le Mercredi 25 mai 2022
le Lundi 28 février 2022 15:24 Environnement

Des légumes pour tous

Le professeur de menuiserie de l’école, Jonathan Marcil et quelques élèves.  — Photos : CSCNO
Le professeur de menuiserie de l’école, Jonathan Marcil et quelques élèves.
Photos : CSCNO
Sudbury — L’École secondaire du Sacré-Cœur a reçu une bourse de 3000 $ du Prix Fondation Desjardins pour la création d’un jardin communautaire qui appuiera l’apprentissage expérientiel pour ses élèves et pour alimenter la communauté de Sudbury.

Le professeur de menuiserie de l’école, Jonathan Marcil

Photos : CSCNO

Le projet, intitulé Des légumes pour tous!, est dans ses premières étapes de développement et verra le jour au printemps. Il sera mené par les élèves qui suivent certains cours, notamment ceux de menuiserie, d’économie domestique, de cuisine et les cours orientés vers le design.

Le projet a été lancé par le professeur de menuiserie de l’école, Jonathan Marcil. «J’essaie d’encourager des projets que les élèves trouveront utiles pour faire à la maison au cours de leur vie ou dans un type de métier, dit-il. On a une assez grande population d’itinérants et de personnes âgées qui vivent proche de notre école et j’avais pensé qu’un jardin communautaire serait un projet idéal pour nous tous.» 

 

Il croit que ce projet pourrait devenir très grand et important pour l’école. «On va faire appel à plusieurs secteurs de l’école et on a déjà commencé à comparer les différentes options, souligne-t-il. Mais tout de même, ça va être une très belle expérience d’apprentissage pour plusieurs élèves et c’est très excitant.»

Une partie spéciale du projet est l’intention d’impliquer aussi des étudiants ayant des besoins plus importants. «Ils font déjà beaucoup de cuisson à l’école. Ça serait bien de voir qu’ils apprennent comment la nourriture commence de la graine et se rend à de la bouffe. L’idée c’est de leur montrer vraiment comment faire ça.»

L’objectif global est d’impliquer éventuellement la communauté environnante dans les activités du jardin et de donner une partie de la nourriture aux banques alimentaires. Cependant, le financement est encore dans sa phase préliminaire. «On a aussi l’intention de chercher d’autres subventions. La bourse de Desjardins était la première et nous cherchons encore d’autres contributeurs», souligne l’enseignant.

Ne manquez rien de ce que nous publions sur le site.

Le Voyageur offre une vue d’ensemble de la francophonie et de la vie dans le Nord-Est de l’Ontario.