément. Nos attaquantes, Emma Doey, Josée Lamothe, Vanessa Cyr, se sont améliorées tant aux attaques qu’à la défense. Le pouvoir de Serena Hansen est aussi un atout qu’on ne peut pas ignorer. Après la perte de notre setter de l’année dernière, Josée Pretsell a accepté la position et ses efforts et sa persévérance ont porté fruit.

K. Lindsay : On a une équipe juniore et une équipe séniore de volleyball féminin — jumelée avec l’école F.J. McElligott Secondary. Il y a trois joueuses juniores, dont Ava Morin, et deux joueuses séniores d’Élisabeth-Bruyère, Madison Anderson et Mia Skelling.

L. Charbonneau : Il y a 10 athlètes sur l’équipe séniore et neuf sur l’équipe juniore. Les joueuses à surveiller sont Beata Richards, Annabelle Sylvestre [équipe séniore], Annabelle Janes, Mya Moody et Milla Szoke [équipe juniore].

A. Dion : Nous avons 10 filles sur l’équipe, Joelle Génier et Erika Malherbe sont à surveiller.